ALGER – Le président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil, a reçu, mardi à Alger, l’ambassadeur de la République de Corée en Algérie, M. You Ki-Jun, qui lui a rendu une visite de courtoisie, a indiqué un communiqué de l’institution parlementaire.

La rencontre a permis aux deux parties de « passer en revue les relations bilatérales entre les deux pays et les deux peuples amis » et d' »examiner les voies et moyens de renforcer la coopération et la coordination bilatérales et d’ouvrir de nouvelles perspectives à même de concrétiser les aspirations communes conformément aux orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et de M. Yoon Suk-yeol, président de la République de Corée ».

A cette occasion, M. Goudjil s’est félicité du « niveau de la coopération économique fructueuse entre l’Algérie et la Corée, notamment à la faveur de l’amélioration du climat d’investissement et des avantages économiques décidés par le président de la République dans le cadre de la Déclaration de partenariat stratégique signée entre les deux pays ».

Soulignant « l’importance de hisser la coopération parlementaire bilatérale au niveau des relations de coopération bilatérale dans les autres domaines », M. Goudjil a affiché « la forte volonté de l’Algérie pour le renforcement et l’approfondissement des relations de coopération et de coordination avec la République de Corée, notamment dans le domaine parlementaire, à travers les mécanismes de la diplomatie parlementaire, dont l’installation des groupes d’amitié, le lancement de programmes de formation et d’échange d’expériences et l’organisation de visites entre les parlementaires des deux pays ».

Le rencontre a aussi été l’occasion pour le Conseil de la nation de souhaiter la bienvenue au président de l’Assemblée nationale de la République de Corée, M. Jin-pyo Kim, qui effectuera une visite en Algérie.

Les deux parties ont, par ailleurs, abordé « les questions régionales et internationales d’actualité, dont la situation tragique à Ghaza et dans les territoires palestiniens occupés ».

A ce propos, M. Goudjil a pointé « la responsabilité de la communauté internationale face au génocide que subit le peuple palestinien dans un silence mondial assourdissant », soutenant que « la résilience des Palestiniens face à l’agression sioniste force le respect » et que « la résistance du peuple palestinien est légitime jusqu’à l’établissement de son Etat indépendant avec El Qods pour capitale ».

Le président du Conseil de la nation a réaffirmé « la position constante de l’Algérie en faveur des causes justes dans le monde conformément à la doctrine immuable de sa politique étrangère reposant sur l’anticolonialisme et le soutien au droit des peuples à l’autodétermination », soulignant que l’Algérie œuvrera activement dans ce sens « au profit des causes palestinienne et sahraouie durant son mandat au Conseil de sécurité » qu’elle a rejoint début janvier.

Il a, à cet égard, appelé à « intensifier la coordination entre l’Algérie et la République de Corée, en leur qualité de membres non permanents du Conseil de sécurité, au service des questions liées à la sécurité et la stabilité internationales et de la réalisation des objectifs de développement durable dans le monde ».

De son côté, l’ambassadeur de la République de Corée « s’est dit satisfait de la solidité des liens de coopération et des échanges entre les deux pays dans les domaines économique, technique et technologique, ainsi que dans les secteurs de l’agriculture, de l’enseignement et de la formation », indiquant que son gouvernement « aspire à élargir les perspectives de sa coopération avec l’Algérie, à la faveur du climat économique propice ».

ALGER – Le président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil, a reçu, mardi à Alger, l’ambassadeur de la République de Corée en Algérie, M. You Ki-Jun, qui lui a rendu une visite de courtoisie, a indiqué un communiqué de l’institution parlementaire.

La rencontre a permis aux deux parties de « passer en revue les relations bilatérales entre les deux pays et les deux peuples amis » et d' »examiner les voies et moyens de renforcer la coopération et la coordination bilatérales et d’ouvrir de nouvelles perspectives à même de concrétiser les aspirations communes conformément aux orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et de M. Yoon Suk-yeol, président de la République de Corée ».

