ALGER – Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a déclaré que l’engagement des pays arabes à soutenir le Sommet arabe d’Alger, qui débutera mardi, assurera son succès et celui de l’action arabe commune, soulignant la nécessité de conjuguer les efforts et de poursuivre l’action commune pour atteindre les objectifs escomptés.

Dans une interview accordée, lundi, à la chaine de télévision Al-Arabiya, M. Lamamra a mis en avant le consensus des ministres arabes des Affaires étrangères, lors de leurs réunions préparatoires au sommet arabe, sur le projet de l’ordre du jour.

Il a précisé, à ce propos, « nous avons accompli un travail sans précédent et avons établi un nouvel ordre du jour sur la base des consensus entre les ministres arabes des Affaires étrangères » pour « faire de la session d’Alger du sommet arabe, une session de renouvellement et de renouveau ».

M. Lamamra a en outre souligné que l’Algérie, qui présidera le sommet, tient à faire de ce sommet « un sommet rassembleur et fédérateur, pour l’unification des arabes, la modernisation de l’action commune et l’ouverture de nouvelles perspectives pour notre action commune ».

Pour ce qui est de la question palestinienne, M. Lamamra a qualifié d' »évènement historique » l’accord de réconciliation signé le 13 octobre à Alger par les factions palestiniennes, souhaitant que « toutes les parties respectent les échéances contenues dans le document historique concernant la reconstruction de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) avec ses structures et le rétablissement du processus électoral démocratique, outre les structures et les institutions de l’Etat de Palestine ».

« Je pense que le peuple palestinien frère sortira vainqueur de ce sommet sachant qu’il bénéficie de l’appui de tous les peuples arabes. Je pense aussi que l’action arabe commune remettra au centre des débats l’Initiative de paix arabe du sommet de Beyrouth », a-t-il conclut.

APS