CENTRE INTERNATIONAL DE PRESSE

Le CIP a une équipe jeune et dynamique spécialisée dans les métiers de l’audiovisuel et de la communication.

Le CIP est une entreprise publique à caractère industriel et commercial (EPIC) subventionné par l’Etat.

Sa mise en place en septembre 1995 a constitué une contribution appréciable dans l’amélioration des conditions de travail des médias ainsi que le développement de la communication institutionnelle à l’occasion de grands évènements nationaux et internationaux.

Le CIP offre à ses partenaires, son sourire, son professionnalisme et les technologies de production et de post-production, qu’il maitrise.

Préstations médiatiques

Préstations pédagogiques

Location matériels audiovisuels

Actualités

Algérie

Une réunion périodique du Haut Conseil de Sécurité mercredi

Une réunion périodique du Haut Conseil de Sécurité mercredi

ALGER - Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, présidera, mercredi, une réunion périodique du Haut Conseil de Sécurité consacrée à l'examen et au suivi de la situation générale...

Toute l’actualité

Economie

Toute l’actualité

Vidéo

MR Mammeri Raouf nouveau Directeur Général du Centre International de Presse

Par décision du ministre de la communication, M. Ammar Belhimer, et en présence du secrétaire général du ministère de la communication, Radwan Zabih, du président du conseil d’administration du Centre international de journalisme, Khadija Khleifi,

M. Maamari Raouf a été nomé directeur du Centre international de presse.

Monde

Attaque terroriste au Niger: le bilan s’alourdit à 19 morts

Attaque terroriste au Niger: le bilan s’alourdit à 19 morts

NIAMEY - Le bilan de la double attaque terroriste contre un convoi de l'armée nigérienne en mission dans le département de Torodi de région de Tillabéry (ouest), samedi dernier, est monté à 19 morts dont 18 militaires et un civil, a indiqué lundi le ministère...

Toute l’actualité

Covid19

Covid-19: les doses de vaccin suffisent pour le mois d’août

Covid-19: les doses de vaccin suffisent pour le mois d’août

ALGER - Le ministre de la Santé, Pr. Abderrahmane Benbouzid a rassuré, lundi à Alger, les citoyens quant à la disponibilité des doses de vaccin contre le Coronavirus "en quantités suffisantes", appelant tout un chacun au respect du protocole sanitaire en vue de se...

Coronavirus: 1358 nouveaux cas, 761 guérisons et 38 décès

Coronavirus: 1358 nouveaux cas, 761 guérisons et 38 décès

ALGER - Mille trois cent cinquante-huit (1358) nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19), 761 guérisons et 38 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé lundi le ministère de la Santé, dans un communiqué. APS

Propagation de la pandémie en Algérie durant les dernières 24H.

Nouveaux cas

Guéris

Décés

Nombre total

Nombre Total

Nombre total

Protégez-vous
Protégez-vous et protégez les autres de la COVID-19

Si la COVID-19 se propage dans votre communauté, protégez-vous en prenant quelques précautions simples, comme maintenir une distance physique avec autrui, porter un masque, bien ventiler les pièces, éviter les rassemblements, vous laver les mains, et tousser dans votre coude replié ou un mouchoir. Suivez les recommandations locales là où vous vivez et travaillez. Faites tout cela !

Que faire pour vous protéger et protéger les autres de la COVID-19
  • Laissez une distance d’au moins un mètre entre vous et les autres pour réduire le risque d’infection lorsque vous toussez, éternuez ou parlez. Gardez une distance encore plus grande entre vous et les autres lorsque vous êtes à l’intérieur. Plus vous êtes éloigné, mieux c’est.
  • Considérez le port du masque comme normal lorsque vous êtes avec d’autres personnes. Pour que les masques soient aussi efficaces que possible, il est essentiel de les porter, de les ranger et de les laver ou de les jeter correctement.

