ALGER – Le ministère des Moudjahidine et des Ayants-droit a organisé, dimanche soir au Centre international de conférences (CIC) Abdelatif-Rahal (Alger), une cérémonie de remise des Prix aux lauréats de la 28e édition du Prix du 1er novembre 1954.

La cérémonie s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Brahim Boughali, de membres du Gouvernement, de l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, M. Fayez Abu Aita, de personnalités nationales et de moudjahidine.

Dans une allocution prononcée à l’occasion, le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga a souligné que l’organisation de cette cérémonie s’inscrivait dans le cadre des célébrations du 69e anniversaire du déclenchement de la Glorieuse révolution algérienne, placées sous le slogan « Révolution des héros, Engagement des hommes ».

« Ce concours national constitue désormais un cadre multidimensionnel dans lequel les jeunes intéressés par la consécration du legs de notre Glorieuse révolution rivalisent à travers la littérature, les recherches historiques ou encore les films documentaires », a affirmé le ministre, ajoutant que son département ministériel « a veillé à mettre en place de telles activités (…) pour raviver la mémoire nationale ».

Le ministre a fait savoir que « son secteur ne ménage aucun effort pour la promotion de la mémoire nationale, l’objectif étant de perpétuer le message de novembre et de ses hommes vaillants », formulant le souhait de « voir aboutir les efforts consentis au service de notre mémoire ».

La cérémonie a vu la distinction des lauréats du Prix dans les domaines de la recherche historique, de l’audiovisuel, de la poésie et du roman.

Le ministère n’a pas omis, à cette occasion, de rendre hommage à quelques dirigeants de la Glorieuse révolution outre le moudjahid Mohamed Ali Boughzala, le SG de l’Association nationale des moudjahidine.

APS