GHAZA – L’organisation Médecins sans frontières (MSF) a alerté mercredi sur l’arrêt des soins de santé à l’hôpital médical Nasser de la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Ghaza, en raison d’une grave pénurie de fournitures médicales et de carburant.

L’organisation internationale a indiqué dans un communiqué qu' »Après la fermeture de l’hôpital européen dans la bande de Ghaza en raison des ordres d’évacuation (sionistes), début juillet, Médecins sans frontières a averti que l’hôpital Nasser courait un risque de surpopulation avec un nombre massif de blessés ».

L’ONG a expliqué que « ses équipes sont confrontées à une grave pénurie de matériel médical, qui menace d’interrompre les soins de santé de base offerts aux patients ».

MSF a ajouté : « Alors que l’hôpital Nasser fait face à l’afflux de nouveaux patients, il souffre en même temps d’une pénurie de carburant, et si l’électricité est coupée en raison d’une pénurie de carburant, les soins prodigués dans de nombreux hôpitaux de campagne à proximité seront arrêt ».

APS