TIMIMOUN – Le coup d’envoi de la rentrée de la formation professionnelle, session d’octobre 2021 a été donné mercredi depuis Timimoun par le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi.

La cérémonie s’est déroulée au niveau de l’Institut national spécialisé de la formation professionnelle Chahid Moussa El-Berka, inauguré , à ce titre, par le ministre.

L’INSFP « Moussa El-Berka » dispose de 300 places pédagogiques et d’une capacité d’hébergement de 120 lits et de restauration de 120 repas. Il accueille 155 stagiaires en mode résidentiel (dont 99 filles) et 197 autres en apprentissage (dont 85 filles).

M.Merabi a salué les efforts déployés par les travailleurs du secteur pour assurer de bonnes conditions de déroulement de la nouvelle année de la formation, en cette conjoncture exceptionnelle imposée par la pandémie de Covid-19.

Cette rentrée coïncide, a-t-il ajouté, avec l’adoption, par les deux Chambres du Parlement, du plan du Gouvernement qui prévoit une amélioration de la qualité de la formation et de l’enseignement professionnels à travers une mise en adéquation de la formation aux exigences et besoins du secteur économique.

Le ministre a évoqué, en outre, l’introduction de sections d’excellence dans les métiers de la construction, l’agriculture, l’industrie et les technologies de l’information et de la communication, en plus de consolider les mécanismes de concertation intersectorielle en vue d’accroître l’employabilité et de développer la formation professionnelle continue.

Pas moins de 660.000 stagiaires et apprentis, tous modes de formation confondus, dont 200.000 nouveaux stagiaires, sont attendus dans les établissements de la formation professionnelle, pour cette rentrée, à travers le territoire national, dans le respect des mesures sanitaires de prévention de la pandémie de Covid-19.

Parmi les 321.729 nouvelles places pédagogiques offertes, dans les différents modes et dispositifs de formation, le secteur a prévu notamment 81.042 places pour les formations en présentiel, 112.102 pour l’apprentissage et 3.514 places pédagogiques pour la formation à distance, en plus de 2.000 places concernant l’enseignement professionnel.

Dans la wilaya de Timimoun qui recense actuellement 4.310 stagiaires, 1.960 places de formation sont offertes, dont 435 en mode résidentiel, 470 en apprentissage, 180 en milieu rural, et 355 postes de formation pour la femme au foyer.

Deux (2) nouvelles spécialités ont été introduites pour cette session, l’une concernant la culture des plantes aromatiques et médicinales et l’autre l’édition.

La wilaya de Timimoun compte sept (7) établissements de la formation professionnelle d’une capacité de 1.650 places, dont six (6) centres de formation et d’apprentissage, un (1) INSFP, sept (7) annexes et six (6) sections détachées en milieu rural, en plus d’un (1) établissement privé agréé.

APS