ALGER- L’Université des sciences et des technologies « Houari-Boumediene » (USTHB) a commémoré, mercredi, le 45ème anniversaire de la mort de l’homme dont elle porte le nom, en organisant une conférence au cours de laquelle les participants ont évoqué son parcours et son rôle dans l’instauration des fondements de l’Etat algérien indépendant.

Dans une allocution à cette occasion, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a rappelé les principales réalisations du défunt président qui ont permis aux Algériens, a-t-il dit, de « vivre dans un climat d’égalité à travers la consécration du principe du caractère social de l’Etat dans plusieurs décisions telle l’accès gratuit à l’éducation et à la santé ».

Le ministre a, également, précisé que le président défunt a joué « un rôle diplomatique majeur qui a permis à l’Algérie de jouir d’une grande renommée sur les plans continental et international ».

De son côté, le recteur de l’université, Djamal-Eddine Akretche, a estimé que l’anniversaire du décès du président Houari Boumediène était « une occasion de se souvenir de ses grandes contributions qui continuent de nous inspirer aujourd’hui », passant en revue « sa lutte pour la libération du pays pendant la Guerre de libération et son rôle majeur dans l’édification des piliers de l’Algérie indépendante, grâce à de nombreuses réalisations qui témoignent encore de sa perspicacité ».

Pour sa part, le président de l’Observatoire national de la société civile (ONSC), Noureddine Benbrahem, a évoqué « les positions du regretté président Boumediène qui continuent de constituer les fondements de l’Etat algérien et ses principes ».

A cette occasion, la veuve du regretté président, Anissa Boumediene, a exhorté les jeunes à travailler pour « gagner la bataille du développement national et assurer l’avenir du pays ».

Lors de cet évènement, des témoignages succincts ont été projetés sur des projets d’envergure qui incarnaient la vision du défunt président, dont la construction de l’Université des sciences et des technologies qui porte son nom ainsi que le Barrage vert.

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal qui a assisté à l’inauguration d’une station de traitement et d’épuration des eaux usées a fait savoir que  » ce projet a été réalisé par des entreprises nationales en un temps record », rappelant que « les eaux traitées servent à l’irrigation des terres agricoles, mais aussi à la réalisation des recherches scientifiques par les étudiants ».

Un hommage a été rendu aux participants dont les représentants du ministère de la Défense nationale (MDN) et des instances et entreprises publiques et privés ayant contribué à la réalisation de cette station telles que Cosider, Sonatrach, Seaal, l’Office national d’assainissement (ONA) et Institut national d’études de stratégie globale (INESG) qui avait un rôle important dans la relance de ce projet.

En marge de l’hommage, le PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi a annoncé la décision de recrutement, à partir de juin prochain, les majors de promotions dans chacune des spécialités dispensées par l’USTHB.

APS