Le Parlement algérien participe en Italie à une conférence parlementaire de haut niveau

Le Parlement algérien participe en Italie à une conférence parlementaire de haut niveau

ALGER – Le Parlement algérien participe, lundi à Naples (Italie), aux travaux d’une conférence parlementaire de haut niveau sur la lutte contre le crime organisé, a indiqué un communiqué de l’Assemblée populaire nationale (APN).
Le Parlement algérien est représenté à cette conférence par le député Abdelwahab Yakoubi, membre permanent à l’Assemblée parlementaire de la méditerranée (APM), le député Youcef Rahmania, président de la Commission des Affaires législatives, juridiques et des droits de l’Homme au Parlement arabe, ainsi que le sénateur, Ilyes Achouri.

L’APM organise, en coopération avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et la Fondation Vittorio Occorsio, la conférence internationale de haut niveau « La Convention de Palerme : l’avenir de la lutte contre la criminalité transnationale organisée ».

Les travaux ont été ouverts par l’allocution du président de l’APM, Gennaro Migliore, suivie des allocutions de la Directrice exécutive de l’ONUDC, et du président du comité scientifique de la Fondation Vittorio Occorsio.

A noter que les travaux de la Conférence se poursuivent jusqu’au 21 juin. APS..

Covid-19: le rôle des Conseils économiques, sociaux et environnementaux des pays arabes salué

Covid-19: le rôle des Conseils économiques, sociaux et environnementaux des pays arabes salué

ALGER – Des présidents de Conseils économiques, sociaux et environnementaux des pays arabes ayant pris part à un workshop sur les répercussions de la Covid-19 ont salué, dimanche à Alger, le rôle de ces Conseils et des institutions similaires dans la lutte contre la pandémie qui a impacté à différents degrés les pays de la région.
Intervenant à cet atelier tenu en marge d’une réunion de Ligue des Conseils économiques et sociaux arabes et Institutions similaires, le chef de Division Capital humain au Conseil économique, social et environnemental (CNESE) algérien, Ali Debbi a déclaré que le Conseil a formulé plusieurs propositions prises en considération par le gouvernement « pour faire face à la pandémie, en tête desquelles les mesures relatives au confinement à domicile et sa gestion selon les données et les circonstances ayant entouré cette pandémie, ainsi que le rapatriement et la prise en charge des citoyens bloqués à l’étranger ».

Ainsi, a-t-il ajouté, l’Etat a mobilisé tous les moyens préventifs (bavettes, médicaments et vaccins), outre l’institution de primes au profit du corps médical et des employés du secteur de la santé.

Sur la base des propositions du CNESE, il a été procédé à la mise en place d’une feuille de route pour la coopération intersectorielle dans l’objectif de concrétiser le programme du président de la République et poursuivre les réformes pour aider les citoyens à faire face au virus, a fait remarquer le même responsable.
Il a mis en avant, à cet égard, les efforts de l’Etat, durant deux années de cette pandémie, pour s’adapter aux répercussions de cette crise sanitaire à travers l’assistance des catégories vulnérables, d’une part et le développement de l’industrie pharmaceutique et de la numérisation de tous les secteurs, d’autre part.

Lire aussi: Réunion du CA de la Ligue des conseils économiques et sociaux arabes à Alger

Par ailleurs, les représentants de la Jordanie, de la Palestine, du Yémen, de la Tunisie, du Liban, du Soudan, de l’Egypte et de la Mauritanie ont présenté les expériences de leurs pays face à la pandémie, rappelant les mesures prises par leurs gouvernements notamment la fermeture des frontières et des établissements éducatifs, outre l’exemption fiscale pour les sociétés et la garantie des vaccins.

A ce propos, le représentant le Conseil économique et social de l’Etat de Palestine, Ahmed Hassen El-Majdelene, a affirmé que la société palestinienne faisait face à « deux crises, à savoir la pandémie et les harcèlements de l’armée de l’entité sioniste », mettant en avant les mesures prises dans ce cadre par le Haut conseil d’urgence, et la création du Fonds de solidarité qui a collecté des aides financières en faveur des citoyens.

De son côté, le ministre yéménite des Affaires sociales et du Travail, Mohamed Said Zaaror, a fait savoir que son pays « a souffert des affres de la guerre et de la pandémie en raison de la division du Yémen et le déplacement de ses citoyens ».

« En dépit du manque de moyens, le gouvernement a œuvré pour la protection des citoyens », a-t-il affirmé, ajoutant que « le pays manque de moyens et souffre de la pauvreté notamment avec la fuite du corps médical ».

