Au moins onze personnes ont été tuées lundi dans des frappes aériennes sionistes contre le bâtiment du consulat d’Iran à Damas, ont annoncé l’ambassadeur d’Iran en Syrie et d’autres sources.

Le ministère syrien de la Défense a précisé de son côté que les forces d’occupation sionistes ont lancé des frappes aériennes depuis le Golan syrien occupé, visant le consulat iranien à Damas.

« Tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur ont été tués ou blessés », a poursuivi le ministère.

Dans une déclaration retransmise par les médias iraniens, l’ambassadeur d’Iran en Syrie a affirmé que l’annexe de l’ambassade avait été visée par « six missiles tirés par des chasseurs F-35 ».

Il a assuré que l’Iran allait apporter « une réponse décisive » à cette attaque.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a appelé de son côté « la communauté internationale » à « une réponse sérieuse » aux frappes sionistes.

Les frappes sionistes se sont intensifiées depuis le début le 7 octobre de l’agression génocidaire de l’occupant sioniste contre Ghaza qui a fait, dans un décompte arrêté lundi, 32.845 martyrs et 75.392 blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, et provoqué des destructions massives et une catastrophe humanitaire sans précédent.