Présidence de la FAF: les candidatures de Serrar et Zefizef retenues

Présidence de la FAF: les candidatures de Serrar et Zefizef retenues

ALGER – Deux candidatures à la présidence de la Fédération algérienne de football, celles de Abdelhakim Serrar et Djahid Zefizef, ont été retenues par la commission de candidatures, chargée de préparer les élections, a indiqué l’instance fédérale (FAF) sur son site officiel.
Après examen des dossiers de candidatures, effectué le 27 juin 2022, la commission électorale a accepté les dossiers de Serrar (dirigeant de l’Entente de Sétif) et Djahid Zefizef (manager général de la sélection nationale de football), et a rejeté les dossiers « Non conforme » des deux autres postulants, Beldjoudi Mansour Belaïd Yahia.

Les postulants dont les candidatures ont fait l’objet de rejet peuvent introduire des recours auprès de la Commission des recours. Les recours doivent parvenir à la Commission concernée au plus tard mercredi 29 juin 2022 à 20h00.
L’examen des recours se fera le 30 juin 2022 et la publication de la liste définitive des candidats éligibles aura lieu le même jour au plus tard à 23h00.

Les deux prétendants Abdelhakim Serrar et Djahid Zefizef ont présenté des dossiers de candidatures avec des listes de membres, alors que ceux des candidats Beldjoudi Mansour et Belaïd Yahia n’en comportaient pas.

Deux membres de la liste de Zefizef ont été rejetés: Chettouf Karim (non conforme) et Hachem Mohamed (incomplet). Dans la liste présentée par Serrar, un seul membre, Tedj Bensaoula, a été rejeté (Non conforme).

La liste de Serrar comporte Lakhdar Belloumi, Mabrouk Herrada, El Djoudi Aouchiche, Othmane Ahbane, Rafik Cherak, Ahmed Kherchi, Mohamed Harid, Hamlil Mamoun, Nacer Khedim, Elyès Djendi et Mme Yamili Berkani comme membre féminin.

De son côté, Zefizef a étoffé sa liste avec Mohamed maouche, Mohamed Ghouti, Azeddine Arab, Houssam-Eddine Harkat, Hakim Meddane, Azeddine Bennacer, Djilali Aïdet, Djamel Merbout, Abdelhafid Fergani, et Mme Nassiba Laghouati comme membre féminin.

Côté suppléants, Serrar avait choisi El Hadi Amrane, Houssam Berkat, Youcef Azzouz, Reggadi Redouane et Abdelkader lalem, alors que Zefizef a jeté son dévolu sur Imad Amissi, Abdelhak Khabouz, Touati Derdour, Khalifa Mazeroua et Imad Khedis.

Le nouveau président de la FAF sera appelé à succéder à Charaf-Eddine Amara qui avait annoncé sa démission le jeudi 31 mars dernier, deux jours après l’élimination de l’équipe nationale en barrage de la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre – 18 décembre), au terme de sa double confrontation face au Cameroun (aller : 1-0, retour : 1-2, a.p).

Deux mois plus tôt, les « Verts » avaient été éliminés dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022) au Cameroun.

Charaf-Eddine Amara avait été élu le 15 avril 2021 à la tête de la FAF, en remplacement de Kheïreddine Zetchi, qui avait renoncé à  briguer un second mandat.

APS

La présence, en Algérie, de jeunes de la communauté nationale établie en France en cette période précise est très importante

La présence, en Algérie, de jeunes de la communauté nationale établie en France en cette période précise est très importante

ALGER – Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a souligné lundi soir que la présence, en Algérie, d’une délégation de jeunes de la communauté algérienne établie en France, en cette période précise, est « très importante et dénote son attachement à son pays d’origine ».

Dans une allocution prononcée à l’occasion d’un diner organisé en l’honneur d’une délégation de jeunes de la communauté nationale établie en France, qui a assisté à la cérémonie d’ouverture de la 19e édition des Jeux Méditerranéens (JM), à l’invitation du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre a indiqué que « la participation de la  communauté nationale aux différentes festivités organisées dans le pays est « très importante ». « Cela évoque pour nous, a-t-il dit, les sacrifices incommensurables consentis par nos prédécesseurs parmi les Algériens qui étaient à l’étranger pour le recouvrement de la souveraineté nationale et de la liberté ».