Voici, en quelques points essentiels, comment porter un masque :

  • Lavez-vous les mains avant de mettre votre masque, ainsi qu’avant de l’enlever et après l’avoir fait.
  • Assurez-vous qu’il couvre à la fois votre nez, votre bouche et votre menton.
  • Lorsque vous enlevez votre masque, placez-le dans un sac en plastique propre et lavez-le, chaque jour, s’il s’agit d’un masque en tissu ou jetez-le dans un poubelle si c’est un masque médical.
  • N’utilisez pas de masques avec des valves d’expiration.
Comment rendre votre environnement plus sûr
  • Évitez les espaces clos, très fréquentés, où vous serez en contact étroit avec d’autres personnes.
    • Des foyers épidémiques ont été signalés dans les restaurants, les chorales, les cours d’entraînement physique, les boîtes de nuit, les bureaux et les lieux de culte où les gens sont rassemblés dans des espaces clos bondés où ils parlent fort, crient, respirent profondément ou chantent.
    • Les risques de contracter la COVID-19 sont plus élevés dans les espaces très fréquentés et insuffisamment ventilés où des personnes infectées passent de longs moments ensemble dans une étroite promiscuité. C’est dans ces environnements que le virus semble se propager le plus efficacement par des gouttelettes respiratoires ou des aérosols, d’où l’importance d’y prendre toutes les précautions.
  • Si vous retrouvez d’autres personnes, faites-le à l’extérieur. Les rassemblements à l’extérieur sont plus sûrs que les rassemblements à l’intérieur, surtout si les espaces intérieurs sont petits et dépourvus de ventilation venant de l’extérieur.
    • Pour plus d’informations sur la façon d’organiser des événements tels que des réunions de famille, des matchs de football entre enfants, ou d’autres occasions de rassemblement familial,
  • Évitez les lieux très fréquentés ou les espaces intérieurs, mais si vous ne pouvez pas faire autrement, prenez des précautions :
    • Ouvrez une fenêtre. Augmentez le volume de la « ventilation naturelle » lorsque vous êtes à l’intérieur.
    • L’OMS a publié des questions-réponses sur la ventilation et la climatisation à la fois pour le grand public et les personnes qui gèrent les espaces et les bâtiments publics.
    • Portez un masque (voir ci-dessus pour plus de détails).

 

N’oubliez pas les principes de base d’une bonne hygiène
  • Lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Cela permet d’éliminer les microbes, y compris les virus qui peuvent être sur vos mains.

  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche. Les mains touchent de nombreuses surfaces et peuvent y être en contact avec le virus. Une fois contaminées, vos mains peuvent transporter le virus jusqu’à vos yeux, votre nez ou votre bouche. De là, le virus peut pénétrer dans votre organisme et vous rendre malade.

  • En cas de toux ou d’éternuement, couvrez-vous la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir. Jetez immédiatement le mouchoir usagé dans une poubelle munie d’un couvercle et lavez-vous les mains. En respectant les règles d’hygiène respiratoire, vous protégez les personnes autour de vous de virus tels que ceux responsables du rhume, de la grippe ou de la COVID-19.

  • Nettoyez et désinfectez les surfaces fréquemment, en particulier celles qui sont régulièrement touchées, comme les poignées de porte, les robinets et les écrans de téléphone. 
Questions fréquantes
Puis-je voyager ?

Si vous faites partie d’un groupe à risque élevé de COVID-19 sévère, mais que vous n’avez pas été complètement vacciné et que vous n’êtes pas immunisé par une infection antérieure récente par le virus de la COVID-19, envisagez de reporter votre voyage dans des régions où la COVID-19 est répandue.

Les personnes appartenant aux groupes à haut risque – notamment les personnes de plus de 60 ans, celles atteintes de maladies chroniques ou d’affections préexistantes – sont exposées à un risque accru de maladie grave et de décès dus à la COVID-19. Portez une attention particulière à la situation au regard de la COVID-19 sur le lieu de votre destination et suivez les exigences au passage de la frontière, qui peuvent inclure un test de dépistage ou une quarantaine.

Dans les régions où les taux de transmission de la COVID-19 sont élevés, vous pourriez être exposé à un risque accru d’infection par la COVID-19. Il est important de tenir compte de votre état de santé et de connaître les risques de COVID-19 sur le lieu de votre destination lorsque vous planifiez votre voyage.  

Les règles en matière de voyage dépendent du lieu de départ de votre voyage et de votre destination. Suivez les conseils aux voyageurs établis à la fois par le pays d’origine et par le pays de destination.

Quelles précautions faut-il prendre pendant un voyage ?

Où que vous soyez, suivez les mesures de prévention de la COVID-19, telles que porter un masque, se laver fréquemment les mains, maintenir une distance physique d’au moins un mètre avec les autres, et éviter les lieux et les environnements bondés ou mal ventilés dans la mesure du possible.

En voyageant, vous pouvez vous retrouver dans des espaces clos, confinés ou bondés, et courir ainsi un risque plus élevé d’être exposé au virus responsable de la COVID-19. Dans la mesure du possible, restez dans des lieux ouverts et bien ventilés. Pendant votre voyage, appliquez les mesures de prévention même si vous êtes totalement vacciné contre la COVID-19.

