Le nouveau gouvernement palestinien a été installé dimanche soir à Ramallah et dirigé par Mohamed Mustafa, reconduit par le président Mahmoud Abbas.

Déjà nommé Premier ministre à la mi-mars, Mohammed Mustafa, économiste, 69 ans, et ancien fonctionnaire à la Banque mondiale à Washington a présenté jeudi dernier un gouvernement de 23 ministres qui ont prêté serment.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, avait, rappelle-t-on, approuvé jeudi dernier par un décret officiel la composition du 19ème gouvernement présenté par son nouveau Premier ministre, Mohammed Mustafa, a rapporté l’agence palestinienne de presse, Wafa.

Le programme du gouvernement fait de l’amélioration de la situation humanitaire une priorité absolue, y compris l’élaboration d’un plan global d’aide et de secours immédiat pour la population de la bande de Ghaza, la reconstruction et aussi la concentration des efforts dans la stabilisation de la situation financière et ses répercussions sur l’économie.

Le programme comprend également des plans de réforme institutionnelle, de restructuration et de consolidation des institutions, la lutte contre la corruption, le relèvement du niveau des services, la transformation numérique et la restructuration des institutions.

Il axera également à continuer à œuvrer à la préservation des lieux saints chrétiens et islamiques à Al-Qods occupée.

Mohammed Mustafa, également ministre des Affaires étrangères, avait insisté sur la « reconstruction » des territoires palestiniens occupés, principalement la bande de Ghaza, objet d’une sauvage agression de l’entité sioniste depuis le 7 octobre dernier ayant fait plus de 33.000 martyrs et des centaines de milliers de blessés.