Il a mis, en outre, l’accent sur « l’importance de la participation de cette communauté aux festivités du 60e anniversaire de la Fête de l’Indépendance que l’Algérie s’apprête à organiser », réaffirmant « l’engagement du Président de la République et de la diplomatie algérienne à accompagner et à soutenir cette dernière étant une partie intégrante de la nation ».
De son côté, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrazak Sebgag, a souligné que « la présence d’une délégation de jeunes de la communauté lors du lancement de la 19e édition des JM était une occasion de connaitre la véritable image de l’Algérie en côtoyant toutes les catégories de la société et en partageant leurs joies ».

M. Sebgag a rappelé les divers programmes et projets tracés par la Mosquée de Paris et son secteur pour « raffermir les liens de communication et de coopération avec tous les enfants d’Algérie, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, partant du fait que l’Algérie reste le pays d’origine de cette catégorie ».

Il a insisté, en outre, sur l’importance de la participation de la communauté algérienne établie à l’étranger aux festivités de célébration du 60e anniversaire de l’Indépendance nationale pour rappeler à la mémoire les sacrifices énormes de nos prédécesseurs pour la libération du pays et le recouvrement de l’indépendance nationale, appelant tout un chacun à participer à l’édification de l’Algérie nouvelle avec une mentalité et une approche nouvelles où les opportunités seront ouvertes à tous les jeunes y compris les enfants de la communauté algérienne à l’étranger.

S’exprimant lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, des membres du Gouvernement, des représentants de la société civile, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a appelé à la nécessité d’associer la communauté algérienne à l’étranger à tous les évènements et occasions, celle-ci étant fortement attachée à la mère patrie, partageant ses joies, notamment lors d’exploits sportifs et célébrant la victoire dans la liesse, l’emblème national fièrement brandi ».

Le ministre a évoqué, en outre, les démarches du secteur des Affaires religieuses pour la promotion de l’image civilisationnelle de l’islam, notamment la coexistence et la reconnaissance de la diversité culturelle », soulignant que les Algériens ont réussi à « s’intégrer et à composer avec les autres sans oublier leur civilisation, leur culture et leur référent national ».

Dans ce contexte, M. Belmehdi a indiqué que son secteur a distribué une charte du musulman à l’étranger, saluant « le travail important effectué par le recteur de la Mosquée de Paris, Chems Eddine Hafiz, et une élite d’intellectuels et de penseurs pour expliquer et analyser la teneur de ce document et procéder à sa diffusion auprès des membres de la communauté, au service de l’Islam en Europe ».

Le ministre a salué également les efforts consentis par la Mosquée de Paris et qui ont permis la retransmission pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie indépendante de la prière du vendredi via les chaînes de télévision nationales ».

Le recteur de la Mosquée de Paris a exprimé pour sa part ses remerciements aux hautes autorités du pays qui n’ont eu de cesse d’affirmer leur attachement et leur intérêt pour la communauté nationale, rappelant les efforts et les démarches du président de la République en faveur de cette catégorie, notamment les jeunes en leur offrant l’opportunité de concrétiser leurs projets dans leur pays d’origine, et en appuyant en permanence toutes les initiatives visant à raffermir leurs liens avec l’Algérie. Et d’ajouter que le Président Tebboune a toujours évoqué la communauté nationale avec fierté.

M. Hafiz a également mis en avant l’attachement du Président de la République à offrir l’opportunité à ces jeunes de concrétiser leurs projets de développement dans leur pays, à l’instar de tous leurs compatriotes et partant, contribuer avec force à la construction de l’Algérie nouvelle.

APS

CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d’amitié France-Algérie

CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d’amitié France-Algérie

ALGER – Le président de la Commission des affaires étrangères, de la coopération internationale et de la communauté nationale à l’étranger, Omar Dadi Adoune a reçu, lundi, le président du Groupe d’amitié France-Algérie au Sénat français, Rachid Temal ainsi que la délégation l’accompagnant, a indiqué un communiqué du conseil.

