L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé la semaine dernière un nouveau réseau de surveillance du coronavirus (Covid-19), CoViNet. Il s’agit d’un réseau mondial de laboratoires possédant une expertise dans la surveillance des coronavirus humains, animaux et environnementaux, et comprend actuellement 36 laboratoires de 21 pays dans les six régions de l’OMS, explique l’organisation onusienne.

Les représentants des centres de recherche se sont réunis à Genève les 26 et 27 mars pour finaliser le plan d’action du réseau pour 2024-2025. L’objectif est que les Etats membres de l’OMS soient mieux équipés pour la détection précoce, l’évaluation des risques et la réponse aux défis sanitaires liés au coronavirus.

La rencontre CoViNet a réuni des experts mondiaux de la santé humaine, animale et environnementale, adoptant une approche globale pour surveiller et évaluer l’évolution et la propagation de l’agent pathogène.

Maria Van Kerkhove du Département de préparation et de prévention des épidémies et des pandémies de l’OMS a souligné que «les coronavirus ont démontré à plusieurs reprises leur risque d’épidémie et de pandémie».

Elle a déclaré que «ce nouveau réseau mondial garantira la détection, la surveillance et l’évaluation en temps opportun des coronavirus importants pour la santé publique».