Assurez-vous de suivre les politiques et les règles en matière de voyage appliquées, du fait de la circulation de la COVID-19, dans certains lieux, par les transporteurs et dans les centres de transit tels que les aéroports, les gares routières et ferroviaires. Renseignez-vous avant de partir.

Qui ne doit pas voyager ?

Les personnes présentant des symptômes de la COVID-19 – notamment fièvre, toux ou difficultés respiratoires – ne doivent pas voyager. Si vous présentez des symptômes de la COVID-19, restez chez vous et isolez-vous. Si vous avez été en contact avec quelqu’un chez qui le diagnostic de la COVID-19 a été confirmé, isolez-vous, suivez les conseils des autorités locales et surveillez l’apparition de symptômes éventuels.

Les personnes appartenant aux groupes à haut risque – notamment les personnes de plus de 60 ans, celles atteintes de maladies chroniques ou d’affections préexistantes – sont exposées à un risque accru de maladie grave et de décès dus à la COVID-19. Si vous faites partie de ces groupes, mais que vous n’avez pas été complètement vacciné et que vous n’êtes pas immunisé par une infection antérieure récente par le virus de la COVID-19, envisagez de reporter votre voyage dans les régions où la COVID-19 est répandue.

Dois-je faire un test avant le départ ou à l’arrivée ?

Renseignez-vous avant de partir. Dans certains lieux, destinations et pays, des tests de dépistage de la COVID-19 sont exigés avant le départ ou à l’arrivée dans le cadre des stratégies visant à prévenir la propagation de la maladie. Les tests de dépistage de la COVID-19 effectués immédiatement avant le départ ou à l’arrivée sont utilisés dans le but de déterminer l’état de santé des voyageurs. Comme toujours, continuez de porter un masque, de vous laver fréquemment les mains, de maintenir une distance physique d’au moins un mètre avec les autres et d’éviter les lieux et les environnements bondés ou mal ventilés dans la mesure du possible.

Chaque destination a ses propres règles, il est donc important de connaître les exigences en matière de dépistage avant d’entreprendre votre voyage. 

Idées recues
Les suppléments en vitamines et minéraux ne permettent pas de guérir de la COVID-19

Les micronutriments comme les vitamines D et C ou le zinc sont essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire et jouent un rôle fondamental dans le domaine de la santé et du bien-être nutritionnel. Il n’existe pas, à l’heure actuelle, d’orientations concernant l’emploi de suppléments en micronutriments comme traitement de la COVID-19.

L’OMS coordonne les efforts déployés pour développer et évaluer des médicaments appelés à soigner la COVID-19.

Il ne faut PAS porter de masque quand on fait de l’exercice.

Il ne faut PAS porter de masque quand on fait de l’exercice car les masques peuvent réduire l’aisance respiratoire. 

La transpiration peut entraîner une humidification plus rapide du masque, rendant la respiration plus difficile et favorisant la croissance des micro-organismes.

Pendant l’exercice, la principale mesure de prévention consiste à garder une distance physique d’au moins un mètre avec les autres.

Le virus de la COVID-19 ne se transmet pas par l'eau ou par la pratique de la natation

Le virus de la COVID-19 ne se transmet pas par l’eau lors de la pratique de la natation. Cependant, le virus se propage d’une personne à l’autre lorsqu’une personne est en contact étroit avec une personne infectée.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE :

Évitez les lieux très fréquentés et maintenez au moins un mètre de distance avec les autres, même lorsque vous nagez ou êtes dans une piscine ou sur un lieu de baignade. Portez un masque lorsque vous n’êtes pas dans l’eau et que vous ne pouvez pas rester à distance des autres. Lavez- vous les mains fréquemment, toussez ou éternuez dans un mouchoir ou dans votre coude replié, et restez à la maison si vous ne vous sentez pas bien.

La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est causée par un virus, PAS par une bactérie.

Le virus à l’origine de la COVID-19 appartient à la famille des Coronaviridae. Les antibiotiques ne fonctionnent pas contre les virus.

Certains malades de la COVID-19 peuvent aussi développer une infection bactérienne. Un agent de santé peut alors recommander de traiter cette complication par antibiotiques.

Aucun médicament homologué ne permet actuellement de guérir la COVID-19. Si vous présentez des symptômes, appelez votre prestataire de soins ou la ligne d’assistance COVID-19.

Sport

Société

Culture

Science-Technologie

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Contactez nous

8 + 15 =