ALGER- Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée dimanche, la révision et l’enrichissement des statuts et régimes indemnitaires des corps relevant du secteur de l’Education nationale, du chercheur hospitalo-universitaire, de l’enseignant chercheur et du chercheur permanent, des corps médicaux et paramédicaux et de l’imam, indique un communiqué du Conseil des ministres.

Concernant les statuts et régimes indemnitaires des corps relevant du secteur de l’Education nationale, du chercheur hospitalo-universitaire, de l’enseignant chercheur et du chercheur permanent, des corps médicaux et paramédicaux et de l’imam, le Président de la République « a enjoint de réviser, d’enrichir et de clarifier, de manière plus approfondie, les contenus de ces statuts qui doivent être tranchés à partir du mois de février, avec effet rétroactif des salaires et primes à compter de janvier 2024 », précise la même source.

« Monsieur le Président a réaffirmé son engagement envers ces catégories professionnelles, en reconnaissance de tous les efforts qu’elles ont consentis dans les circonstances difficiles qu’a traversées notre pays, et qui sont toujours fidèles à leur détermination, d’où la nécessité d’améliorer leurs situations à travers ces statuts », ajoute la source.

Le Président de la République « a affirmé que les professions des secteurs de l’Education, de la Santé, de l’Enseignement supérieur et d’Imam ne sont pas de simples professions, mais plutôt des professions qui encadrent la société et qui revêtent de nobles dimensions, d’où la nécessité d’apporter dans ces statuts une véritable plus-value à ces professions, notamment en ce qui a trait au volet social ».

aps