ALGER – En sa qualité de représentant personnel du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf a pris part, dimanche à Doha (Qatar), aux travaux de la 21e édition du Forum de Doha, placée sous le thème « Bâtir un avenir commun », indique un communiqué du ministère.

La séance d’ouverture a été marquée par la participation de « Son Altesse, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, Emir de l’Etat du Qatar, à qui M. Attaf a transmis les salutations du Président Tebboune et son souhait de succès aux travaux du forum de Doha dans la cristallisation d’idées constructives qui permettront à la communauté internationale de renouveler son engagement aux principes et fondements de l’action internationale multilatérale pour faire face aux défis de l’heure imposés par les divisions et clivages sur différents plans », précise la même source.

Lors du premier jour du Forum, les débats ont porté sur la question palestinienne dans un contexte marqué par l’agression incessante menée par l’occupant sioniste contre des civils sans défense dans la bande de Ghaza, et l’impératif dicté par la conjoncture actuelle en vue d’accroitre la pression et d’amener le Conseil de sécurité et les autres instances internationales à assumer leurs responsabilités afin de faire cesser cette agression, demander des comptes à l’occupant pour ses crimes, protéger les Palestiniens et leur permettre d’établir leur Etat indépendant avec Al-Qods Echarif pour capitale.

En marge des travaux du Forum de Doha, M. Attaf a été reçu par Son altesse Cheikh Mohammed Abderrahmane Al Thani, président du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères du Qatar, à qui il a transmis les salutations de son frère et homologue algérien, M. Nadir Larbaoui, ajoute la même source.

Cette rencontre a été l’occasion « de passer en revue les relations de fraternité et de coopération entre les deux pays, ainsi que les perspectives de leur renforcement, dans le sillage de la préparation des prochaines échéances bilatérales, notamment la Grande commission mixte algéro-qatarie et le comité bilatéral de concertations politiques ».

Les deux parties ont également évoqué les derniers développements de la situation dans la bande de Gaza assiégée, ainsi que les résultats des débats du forum de Doha, notamment « l’impératif de traiter cette crise dans un cadre plus large, en faisant face aux plans visant à liquider la cause palestinienne et d’accélérer l’établissement de l’Etat palestinien pour mettre fin définitivement au conflit », selon le communiqué.

M. Attaf a été reçu par le Premier ministre de l’Etat frère de Palestine, Mohammed Chtayyeh, à qui il « a transmis les salutations de son frère et de son homologue algérien, M. Nadir Larbaoui et avec lequel il a abordé les développements dans les territoires palestiniens occupés, notamment dans la bande de Gaza », ajoute la même source.

Lors de cette rencontre, M. Mohammed Chtayyeh a salué les positions immuables et la solidarité constante de l’Algérie avec le peuple palestinien, notamment au vu de la conjoncture actuelle qui « affirment de nouveau les démarches appréciables du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, pour réaliser l’unité nationale palestinienne ».

Les deux parties ont souligné « la nécessité de parachever ce processus en vue de resserrer les rangs palestiniens face à l’injustice et à l’agression pour déjouer les plans absurdes ciblant leur cause ».

Par ailleurs, M. Attaf a eu des entretiens bilatéraux avec son homologue jordanien, Ayman Al-Safadi, avec lequel il a évoqué les développements de l’agression sioniste contre la bande de Ghaza, ainsi que les perspectives d’intensifier et renforcer les efforts arabes, afin de « faire triompher la cause palestinienne face au déni par la communauté internationale de ses principes et à l’incapacité du Conseil de sécurité de l’ONU d’assumer ses responsabilités ».

Les deux ministres ont également examiné « les relations entre les deux pays frères et l’intensification de la coordination bilatérale, en prélude des prochaines échéances bilatérales dont les visites officielles de haut niveau », ajoute le communiqué.

APS