Djamel Belmadi : «La grosse satisfaction reste la qualification»

Djamel Belmadi : «La grosse satisfaction reste la qualification»

«Je m’attendais à un match dur. Le Burkina Faso a réalisé  de bons résultats. Il progresse beaucoup et aura sans doute son mot à dire lors de la prochaine CAN La grosse satisfaction reste la qualification. Je vois une similitude avec le match contre la Côte d’ivoire (CAN 2019, ndlr), où tu passes par tous les états. Ça ne sera pas toujours des (5-0), (6-0). L’objectif est donc atteint. Il y a le résultat et la qualification, c’est le plus important», a déclaré le sélectionneur national Djamel Belmadi. Il a expliqué la prestation mitigée des Verts par «des faits de jeu un peu inhabituels». «On n’a pas eu la sérénité qu’on a l’habitude d’avoir. L’enjeu a fait déjouer les manières dont on a abordé cette rencontre. Les déchets techniques sont peut-être dus au terrain qui était difficilement praticable. Ce n’était pas à cause d’un manque de travail, mais plutôt aux conditions climatiques. Il a plu jour et nuit, ce qui a rendu la circulation du ballon difficile. Il nous reste encore deux matches très importants. C’est l’objectif ultime. En cas d’élimination, on aurait pris nos responsabilités, moi le premier», a soutenu le coach national.

EL MOUDJAHID

Le MJS se penchera sur le dégel des projets du secteur dans la wilaya de M’sila

Le MJS se penchera sur le dégel des projets du secteur dans la wilaya de M’sila

M’SILA, – Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderezzak Sebgag, a indiqué lundi à M’sila que son département ministériel « se penchera sur le dossier du dégel de nombre de projets du secteur inscrits depuis plus de cinq ans dans cette wilaya et dont les travaux n’ont jamais démarré ».
Présidant une cérémonie organisée en l’honneur d’athlètes locaux et des représentants d’associations sportives au niveau du Pôle universitaire de l’Université Mohamed Boudiaf, dans le cadre d’une visite de travail dans la wilaya de M’sila, M. Sebgag a affirmé que « le dégel des projets ne relève pas du ministre du secteur mais du Premier ministère et du ministère des Finances », assurant que « compte tenu de l’impact négatif du gel de nombreux projets dans cette wilaya sur le secteur de la jeunesse et des sports, son département tâchera de convaincre les hautes autorités du pays de la nécessité de lever le gel sur les projets concernés ».

Le ministre a précisé avoir demandé au wali de M’sila, Abdelkader Djellaoui, de dresser la liste des projets gelés dans la wilaya pour proposer leur dégel et revoir les enveloppes financières affectées initialement.

Cette situation résulte de « la mauvaise gestion ayant prévalu dans les années d’opulence », a-t-il estimé, rappelant que les projets en question avaient été gelés parce que leurs travaux n’avaient pas démarré dans les délais impartis.

Les représentants des associations de jeunes et des clubs sportifs de la wilaya de M’sila ont saisi l’occasion pour évoquer la problématique de l’absence d’aide financière au titre du Fonds d’appui aux initiatives de la jeunesse dans la wilaya alors qu’ils y sont éligibles vu l’intensité de leurs activités et leurs résultats aux niveaux national et international.

A cet effet, M. Sebgag a déploré le fait que « ce fonds soit alimenté à partir des revenus des wilayas, parmi lesquelles certaines sont en mesure de répondre à la demande financière des associations et clubs sportifs, contrairement à d’autres à maigre revenu, comme c’est le cas de M’sila ».
Le ministre a estimé que la solution « est de soutenir de manière transparente, aux plans local, national et international, les associations et clubs qui obtiennent des résultats positifs ».

Au cours de cette visite, Abderezzak Sebgag a inauguré un complexe sportif dans la commune de Metarfa , où il a reçu des explications sur son mode de fonctionnement et a écouté les préoccupations de certains jeunes, promettant d’œuvrer à prendre en charge certains problèmes et soulever le reste aux hautes autorités du pays.

S’adressant à ces jeunes, le ministre a indiqué que « l’investissement attendu du secteur privé dans le département de la Jeunesse et des Sports a été décidé par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui l’a soutenu en chargeant les différentes autorités d’encourager ce type d’investissement ».

Il faudra que cet investissement « constitue un soutien supplémentaire aux jeunes à l’échelle nationale, conformément à la vision du Président de la République, portant nécessité de promouvoir le mouvement associatif au niveau national ».

Par ailleurs, M. Sebgag a annoncé la création d’annexes du Centre national de médecine sportive (CNMS) au niveau des wilayas, afin de « permettre aux jeunes adhérents aux clubs sportifs de bénéficier des soins ».

Lors de sa visite à M’sila, le ministre n’a pas manqué de s’enquérir de l’état de la piscine semi-olympique (50 m) dans la ville de Boussaada, et  tenir une réunion à Magra avec les joueurs et dirigeants de l’équipe de football N.C Magra, évoluant en ligue 1 du football professionnel.

FAF, Le projet sera soumis à l’AG du 21 novembre : L’ébauche du nouveau système de compétition prête

FAF, Le projet sera soumis à l’AG du 21 novembre : L’ébauche du nouveau système de compétition prête

Passé à dix-huit clubs cette saison, le système de compétition de la Ligue 1 connaîtra encore une modification lors de l’opus 2022-2023. La commission de football professionnel a proposé de revenir à un système à seize équipes. Comprendre que quatre clubs seront rétrogradés en Ligue 2 amateur. C’était dans l’air du temps. L’idée de changer le système de compétition germe depuis plusieurs semaines à la FAF. Adopté cette saison, l’actuel système pyramidal ne devrait donc pas faire long feu. Il sera à coup sûr modifié dès la fin de cet opus. En effet, la commission de football professionnel, qui travaille depuis plusieurs semaines sur des réformes de la Ligue 1, a proposé de modifier le système actuel. L’idée qui semble faire consensus est une Ligue 1 à seize équipes. Ainsi, la Fédération algérienne de football préconise d’apporter des modifications à la composante de la Ligue 1 seulement. «Les groupes devront être obligatoirement composés de 16 clubs, de la division de la Ligue Une aux divisions des Ligues régionales», précise la FAF dans un document sous forme d’ébauche dont El Moudjahid a obtenu une copie.
Le retour à une Ligue 1 à seize équipes sous-entend que quatre clubs devront rétrograder en Ligue 2 amateur. Cette dernière sera composée, préconise la FAF, de trente-deux clubs répartis en deux groupes. Alors que la LIRF sera composée de six groupes (Sud-Ouest, Ouest, Centre, Ouest, Centre-Est, Sud-Est). Ainsi, deux ans après le dernier changement de système de compétition opéré sous l’ère Kheireddine Zetchi, la FAF s’apprête à organiser une assemblée générale extraordinaire consacrée à une nouvelle modification. Prévue le 21 novembre prochain, cette AG devra donc se prononcer sur une nouvelle configuration pyramidale du football national.
Il est utile de préciser que ces propositions sont l’apanage de la FAF. Car, de son côté, le ministère de la Jeunesse et des Sports préconise de durcir les modalités d’adhésion à la Ligue 1 professionnelle. Dans une intervention à la télévision, M. Abderrazak Sebgag préconisait d’exclure tous les clubs endettés de la Ligue 1. Ainsi, seuls les clubs ayant épuré leur situation financière y seront admis. L’idée est en tous les cas lancée…

