TIMIMOUN – L’importance de hisser l’action de la société civile, à travers toutes ses composantes, à un niveau devant lui permettre de gagner le pari du développement global, a été soulignée lundi par les participants à une conférence de wilaya sur la société civile, organisée à Timimoun sous l’égide de l’Observatoire national de la société civile (ONSC).
La rencontre, qu’a abrité l’institut agricole méditerranéen, en présence du président de l’ONSC, Abderrahmane Hamzaoui, a été mise à profit par les intervenants, représentants de la société civile issus de différentes régions de la wilaya, pour souligner que « la société civile constitue un partenaire indispensable pour le développement global, à l’ère de l’Algérie nouvelle ».

« Ce rôle de partenaire est valorisé par les hautes autorités du pays, à travers la constitutionnalisation du rôle de la société civile et son érection en instance consultative », ont-ils soutenu avant d’ajouter que « la société est appelée à se mobiliser face aux défis multiformes rencontrés par l’Algérie, et ce par la cohésion et le resserrement des rangs pour défendre la patrie, son unité et ses composantes ».
Les représentants du mouvement associatif ont appelé, lors des ateliers mis sur pied dans le cadre de cette rencontre, à la promotion de l’action associative pour gagner le pari de se constituer en véritable partenaire dans le développement global, à travers la révision des modes de gestion des associations en tant qu’organisations productives contribuant au développement socio-économique.

Ils ont mis en avant, en outre, l’importance de l’investissement dans la formation du capital humain et l’élaboration de programmes à même de générer des sources de financement et ne pas compter sur les pouvoirs publics.

Des suggestions ont aussi été avancées pour la création d’une commission de coordination mixte, composée des représentants d’associations et des autorités publiques, pour un consensus de visions sur les priorités du développement local, l’élaboration d’une « charte spécifique sur l’éthique de la société civile afin que l’action associative ne soit pas exploitée à des fins personnelles ou corporatistes ».

Les recommandations issues des ateliers, à soulever aux prochaines assises nationales de la société civile, appellent à une action associative efficiente et le renforcement du partenariat avec les pouvoirs publics.

Dans son intervention, le président de l’ONSC, Abderrahmane Hamzaoui, a indiqué que « ces rencontres visent l’adoption d’une nouvelle approche pour la promotion des activités de la société civile, pour en faire une force de proposition donnant lieu à des solutions pratiques aux différents défis et préoccupations, à travers la capitalisation des expériences et compétences du tissu associatif ».

Cette conférence de wilaya fait partie d’une série de rencontres préparatoires aux assises nationales sur la société civile prévues durant le dernier trimestre de l’année en cours, a conclu le même responsable. APS..