Ont assisté à l’audience, le président du Groupe d’amitié Algérie-France au Conseil de la nation, Benali Benzaghou, des membres de la commission, le président du Groupe parlementaire d’amitié France-Algérie au Sénat français, la maire de Bezons, Nesrine Menhaouara ainsi que des représentants de la société civile française d’origine algérienne, indique-t-on de même source.

La rencontre a permis de passer en revue « des questions en matière d’histoire et de politique, l’état des relations bilatérales, notamment parlementaires, étant un facteur important pour la relance des relations dans le cadre de l’équilibre des intérêts et du partenariat mutuel visant à accompagner la coopération entre les deux gouvernements, à travers l’échange de visites et d’expériences et l’activation des groupes d’amitié et de fraternité entre le Conseil de la nation et le Sénat français », selon le communiqué.

Les deux parties ont également évoqué « les opportunités de la coopération conjointe dans plusieurs domaines, dont le renforcement du rôle de la jeunesse dans l’action politique, la formation diplomatique et la coopération énergétique, et ce dans le cadre de politiques de jumelage à créer entre les collectivités locales des deux pays ».

Pour sa part, M. Adoune a déclaré que « l’Algérie nouvelle, dont les bases ont été posées par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, veille à consacrer et à conforter l’indépendance de sa décision politique par une indépendance économique effective ».

De son côté, la délégation française a mis l’accent sur « le rôle pivot de l’Algérie en Afrique et au Sahel », soulignant « la nécessité de lever tous les obstacles qui entravent le rapprochement et la coopération entre les deux pays ».

La visite de la délégation française en Algérie s’inscrit dans le cadre des Jeux méditerranéens JM-Oran 2022 (25 juin – 6 juillet), conclut le communiqué

APS

 

Le Bureau de l’APN examine la demande du Premier ministre portant prorogation de la session ordinaire

Le Bureau de l’APN examine la demande du Premier ministre portant prorogation de la session ordinaire

ALGER – Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) a tenu lundi une réunion présidée par M. Brahim Boughali, président de la chambre basse du Parlement, dans laquelle il a examiné la demande du Premier ministre portant prorogation de la session parlementaire ordinaire 2021/2022, selon un communiqué de l’APN.
Le Bureau de l’APN a examiné au début des travaux « une demande formulée par le Gouvernement pour organiser un vote avec débat restreint concernant le projet de loi sur la réserve militaire soumis à la commission spécialisée pour procéder à son examen », a précisé le document.

« Le Bureau a pris acte de la demande du Premier ministre concernant la prorogation de la session parlementaire ordinaire 2021-2022, en vertu des dispositions de l’article 4 de la loi organique définissant l’organisation de l’APN et du Conseil de la nation ainsi que les relations fonctionnelles entre les deux chambres du Parlement et le Gouvernement », ajoute la même source.

Concernant le calendrier des travaux de l’APN durant la prochaine période, le Bureau a programmé une plénière dimanche le 03 juillet, dédiée à la présentation du projet de loi sur la réserve militaire en procédant au vote avec débat restreint outre l’adoption de la liste des députés de l’APN au titre de la deuxième année de la neuvième législature, a conclu le document.

APS..

Le Président Tebboune reçoit le recteur de la Mosquée de Paris

Le Président Tebboune reçoit le recteur de la Mosquée de Paris

ALGER- Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu lundi le recteur de la Mosquée de Paris, Dr Chems Eddine Hafiz, qui lui a présenté un exposé exhaustif sur les activités de cette prestigieuse institution religieuse, a indiqué un communiqué de la Présidence de la République.
« Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu, ce jour, le recteur de la Mosquée de Paris, Dr Chems Eddine Hafiz, qui lui a présenté un exposé exhaustif sur les activités de cette prestigieuse institution religieuse, et l’a remercié pour son aimable invitation de jeunes de la communauté nationale à l’étranger à la cérémonie d’ouverture des Jeux méditerranéens », lit-on dans le communiqué.

