ALGER- L’épargne nationale s’est élevée à fin juin dernier à plus de 2860 milliards de DA, a fait savoir samedi à Alger le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane.

S’exprimant lors de la journée d’information organisée par l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (Abef) à l’occasion de la Journée mondiale de l’épargne, M. Benabderrahmane a précisé que l’épargne nationale est passée de 2623,707 milliards de DA fin 2018 à 2860,366 milliards de DA fin juin 2021.

Ce niveau d’épargne, poursuit le Premier ministre, est correct pour le volume de l’économie algérienne, mais « reste faible par rapport aux potentialités auxquelles nous aspirons à parvenir ».

Soulignant « l’importance majeure » que représente l’épargne, « premier catalyseur de la croissance économique », au regard de sa contribution au financement de l’économie, M. Benabderrahmane a appelé tous les acteurs dans le secteur financier, notamment les banques, à « davantage de mobilisation » pour augmenter le taux de l’épargne nationale.

L’Algérie célèbre cette année la journée mondiale de l’épargne (31 octobre de chaque année), sous le thème : »L’épargne, vecteur de la bancarisation, vers une croissance économique inclusive ».

APS