L’importance de mettre en valeur les réformes économiques liées à l’investissement a été recommandée par des experts et journalistes, animateurs d’une rencontre sur les médias nationaux et l’information numérique, comme mécanismes de décollage économique.

Cette recommandation ainsi que d’autres ont été formulées samedi soir, conséquemment aux débats organisés le 18 février dernier, dans le cadre de cette rencontre tenue à l’initiative du Centre algérien de prospective économique, de développement des investissements et d’entrepreneuriat (ACEFIDE).

Les recommandations lues par le président de l’ACEFIDE, Akram Zidi, en présence du ministre de la Communication, Mohamed Laagab et de nombreux représentants de ministères, institutions publiques et instances financières et économiques, ont souligné l’importance de poursuivre les efforts déployés dans la mise en avant, par les spécialistes dans le domaine économique et les partenaires sociaux, des différentes étapes des réformes économiques liées à l’investissement et la promotion des acquis dans ce domaine.

Il s’agit également d’œuvrer pour accentuer les canaux de communication entre les intervenants dans le domaine économique à travers une approche participative claire, outre le renforcement des efforts des pouvoirs publics, par une ressource humaine en mesure de contribuer efficacement dans les programmes de développement.

La promotion de la culture juridique et celle de la consultation auprès des opérateurs économiques a été également recommandée.

Les participants à cette rencontre ont aussi appelé à encourager l’émergence d’une presse spécialisée en économie, en mesure de débattre des idées autour des questions économiques et de fournir une information claire qui profite aux acteurs économiques.

Dans le même ordre d’idée, les participants ont relevé l’importance de promouvoir la production audiovisuelle relative au domaine économique et la mise en avant des acquis nationaux à travers des reportages et autres formes de productions.

Au cours de cette rencontre, le président de ACEFIDE, a rappelé que l’Algérie avait opéré un processus de réformes « important » auquel le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune s’est engagé, soulignant que ces réformes ont donné lieu à plusieurs lois réformatrices, dont les lois sur l’investissement et sur le foncier économique, outre de nombreuses réformes financières et institutionnelles visant à améliorer le climat d’affaires et à encourager l’investissement.

Il a relevé, à cet égard, la nécessaire « intensification des efforts » entre économistes, experts, journalistes, organisations patronales et organismes économiques pour mettre en évidence ces réformes et mettre à jour les informations et les connaissances relatives aux différents secteurs d’activités.