ALGER – Le ministre des Finances, Laaziz Faid a coprésidé avec le ministre des Transports, Mohamed El Habib Zahana, une réunion conjointe entre les deux secteurs, dans le but de lever les obstacles rencontrés dans la mise en œuvre des programmes d’investissement et le développement du secteur des transports, et ce à travers la satisfaction des besoins des opérateurs du domaine du transport public, a indiqué mardi un communiqué du ministère des Finances.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre « des efforts continus, en vue de concrétiser la coopération dense entre les secteurs, menée par le ministère des Finances, en adéquation avec la mise en œuvre de la réforme budgétaire ».

A cet effet, le ministre du secteur a mis en avant, lors de cette réunion, « l’importance que revêt cette nouvelle vision qui repose sur la performance et les résultats dans la gestion des services publics, en sus de la gouvernance », précise la même source.

Le ministre des Finances a fait part de « la disposition entière de ses structures à accompagner le secteur des transports dans les démarches de développement initiées, appelant « l’ensemble des acteurs concernés à adhérer à une réflexion profonde, en vue de déterminer les meilleures méthodes pouvant contribuer à la diversification des ressources de financement de ce secteur vital ».

Le secteur des transports revêt, selon le communique, « une importance capitale, en tant que service public primordial qui accomplit un rôle essentiel dans la vie socio-économique », de même que le développement de ce secteur permettra de stimuler la croissance économique, en facilitant le mouvement des marchandises et des personnes ».

Les enjeux relatifs à la modernisation et à l’efficacité du transport sont « étroitement liés » à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et au progrès économique, ajoute le communiqué.

Pour sa part, le ministre des transports a salué les efforts fournis par les structures du ministère des finances dans le but d’accompagner son département ministériel, « en termes de plan budgétaire ou financier et en ce qui concerne les domaines de l’Etat ».

M.Zahana a insisté sur l’importance de cette coopération en vue de trouver des solutions aux problématiques soulevées en matière de mise en œuvre et de réalisation des grands projets lancés dans le secteur des transports.

Cette réunion a été « l’occasion d’établir un dialogue ouvert et constructif entre les deux ministères, à même de permettre à chaque secteur d’appréhender les défis auxquels il fait face ».

Les participants ont convenu de poursuivre le partenariat solide en vue de garantir la réussite des initiatives de développement du secteur des transports et de répondre efficacement aux besoins des citoyens, conclut le communiqué.

aps