Intervenant par la même occasion, le directeur général du travail à la Ligue arabe, Fayaz Ali El-Metiri, a expliqué que la pandémie, malgré son impact, à degrés différents, sur les pays arabes, n’a pas eu de grandes séquelles sur le marché du travail dans la région », rappelant la parution d’un rapport important à ce propos.   APS..

Président Tebboune: adopter la langue anglaise à partir du cycle primaire

Président Tebboune: adopter la langue anglaise à partir du cycle primaire

ALGER – Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a présidé, dimanche, une réunion du Conseil des ministres au cours de laquelle il a ordonné d’adopter la langue anglaise à partir du cycle primaire, « après une étude approfondie menée par des experts et des spécialistes ».
Concernant la révision des programmes éducatifs et du manuel scolaire, le Président Tebboune a réitéré « sa détermination à revoir le texte de loi régissant la profession d’enseignant, en application de ses engagements en matière de réforme du système éducatif ».

Le Président Tebboune a mis l’accent sur « la nécessité de réviser les programmes éducatifs en se référant à l’esprit pédagogique, qui a permis la formation, depuis l’indépendance, d’une élite dans diverses spécialités, et d’interdire la révision des programmes éducatifs durant l’année scolaire ».
Dans ce contexte, le Président de la République a donné des instructions pour le lancement d’une révision »selon des objectifs bien définis, reposant essentiellement sur les résultats de l’enseignement éducatif, tout en arrêtant un calendrier de deux ou trois ans au minimum pour la concrétisation de cette révision ».

Par ailleurs, le Président Tebboune a donné des instructions au Gouvernement pour le lancement d’une « large » consultation entre les acteurs dans le secteur de l’Education « dans l’objectif d’aboutir à une vision unifiée sur le phénomène de la surcharge du cartable scolaire et à l’adopter directement ». APS..

Communiqué du Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres

ALGER – Une réunion du Conseil des ministres s’est tenue dimanche sous la présidence du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des forces armées, ministre de la défense nationale.

Voici le texte intégral du communiqué du Conseil:
« Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, dimanche 19 juin 2022, une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’examen, le débat et à l’adoption du projet de loi organique relative aux associations et du projet de loi de Finances complémentaire 2022 (PLFC), ainsi que plusieurs exposés relatifs aux énergies renouvelables, à l’éducation nationale et aux préparatifs de la commémoration du 60e anniversaire de l’Indépendance.

Après avoir écouté un exposé présenté par Monsieur le Premier ministre sur l’activité gouvernementale au cours des deux dernières semaines, Monsieur le Président a donné les orientations et instructions suivantes:

 

* Concernant le projet de loi relative aux associations:

Le Président de la République a instruit le gouvernement de prendre en considération les orientations suivantes dans l’enrichissement du projet de loi:

– Accorder une importance capitale à cette loi régissant le paysage associatif dans le cadre de l’approfondissement du processus démocratique, ce qui requiert un enrichissement et une révision du projet de loi de façon à éviter les mauvaises expériences qu’a connues l’Algérie.

– Impératif de clarifier et de préciser les modalités et les conditions de création des associations, de manière à ne laisser aucune marge aux différentes interprétations et lectures dans la teneur de la loi.

 

* Concernant le projet de loi sur la réserve militaire:

– Monsieur le président a hautement salué la teneur du projet de loi présenté par le ministère de la Défense nationale, de par la vision prospective qu’il renferme dans le but de préserver les intérêts suprêmes du pays, avec la possibilité de rappeler les militaires de réserve et de les solliciter en toutes circonstances et dans le cadre de la cohésion nationale qui exige de défendre chaque parcelle du territoire national.

 

* Concernant la loi de finances complémentaires 2022:

– Revoir la teneur de la loi, suivant une vision réaliste et rationnelle, qui préserve l’équilibre macro-financier de l’Etat et tient compte de l’importance de pallier le manque de ressources sur la base des effets de la loi de finances 2022. Une vision prévoyant un allègement des charges inhérentes aux mesures prises par le Gouvernement.

– La loi de finances complémentaire 2022 ne doit pas renfermer de nouveaux impôts, ni toucher sous aucune forme, la structure des prix appliqués actuellement, l’objectif étant de préserver le pouvoir d’achat et les acquis sociaux décidés par l’Etat en faveur des citoyens.

– Les citoyens à faible et moyen revenus ne doivent pas être la catégorie la plus soumise aux impôts.

 

* Concernant les énergies renouvelables:

– Monsieur le Président a affirmé que l’Algérie œuvre, grâce à ses compétences et ses capacités naturelles et financières, à diversifier ses sources d’énergie, notamment l’énergie propre, ce qui ouvre la voie aux start-up pour investir ce créneau, à travers la sous-traitance dans diverses spécialités.

