ALGER- Le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune a présidé, dimanche, une réunion du Conseil des ministres consacrée à des exposés inhérents à plusieurs secteurs, indique un communiqué du Conseil des ministres dont voici la traduction APS:

« Monsieur Abdelmadjid Tebboune, président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale a présidé, ce jour, une réunion du Conseil des ministres consacrée à des exposés inhérents au programme complémentaire destiné à la wilaya de Tindouf, aux statuts et régimes indemnitaires des corps relevant du secteur de l’Education nationale, du chercheur hospitalo-universitaire, de l’enseignant chercheur et du chercheur permanent, des corps médicaux et paramédicaux et de l’imam, outre le suivi de l’état d’avancement de la numérisation des services des domaines de l’Etat, des impôts et des Douanes.

Après l’ouverture des travaux par Monsieur le président de la République et la présentation de l’ordre du jour, suivi de l’exposé du Premier ministre sur l’activité gouvernementale durant les deux dernières semaines et des interventions de Messieurs les ministres, Monsieur le président de la République a donné les instructions et directives suivantes:

 

Concernant le programme complémentaire destiné à la wilaya de Tindouf:

 

Après approbation par le Conseil des ministres du programme complémentaire proposé au profit de la wilaya de Tindouf, lequel comprend 18 opérations concernant 7 secteurs (l’hydraulique, la santé, l’urbanisme et l’amélioration urbaine, l’environnement, l’habitat et la jeunesse), pour une enveloppe financière globale de 29,5 milliards de DA, et qui s’ajoute au programme en cours de réalisation, Monsieur le président de la République a ordonné le lancement immédiat d’une étude approfondie en prévision de la création d’une zone de libre-échange contribuant à la diversification des activités économiques et la création d’une dynamique dans la région, notamment le long des frontières entre l’Algérie et la Mauritanie.

 

Concernant l’état d’avancement de la numérisation des services des domaines de l’Etat, des impôts et des Douanes:

 

– Le Président de la République s’est félicité du progrès réalisé en matière de numérisation du secteur des Finances, appelant à la poursuite et à l’intensification des efforts en coordination avec le Haut Commissariat à la numérisation.

– Le Président de la République a, également, souligné l’impératif de généraliser la numérisation à tous les secteurs gouvernementaux, de manière unifiée sous la supervision du Haut Commissariat à la numérisation.

– Le Président Tebboune a ordonné la présentation de rapports d’étape pour le suivi des progrès réalisés, en accélérant la finalisation de toutes les phases, et ce au vu de leur importance dans le développement de l’ensemble de l’action gouvernementale.

 

Concernant les statuts et régimes indemnitaires des corps relevant du secteur de l’Education nationale, du chercheur hospitalo-universitaire, de l’enseignant chercheur et du chercheur permanent, des corps médicaux et paramédicaux et de l’imam:

 

– Le Président de la République a enjoint de réviser, d’enrichir et de clarifier, de manière plus approfondie, les contenus de ces statuts qui doivent être tranchés à partir du mois de février, avec effet rétroactif des salaires et primes à compter de janvier 2024.

– Monsieur le Président a réaffirmé son engagement envers ces catégories professionnelles, en reconnaissance de tous les efforts qu’elles ont consentis dans les circonstances difficiles qu’a traversées notre pays, et qui sont toujours fidèles à leur détermination, d’où la nécessité d’améliorer leurs situations à travers ces statuts.

– Le Président de la République a affirmé que les professions des secteurs de  l’Education, de la Santé, de l’Enseignement supérieur et d’Imam ne sont pas de simples professions, mais plutôt des professions qui encadrent la société et qui revêtent de nobles dimensions, d’où la nécessité d’apporter dans ces statuts une véritable plus-value à ces professions, notamment en ce qui a trait au volet social.

Avant la levée de la séance, le Conseil a approuvé des décrets portant nominations et fins de fonctions dans des postes et fonctions supérieures de l’Etat.

APS