Les travaux de la 3e édition du programme d’incubation et d’accélération des start-up « Africa by IncubMe » ont pris fin, lundi après-midi, à Alger.

La 3e édition de ce programme a été marquée par l’incubation et l’accélération de 14 start-up d’Algérie, de Tunisie, de Jordanie et du Togo, sur un total de près de 1300 start-up qualifiées aux éliminatoires de différents pays du monde, selon les explications fournies par la directrice de la communication et du numérique à l’incubateur des affaires « IncubMe », Anissa Salemkour.

Grâce à l’appui des partenaires du programme, les start-up choisies ont obtenu un accompagnement spécial de trois mois, via des ateliers de travail intensifs dans plusieurs domaines, comme la commercialisation et la gestion financière, selon la même responsable.

Les start-up bénéficiaires activent dans plusieurs secteurs, dont l’énergie, l’agriculture, l’environnement, le transport et les technologies financières.

La responsable a rappelé que « IncubMe » œuvrait à lancer un incubateur d’entreprises dans la wilaya de Ouargla, en partenariat avec une entreprise privée et l’Université Kasdi Merbah pour l’ériger en « centre d’excellence » ouvert aux entrepreneurs et aux étudiants.

R-A