Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, s’est entretenu, mardi à Genève, avec la Cheffe de la délégation suédoise participant aux travaux de la 148e session de l’Union interparlementaire (UIP), sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays dans divers domaines, indique un communiqué de l’Assemblée.

« Après avoir salué le niveau des relations historiques unissant les deux pays, M. Boughali a souligné le besoin urgent d’ouvrir un dialogue franc autour des civilisations, des cultures et des religions », note le document, précisant que « vu la particularité des sociétés musulmanes, le président de l’APN a souligné l’impératif de lutter contre le phénomène de l’islamophobie ».

« Il s’agit d’un danger pour les individus, y compris pour les générations montantes, notamment après les incidents d’incinération d’exemplaires du Saint Coran », a-t-il averti.

De son côté, la représentante de la délégation suédoise a affirmé que son pays « respecte les droits de l’homme y compris le droit à la liberté de culte», ajoutant que « les autorités et le Parlement suédois œuvrent à lutter contre l’islamophobie et à trouver une formule juridique pour contenir ce phénomène, notamment après le nombre de cas enregistrés», conclut le document.