DOUALA (Cameroun)- Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Amara Charaf-Eddine s’est montré samedi confiant et serein, à l’issue du tirage au sort des barrages de la Coupe du monde 2022, qui a placé les Lions indomptables du Cameroun sur le chemin des Verts.
« On savait qu’on allait hériter d’un gros morceau. Le Cameroun n’est plus à présenter. C’est vrai que c’est un adversaire qui nous ne réussit pas, mais le football ne reconnaît pas les confrontations historiques. Ce sera une grosse double confrontations entre deux équipes qui se connaissent bien », a réagi le patron de la FAF, lors d’une zone mixte organisée avec la presse, à l’issue du tirage au sort effectué à l’hôtel Krystal Palace à Douala.

Ce tirage au sort du 3e et dernier tour des qualifications de la Coupe du monde 2022 au Qatar, s’est déroulé en marge de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022) qui se déroule au Cameroun (9 janvier – 6 février).
Outre le choc Cameroun- Algérie, le tirage au sort a donné lieu à d’autres belles affiches : Egypte – Sénégal, Ghana – Nigeria, RD Congo- Maroc, et Mali – Tunisie. Les deux manches sont programmées entre le 23 et 29 mars prochain.

 » Les deux sélections partiront à chances égales. L’équipe nationale a encore tout pour se qualifier à la prochaine Coupe du monde. En dépit de notre élimination au premier tour de la CAN-2021, la sélection reste aussi forte, et reste plus que jamais déterminée à figurer parmi les cinq qualifiées du continent », a-t-il ajouté.

Appelé à évoquer les autres rencontres de ces barrages, Amar Charaf-Eddine a estimé qu’elles seront ouvertes et équilibrées.

 » Les équipes se valent. Ce sont les dix meilleures équipes en Afrique.
Nous allons assister à des empoignades de très haut niveau. L’ensemble des cinq affiches seront âprement disputées. Chaque équipe va chercher à valider son billet pour le Mondial. Celui qui jouera la seconde manche à domicile ne sera pas forcément avantagé, il faudra bien négocier les deux matchs « .

 

 » Tout faire pour se relever dès mars »

 

Eliminée sans gloire dès le premier tour de cette CAN-2021, l’Algérie, tenante du titre, va désormais s’attaquer à l’objectif du Mondial 2022.

Pour le premier responsable de la FAF, il va falloir vite tourner la page, et se  » se relever dès le mois de mars », un mois qui s’annonce décisif pour les Verts.

 » L’échec essuyé durant ce tournoi continental, ne veut nullement dire qu’on ne se relèvera pas. Nous allons tenter de réagir dès ces deux matchs des barrages. Seulement, il y a des choses à revoir ».
Et d’enchaîner :  » Nous allons revenir au Cameroun pour prendre notre revanche sur nous-mêmes, essayer de se relever au Cameroun après avoir chuté ici dans ce pays ».

Enfin, Amara Charaf-Eddine a révélé les contours du discours qu’il a adressé aux joueurs, à l’issue d’une campagne africaine calamiteuse.

 » Mon discours était assez clair et direct : je leur ai demandé d’oublier cette désillusion et de tout faire pour réagir dès le mois de mars. Pour moi, il s’agit d’un accident de parcours qui peut survenir à n’importe quelle nation. Nous avons mal entamé le tournoi. Le premier face à la Sierra-Leone (0-0) s’est joué dans des conditions assez difficiles. Lors du deuxième match devant la Guinée équatoriale (défaite 1-0), nous étions sous pression, idem pour la dernière rencontre face à la Côte d’Ivoire (défaite 3-1). Nous allons revenir forts, c’est une certitude « , a-t-il conclu.
Pour rappel, l’Algérie jouera le match aller en déplacement, avant de recevoir lors de la seconde manche, au stade Mustapha-Tchaker de Blida.

Partagez......... شارك
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin