ALGER – Cinquante-et-un (51) pharmaciens ont été régularisés et inscrits au tableau de la section ordinale régionale des pharmaciens de la wilaya de Sétif, après un blocage des demandes qui a duré plus de 8 ans, a indiqué dimanche un communiqué du ministère de la Santé.

« Dans le cadre des démarches du ministère de la Santé visant à fournir les médicaments et à assurer le maximum d’opportunités possibles pour les pharmaciens non agréés, la direction générale de la pharmacie et des équipements sanitaires informe que 51 pharmaciens ont été régularisés et inscrits au tableau de la section ordinale régionale des pharmaciens de la wilaya de Sétif et ont bénéficié de décisions d’ouverture leur permettant d’exercer légalement leur activité », précise-t-on de même source.

La liste de réserve des pharmaciens ayant formulé la demande d’ouverture d’une officine dans la wilaya de Sétif a été rendue publique, selon le communiqué.

A cette occasion, le ministère de la Santé a remercié « tous les acteurs pour la réussite de cette opération et leur souci de mettre en œuvre la feuille de route adoptée par la commission centrale », indiquant que la liste des postes vacants sera annoncée dès le parachèvement de l’examen des recours.

La crise a été levée suite à une concertation et à un dialogue avec les différents acteurs, notamment le Conseil national de déontologie des pharmaciens et le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), conclut le communiqué.

APS