« Monsieur le président a remercié le recteur de la Mosquée de Paris pour tous les efforts consentis, ainsi que pour le rôle de cet édifice religieux dans la promotion de l’image radieuse de l’Islam à travers la diffusion du juste milieu et de la modération et la lutte contre l’extrémisme, sous toutes ses formes, assurant Monsieur le recteur de son total soutien et de l’appui de l’Algérie pour que la noble mission de la Mosquée puisse être  menée à bien », a ajouté la même source.                APS..

L’engagement de l’Algérie dans la lutte contre les changements climatiques souligné à Athènes

L’engagement de l’Algérie dans la lutte contre les changements climatiques souligné à Athènes

ALGER- Le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), le Pr. Sidi Mohamed Bouchenak Khelladi, a souligné, lundi à Athènes, aux travaux de la Conférence internationale sur le climat, le signal politique fort de l’engagement de l’Algérie en faveur de la lutte contre les changements climatiques, indique un communiqué du Conseil.

Dans de son intervention, lors de cette conférence, organisée par le Conseil économique et social grecque et placée sous le thème: « Crise climatique et dialogue social pour une transition durable », M. Bouchenak Khelladi, également président de l’Union des conseils économiques et sociaux arabes et institutions similaires,  a souligné que « la contribution de l’Algérie sur la question des changements climatiques, est illustrée, à travers le plan d’action du gouvernement qui a placé la transition énergétique au cœur des politiques de développement du pays ».

Cela se traduit également, a-t-il ajouté, par un ensemble de mesures, de programmes, de stratégies et de plans gouvernementaux et sectoriels impliquant tous les secteurs clés y compris la société civile.

Dans ce contexte, le président du CNESE a souligné, « la politique climat », adoptée par l’Algérie en matière d’atténuation et d’adaptation aux effets des changements climatiques abordant, ainsi, le Plan national climat (PNC), et la Contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN).

Il a assuré que ces politiques constituaient « un signal politique fort de l’engagement de l’Algérie en faveur de la lutte contre les changements climatiques ». relève le communiqué.

Le même intervenant a, en outre, mis en avant le rôle du dialogue social comme « instrument contribuant à l’amélioration de la gouvernance en matière de conceptualisation et de mise en œuvre des politiques climatiques et environnementales pour un développement durable ».

Il a, en ce sens, rappelé le rôle et la composition du CNESE, lequel, dira-t-il, est appelé à élaborer périodiquement un rapport d’analyse et d’évaluation sur la situation de l’environnement dont la question des changements climatiques et leurs retombées sur l’économie nationale et la société.

M.Bouchenak Khelladi a précisé que sur les 200 membres que compte le CNESE, 50 représentent le Mouvement associatif dont six (06) associations activant en faveur de la préservation de l’environnement et du développement durable, 75 représentent les organismes économiques, sociaux et environnementaux dont quinze (15) représentants du patronat et vingt (20) représentants des travailleurs, et 20 personnalités ressources, reconnues pour leur haute expertise dans divers domaines.

Le président du CNESE, a affirmé qu’au regard des grands enjeux de l’environnement, le CNESE a dédié, parmi ses sept (07) commissions statutaires, une commission à l’environnement, la transition énergétique et le développement durable reflétant, a-t-il soutenu « toute l’importance accordée au rôle du dialogue social dans la lutte contre les impacts des changements climatiques ».

Par ailleurs, rappelant les résultats des travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui stipule que l’Afrique a peu contribué aux émissions de gaz à effet de serre, il a souligné que  »l’Afrique est l’un des continents les plus vulnérables aux changements climatiques et que l’Algérie, à l’instar de plusieurs pays du monde, en est lourdement affectée ».

A noter que le président du CNESE, participera, demain mardi, aux travaux de l’Assemblée générale de l’association internationale des conseils économiques et sociaux et institutions similaires, l’AICESIS, dont l’ordre du jour verra la présentation des rapports d’activité et financier pour l’année 2021, les perspectives de partenariat avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT)  et avec le Conseil économique et social des Nations Unies (Ecosoc), conclut le communiqué.

APS