– S’orienter conformément à un programme étudié vers la production de l’hydrogène vert et de l’énergie solaire.

– Exclure le foncier agricole, situé dans les zones stratégiques, de l’exploitation dans des projets d’énergies renouvelables.

 

* Concernant les préparatifs de la commémoration du 60e anniversaire de l’Indépendance:

Monsieur le Président a donné des recommandations à l’effet d’accorder à la Mémoire avec ses dimensions nationales la place qui lui sied, à travers le lancement, en coordination entre les ministères des Moudjahidine, de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Formation et de la Culture, des concours à dimension nationale dans les milieux éducatifs pour ancrer pédagogiquement l’esprit national.

 

*Concernant la révision des programmes éducatifs et du manuel scolaire:

– Le Président de la République a réitéré sa détermination à revoir le texte de loi régissant la profession d’enseignant, en application de ses engagements en matière de réforme du système éducatif.

– Monsieur le Président a mis l’accent sur la nécessité de réviser les programmes éducatifs en se référant à l’esprit pédagogique, qui a permis la formation, depuis l’indépendance, d’une élite dans diverses spécialités.

– Interdire formellement la révision des programmes éducatifs durant l’année scolaire.

– Œuvrer pour le lancement d’une révision selon des objectifs bien définis, reposant essentiellement sur les résultats de l’enseignement éducatif, tout en arrêtant un calendrier de deux ou trois ans au minimum pour la concrétisation de cette révision.

– Adopter la langue anglaise à partir du cycle primaire, après une étude approfondie menée par des experts et des spécialistes.

– Monsieur le président a donné des instructions pour le lancement immédiat d’une large consultation entre les acteurs dans le secteur de l’éducation dans l’objectif d’aboutir à une vision unifiée sur le phénomène de la surcharge du cartable scolaire et à l’adopter.

– Le Conseil des ministres a donné son approbation pour la programmation de deux vols supplémentaire vers l’Etat du Qatar portant le nombre de vols assurés par Air Algérie à trois (3) vols par semaine au lieu d’un seul vol.

– Au terme de sa réunion, le Conseil des ministres a approuvé nombre de décisions individuelles portant nomination et fin de fonctions pour des cadres supérieurs de l’Etat ». APS..

JM/2022 : signature de conventions entre le COJM et des établissements de la Communication

ALGER – Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a supervisé, samedi au siège de son département ministériel, une cérémonie de signature de conventions entre le Comité d’organisation des jeux méditerranéens (COJM/Oran 2022) et plusieurs établissements publics relevant du secteur de la communication dans le cadre des efforts déployés pour assurer la réussite médiatique de cette manifestation sportive.
Le Commissaire des JM, Mohamed Aziz Derouaz, a signé ces conventions avec le directeur général (DG) de l’Agence Algérie Presse Service (APS), Samir Gaïd, le DG de l’Etablissement public de télévision (EPTV), Chaabane Lounakel, le DG de l’Etablissement public de Télédiffusion d’Algérie (TDA), Rachid Bestam, le DG du Centre international de presse (CIP) Raouf Maamri, le DG adjoint de la Radio algérienne, Salah Sayoud, le DG de la filiale de communication de l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP), Mohamed Lakrouf, en présence de la Pdg de l’ANEP, Siham Derardja.

Le ministre de la Communication a affirmé que « les différents établissements médiatiques sont prêts et totalement disposés à couvrir cette manifestation sportive médiatique avec professionnalisme et objectivité », relevant que les conventions signées aujourd’hui « viennent dans le contexte de la finalisation des derniers préparatifs avant le lancement de cet évènement sportif important qui jouit d’un intérêt particulier de la part du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ».

Ces conventions vont permettre aux différents établissements médiatiques relevant du secteur de la communication de couvrir les différentes manifestations et activités prévues aux JM à la faveur « des espaces d’information et des programmes diversifiés accompagnant l’évènement et mettant la lumière sur la ville méditerranéenne (El Bahia Oran) », notamment dans le contexte de « la grande participation internationale, toutes disciplines confondues ».

Le Commissaire des JM, Mohamed Aziz Derouaz a indiqué, pour sa part, qu’il s’agit d’une « opportunité pour renforcer les relations entre le Comité d’organisation et les médias nationaux publics qui se sont habitués à relever le défi, quelles que soient les circonstances », mettant en avant « le rôle majeur des médias dans le développement du sport algérien depuis l’indépendance et dans toutes les étapes ».

M. Derouaz a souligné que la réussite de cet évènement sportif que connaitra l’Algérie après 47 ans de l’organisation de ces jeux requiert la conjugaison des efforts de tous les acteurs à l’instar des médias.