A cette occasion, M. Goudjil s’est félicité du « niveau de la coopération économique fructueuse entre l’Algérie et la Corée, notamment à la faveur de l’amélioration du climat d’investissement et des avantages économiques décidés par le président de la République dans le cadre de la Déclaration de partenariat stratégique signée entre les deux pays ».

Soulignant « l’importance de hisser la coopération parlementaire bilatérale au niveau des relations de coopération bilatérale dans les autres domaines », M. Goudjil a affiché « la forte volonté de l’Algérie pour le renforcement et l’approfondissement des relations de coopération et de coordination avec la République de Corée, notamment dans le domaine parlementaire, à travers les mécanismes de la diplomatie parlementaire, dont l’installation des groupes d’amitié, le lancement de programmes de formation et d’échange d’expériences et l’organisation de visites entre les parlementaires des deux pays ».

Le rencontre a aussi été l’occasion pour le Conseil de la nation de souhaiter la bienvenue au président de l’Assemblée nationale de la République de Corée, M. Jin-pyo Kim, qui effectuera une visite en Algérie.

Les deux parties ont, par ailleurs, abordé « les questions régionales et internationales d’actualité, dont la situation tragique à Ghaza et dans les territoires palestiniens occupés ».

A ce propos, M. Goudjil a pointé « la responsabilité de la communauté internationale face au génocide que subit le peuple palestinien dans un silence mondial assourdissant », soutenant que « la résilience des Palestiniens face à l’agression sioniste force le respect » et que « la résistance du peuple palestinien est légitime jusqu’à l’établissement de son Etat indépendant avec El Qods pour capitale ».

Le président du Conseil de la nation a réaffirmé « la position constante de l’Algérie en faveur des causes justes dans le monde conformément à la doctrine immuable de sa politique étrangère reposant sur l’anticolonialisme et le soutien au droit des peuples à l’autodétermination », soulignant que l’Algérie œuvrera activement dans ce sens « au profit des causes palestinienne et sahraouie durant son mandat au Conseil de sécurité » qu’elle a rejoint début janvier.

Il a, à cet égard, appelé à « intensifier la coordination entre l’Algérie et la République de Corée, en leur qualité de membres non permanents du Conseil de sécurité, au service des questions liées à la sécurité et la stabilité internationales et de la réalisation des objectifs de développement durable dans le monde ».

De son côté, l’ambassadeur de la République de Corée « s’est dit satisfait de la solidité des liens de coopération et des échanges entre les deux pays dans les domaines économique, technique et technologique, ainsi que dans les secteurs de l’agriculture, de l’enseignement et de la formation », indiquant que son gouvernement « aspire à élargir les perspectives de sa coopération avec l’Algérie, à la faveur du climat économique propice ».

Concernant le Forum Corée-Afrique, prévu début juin prochain à Séoul, le président du Conseil de la nation s’est dit favorable à « toute coopération juste et équitable pour les peuples du continent africain et adaptée à ses capacités », indiquant que « l’Union africaine, avec tous ses membres, demeure le cadre idoine pour l’examen de ce type de partenariat, conformément aux principes stipulés dans son Acte constitutif, dans le but d’assurer le succès de ce forum international prometteur ».

M. Goudjil a enfin souligné « la nécessité de tirer parti des atouts de l’intégration économique africaine, encadrée par l’Accord relatif à la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAf) », conclut le communiqué de la chambre haute du Parlement.

Concernant le Forum Corée-Afrique, prévu début juin prochain à Séoul, le président du Conseil de la nation s’est dit favorable à « toute coopération juste et équitable pour les peuples du continent africain et adaptée à ses capacités », indiquant que « l’Union africaine, avec tous ses membres, demeure le cadre idoine pour l’examen de ce type de partenariat, conformément aux principes stipulés dans son Acte constitutif, dans le but d’assurer le succès de ce forum international prometteur ».

M. Goudjil a enfin souligné « la nécessité de tirer parti des atouts de l’intégration économique africaine, encadrée par l’Accord relatif à la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAf) », conclut le communiqué de la chambre haute du Parlement.

APS