ALGER – Le coup d’envoi de la phase finale des sélections du 1e concours international de la Maqraâ électronique algérienne a été donné, samedi à Alger, dans le cadre des travaux de la 1ere Rencontre nationale de l’enseignement coranique à distance, placée sous le slogan « La Maqraa électronique algérienne: de la création au développement » avec la participation de 19 pays.

Dans son allocution à cette occasion, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a fait état de « près de 800 participants à ce concours, premier du genre, représentant 19 pays dont la Tunisie, la Libye, l’Australie et la Grande Bretagne ».

« 800 candidats de plusieurs nationalités ont participé aux présélections, deux mois durant, via la Makraâ électronique algérienne avec l’encadrement des enseignants accrédités dans les dix lectures », a précisé le ministre, ajoutant que « 70 candidats se sont qualifiés à la phase finale de ces sélections lancée ce samedi dans le cadre des travaux de la première rencontre nationale de l’enseignement coranique à distance ».

« Les candidats participeront à distance dans sept (7) catégories notamment la récitation et la psalmodie du Saint Coran, la récitation et psalmodie de la moitié du Saint Coran et la psalmodie du Coran sans récitation », a expliqué M. Belmehdi, précisant que « trois lauréats de chaque catégorie seront sélectionnés puis primés lors de la cérémonie de clôture prévue lundi prochain ».

La plateforme numérique « Maqraâ » a été créée en 2020 pendant la pandémie (Covid-19) en vue d’enseigner le coran à distance aux élèves d’Algérie et d’autres pays du monde.

Rappelant la création d’une plateforme dédiée à la Maqraâ algérienne en 2022, le ministre a qualifié celle-ci de « jalon supplémentaire » à même de renforcer les zaouias, les écoles coraniques et les mosquées qui enseignent le Saint Coran ».

« La plateforme Maqraâ électronique compte actuellement 30.000 inscrits de différentes nationalités », a-t-il indiqué.

La plateforme est encadrée par des professeurs agrégés dans les dix lectures, a souligné M. Belmehdi, annonçant qu’elle sera érigée, à l’avenir, en école puis en université.

APS