Il a salué l’organisation récemment par l’APS du séminaire international sur « le rôle des agences de presse régionales dans la promotion du sport en Méditerranée » qui a été sanctionné par la mise en place d’une plateforme numérique pour l’échange des informations, des vidéos et des photos en vue d’une large couverture médiatique des JM, outre les réalisations des différents établissements publics du secteur dans la réussite de la promotion de cette manifestation internationale. APS..

La 53ème Foire internationale d’Alger prend fin

La 53ème Foire internationale d’Alger prend fin

ALGER- La 53ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), qui a ouvert ses portes lundi dernier, a pris fin vendredi, après plusieurs jours d’échanges fructueux entre opérateurs économiques, experts, professionnels et représentants des administrations.
De retour après deux ans d’absence, en raison des mesures prises dans le sillage de la lutte contre la pandémie de Covid-19, la 53e édition de la FIA, a accueilli cinq jour durant, sur une superficie de 25.000m2, près de 700 entreprises, dont 187 sociétés étrangères représentant 20 pays.

Organisée sous le slogan « Pour un partenariat stratégique », la 53ème édition de la FIA a eu pour invité d’honneur les Etats-Unis, avec la participation de 35 entreprises américaines représentant les secteurs de l’énergie, de la construction, de l’agriculture, de l’agro-alimentaire, de l’hydraulique, de l’environnement, de l’industrie aéronautique et de l’éducation.

Une réunion portant sur les négociations algéro-américaines sur l’accord-cadre sur le commerce et l’investissement (TIFA) a été organisé en marge de la Foire qui a permis la conclusion de plusieurs accords de partenariat entre des opérateurs économiques algériens et leurs homologues américains dans plusieurs secteurs prioritaires, dont l’agriculture et l’industrie.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait appelé, alors qu’il inaugurait la FIA lundi dernier, à l’intensification de la coopération et de l’échange d’expériences entre les hommes d’affaires algériens et américains, faisant état de démarches pour l’ouverture, « avant la fin de l’année en cours » d’une ligne aérienne Alger-New York pour faciliter les contacts entre les hommes d’affaires des deux pays.

Lors de la cérémonie de signature des conventions, l’ambassadrice des Etats unis en Algérie, Elizabeth Moore Aubin, a affirmé que « les relations bilatérales liant Alger et Washington sont très fortes et nous voulons les renforcer dans le domaine économique »,  assurant que son pays contribuera à la concrétisation de la vision du président Tebboune pour l’année 2022 comme étant une année économique par excellence, à travers la signature de plusieurs accords économiques bilatéraux.

 

Un espace de convivialité et de divertissement

 

En plus des sociétés étrangères, le Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger a abrité près 530 exposants algériens, dont 147 entreprises publiques et 383 privées, tous secteurs confondus.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a participé pour la première fois à la FIA avec 19 entreprises représentant des unités de production à caractère économique dans les secteurs de l’industrie mécanique, du textile et de la construction navale.

Les établissements industriels de l’ANP, avec une participation quantitative et qualitative, ont ainsi montré la voie aux opérateurs, publics et privés, en matière d’intégration industrielle nationale et de réduction des importations.

Lors de l’inauguration de la FIA, M. Tebboune avait entamé sa visite aux stands des entreprise nationales par les stands réservés à la Direction des fabrications militaires, où il a salué les efforts de l’institution militaire dans l’augmentation du taux d’intégration.

Aussi, la 6ème session du salon « Export Algérie », dédié aux entreprises exportatrices ou ayant des capacités d’exportation, a été organisé en marge de la FIA.

Un pavillon a été, par ailleurs, réservé à la wilaya de Tamanrasset, une démarche introduite pour la première fois, consistant à désigner l’une des wilayas du pays en tant qu’invité de la FIA afin de lui permettre de mettre en valeur son patrimoine culturel, ses potentialités touristiques et économiques.

La manifestation, qui a coïncidé cette année avec la célébration du 60e anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie, a vu la participation du ministère des Moudjahidine et des Ayants droit à travers un pavillon spécial pour commémorer l’évènement.

Et loin des activités officielles, des conférences et des B2B, la convivialité qui a marqué les espaces d’animation culturelle, artistique et de détente de la 53e édition de la Foire internationale d’Alger a constitué l’autre belle vitrine de cet événement économique majeur.

Jeux, concours et pratiques sportives ont été proposés à travers les différents chapiteaux, installés, à l’occasion, par des entreprises participantes à l’événement et l’affluence des jeunes et moins jeunes reflétait la bonne ambiance qui y régnait.  APS..