EL MOUDJAHID

Le sélectionneur pointe du doigt l’arbitrage

Le sélectionneur pointe du doigt l’arbitrage

Ce n’était certainement pas le plus difficile des matchs, disputé par les Verts au cours des éliminatoires du Mondial-2022. Les coéquipiers du capitaine Mahrez ont déroulé face à une modeste sélection du Djibouti, vendredi au Cairo Stadium (0-4).
Néanmoins, malgré l’écrasante victoire de son team, qui a eu une parfaite maîtrise du jeu et de la rencontre, le coach Belmadi s’en est encore pris à l’arbitrage. «Je suis vraiment déçu par l’attitude de l’arbitre. On a eu en face une équipe très agressive. Les interventions de certains joueurs adverses n’avaient rien de sportif. Belaïli est sorti plutôt que prévu parce qu’il a reçu un méchant tacle. Il a la cheville enflée. L’arbitre n’a pas du tout protégé les joueurs, alors que c’est l’une de ses missions sur le terrain. Je pense qu’il y avait plus de cartons à distribuer», a tenu à souligner le sélectionneur national, vendredi soir à l’arrivée de la délégation algérienne à l’aéroport Houari-Boumediène. Par ailleurs, le coach s’est montré content du rendement de ses joueurs : «Dans l’ensemble, je suis très satisfait du résultat du match et du comportement de mes joueurs sur le terrain. Ce match des éliminatoires de la coupe du monde nous a permis de donner du temps de jeu à certains éléments qui en avaient besoin, mais aussi de donner la chance à d’autres de débuter dans le onze de départ.» Belmadi n’a par ailleurs pas tenu à commenter le résultat de l’autre match du groupe «A», Burkina Faso – Niger (1-1).
«Franchement, le résultat des Étalons ne m’intéresse pas. Qu’ils fassent match nul ou qu’ils gagnent, ça ne change rien pour nous. En ce qui nous concerne, nous avons l’intention de réaliser un grand match à Tchaker et fêter la qualification avec notre public, dont le retour dans les tribunes nous fera beaucoup de bien. Nous allons nous préparer comme il se doit et faire le nécessaire pour remporter cette confrontation. Après, il y aura les barrages en mars à gérer pour assurer notre qualification au Mondial. Tout le monde doit être derrière cette équipe nationale et chacun dans son champ d’action doit faire le nécessaire pour mettre l’équipe dans les meilleures conditions possibles pour atteindre cet objectif», a poursuivi le sélectionneur national, visiblement très confiant pour le match décisif face aux Burkinabés.  Elmoudjahid..

Eliminatoires mondial-2022, Djibouti -Algérie au Caire : Garder le leadership

Eliminatoires mondial-2022, Djibouti -Algérie au Caire : Garder le leadership

L’équipe nationale abordera, vendredi à 14h (heure algérienne), l’avant-dernier virage de la course pour les qualifications à la Coupe du monde FIFA-Qatar 2022.

Le fait d’affronter le dernier du groupe, en l’occurrence Djibouti, n’entame en rien la détermination de Belmadi et ses hommes de sortir le match qu’il faut. Il y a trois points en jeu et un statut de leader comme enjeu. Deux raisons suffisantes pour viser la victoire.
L’on sait, avec Djamel Belmadi, il n’y a pas de match sans enjeu. C’est que le sélectionneur national trouve toujours le moyen de tirer le maximum de ses joueurs même lors d’un match face à un adversaire supposé faible.
C’est dans cet esprit justement que le coach national a préparé son équipe en perspective.
«Respecter Djibouti, c’est une question de professionnalisme. Pour autant, cette rencontre servira aussi, évidemment, à préparer celle face au Burkina Faso vis-à-vis du temps de jeu, des cartons jaunes, des schémas tactiques. On dit que le match de Djibouti ne compte pas, mais je considère les matchs, y compris amicaux, comme des matchs de préparation», a déclaré Djamel Belmadi, dimanche, en conférence de presse. Et encore, le match de demain face à Djibouti revêt une grande importance dans la course pour les qualifications à la Coupe du monde FIFA-Qatar 2022. En effet, une victoire assurera aux Verts de conserver la première place du groupe. L’enjeu est donc d’accueillir, le 16 novembre prochain, le Burkina Faso pour le compte de la dernière journée dans la peau d’un leader. Et c’est justement dans l’optique d’aborder cette dernière journée dans les meilleures dispositions que Djamel Belmadi compte opérer quelques remaniements à son onze de départ, demain, face à Djibouti.
En effet, le coach des Verts ne veut pas prendre de risques avec les joueurs qui reviennent de blessures, à l’image de Belaïli.
Et d’autre part avec les joueurs qui sont sous la menace d’une suspension. Quatre en tout. De ce fait, il va donc effectuer un turnover de sorte de donner du temps de jeu à des joueurs en manque tout en faisant attention à conserver l’équilibre du groupe et son efficacité.
Enfin, invaincue depuis 31 rencontres, l’Algérie ambitionne de prolonger cette belle série.

