LA HAYE – La Cour internationale de Justice (CIJ) tiendra, le 11 janvier, sa première session pour examiner la plainte déposée par l’Afrique du Sud contre l’entité sioniste pour génocide à Ghaza.

L’information a été donnée par le porte-parole du ministère sud-africain des Relations internationales, Clayson Monilla, dans un message publié sur la plateforme « X ».

Monilla a déclaré que « la première audience du procès devrait commencer le 11 janvier dans la ville néerlandaise de La Haye et se poursuivra le lendemain ».

Il a expliqué que son pays « poursuit ses préparatifs à cet égard ».

Lire aussi: Ghaza: l’Afrique du Sud accuse l’entité sioniste devant la CIJ de se livrer à des « actes de génocide »

L’Afrique du Sud a déposé une plainte contre l’entité sioniste devant la CIJ pour des « actes de génocide contre le peuple palestinien à Ghaza », a annoncé fin décembre la juridiction, organe judiciaire principal des Nations unies.

Au cours de ce procès, la Cour pourrait rendre une décision pour arrêter les attaques sionistes sur la bande de Ghaza.

Depuis le 7 octobre 2023, l’armée sioniste mène une agression dévastatrice contre Ghaza, qui a fait 22.313 martyrs et 57.296 blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, et causé des destructions massives d’infrastructures et une catastrophe humanitaire sans précédent, selon les autorités palestiniennes et les Nations unies.

APS