ALGER- Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, a présidé, dimanche à Alger, une conférence à l’occasion du 191e anniversaire de la 2e allégeance à l’Emir Abdelkader, et du 21e anniversaire du décès du moudjahid Benyoucef Benkhedda.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture de cette conférence, abritée par le Centre national des études et recherches sur le mouvement national et la Révolution du 1er Novembre 1954 (CNERMN54) et intitulée « Rôle du référent religieux et populaire dans l’allégeance à l’Emir Abdelkader », M. Rebiga a affirmé le souci du ministère de « pérenniser les parcours des héros qui ont écrit en lettres d’or une histoire honorable riche en hauts faits et en sacrifices ».

Cela vise à « renforcer le sentiment d’appartenance à cette terre bénie » et à « raviver la flamme du patriotisme dans les esprits des jeunes générations, pour qu’elles adhèrent au projet de renouveau et contribuent grandement à la bataille de construction et d’édification », a ajouté le ministre.

« La célébration de cet évènement historique et des étapes phares de l’histoire de l’Algérie, nous interpelle quant à l’impératif de prendre conscience que notre aspiration à édifier une Algérie glorieuse passe par le rétablissement des valeurs de l’effort, du travail et de la préservation de l’union, de la conjugaison des efforts et l’accomplissement des devoirs dans les différents secteurs et à tous les niveaux afin de consacrer citoyenneté et solidarité, et enraciner le sentiment du devoir national », a relevé le ministre.

A rappeler qu’un film documentaire sur l’évènement a été projeté lors de la conférence.

APS