EL MOUDJAHID

Karaté-Mondial-2021: L’Algérie présente en force au rendez-vous de Dubaï

Karaté-Mondial-2021: L’Algérie présente en force au rendez-vous de Dubaï

ALGER – Le karaté algérien sera présent en force aux Championnats du monde-2021 qui se tiendront à Dubaï (Emirats arabes unis), du 16 au 22 novembre, avec la participation attendue de quelques 1054 athlètes représentant 117 pays des cinq continents, ce qui met en valeur la popularité du karaté dans le monde entier.
Selon le site de la Fédération mondiale de karaté (FMK), l’Algérie sera parmi les onze pays qui vont se rendre à Dubaï avec des délégations complètes et une participation dans les 16 catégories. Ces nations sont le Brésil, la Croatie, l’Egypte, la France, l’Iran, l’Italie, Japon,  RKF, l’Espagne et la Turquie.

Les organisateurs ont aussi confirmé la participation de huit médaillés d’or olympiques à l’événement: Sandra Sanchez (Espagne) et Ryo Kiyuna (Japon) en Kata, Ivet Goranova (Bulgarie), Jovana Prekovic (Serbie) et Feryal Abdelaziz (Egypte) en kumité féminin, et Steven Dacosta (France), Luigi Busa (Italie) et Sajad Ganzjadeh (Iran) en kumité masculin qui tenteront de gagner un autre titre.

Outre, la présence de 10 des 12 champions du monde actuels qui s’affronteront pour défendre leur couronne à Dubaï, une grande partie de l’attention sera concentrée sur les quatre athlètes qui possèdent actuellement la double couronne de titres mondiaux et olympiques : Sandra Sanchez d’Espagne, Ryo Kiyuna du Japon, Jovana Prekovic de Serbie et Steven Dacosta de France.

La liste des champions du monde en titre annoncée à Dubaï sera complétée par Miho Miyahara (Japon), Dorota Banaszczyk (Pologne), Irina Zaretska (Azebaidjan), Eleni Chatziliadou (Grèce), Angelo Crescenzo (Italie) et Ivan Kvesic (Croatie).

Voici la liste des athlètes algériens participants aux Championnats du monde de karaté à Dubai-2021, annoncée par le site de la fédération mondiale (FMK):

 

DAMES:

Kata: Hadj Said Manal Kamilia

Kumité: Ouikene Cylia (-52kg), Draoui Widad (-55kg), Midi Chaima (-61kg), Matoub Lamya (-68kg), Mekdas Loubna (-68kg).

Kata par équipes: Dahleb  Aicha Narimane, Hadj Said Manal Makilia, Slakedji Ryane.

Kumité équipes: Widad Draoui, Loubna Mekdas, Midi Chaima et Ouikene Cylia

 

MESSIEURS:

Kata: Haoua Abdelhakim

Kumité: Salmi Alaeddine (-60kg), Helassa Ayoub Anis (-67kg), Youcef Boukhecheba (-75kg), Brahimi Anis Samy (-84kg), Hocine Daikhi (+84kg)

Kata par équipes: Haoua Abdelhakim, Lakrout Samir, Ouites Mouaad.

Kumité équipes: Boukhecheba Youcef, Brahimi Abis Samy, Daikhi Hocine, Helassa Ayoub Anis et Salmi Alaeddine.