Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Chorfa, a affirmé, mardi à Ain Defla, que le recensement général de l’agriculture, dont le lancement est prévu le 19 mai prochain, est « une opportunité pour connaître les capacités nationales et déterminer les besoins du secteur de manière à en faire bénéficier l’agriculteur et l’économie nationale ».

Le recensement général de l’agriculture (19 mai -17 juillet) revêt « une grande importance, à travers l’identification de la cartographie des capacités du secteur et des insuffisances en la matière, et la mise au point de programmes de développement basés sur des données exactes et minutieuses », a indiqué M. Chorfa dans une déclaration à la presse, en marge d’une visite de travail dans la wilaya.

La relance de plusieurs domaines liés au secteur agricole, à l’instar de l’industrie de transformation, « est tributaire de la disponibilité de données scientifiques sur les capacités exactes du secteur, d’où le recensement général de l’agriculture », a-t-il expliqué, appelant agriculteurs et éleveurs « à s’impliquer dans cette démarche et à collaborer à la réussite de cette opération ».

M.Chorfa a, par ailleurs, abordé la stratégie du ministère visant la conversion des fermes pilotes en unités de production spécialisées dans diverses cultures, dont les céréales, les légumineuses, les plantes oléagineuses et les arbres fruitiers, saluant le décret portant plafonnement des marges bénéficiaires des légumes secs. « Un fait qui va contribuer à assurer ces produits au citoyen à des prix adaptés à son pouvoir d’achat », a-t-il estimé.

Il a fait part, à ce propos, de préparatifs en cours, au niveau de son département ministériel, en vue de la promulgation d’un autre décret relatif au plafonnement des marges bénéficiaires des viandes d’importation, en vue de stabiliser leurs prix, mais aussi garantir l’approvisionnement du marché avec ce produit, et l’assurer au citoyen à des prix abordables.

 

D’importantes quantités de pommes de terre déstockées

 

Le ministre de l’Agriculture a visité une exposition de produits agricoles, avant de suivre un exposé sur l’état des lieux du secteur à la ferme pilote « Bensaha » de la commune d’El Abadia, où il s’est, également, enquis des préparatifs relatifs à la culture de la pomme de terre, dont la récolte est prévue l’été prochain.

Sur place, M. Chorfa a particulièrement souligné « les capacités de production de cette région et sa contribution à la disponibilité de la pomme de terre au niveau des marchés ».

Il a, aussi, assuré la poursuite du déstockage d’importantes quantités de pomme de terre stockées dans les chambres froides, en vue de les commercialiser à travers différentes régions du pays, notamment au mois d’avril, durant lequel un manque est ressenti en la matière, en raison de la clôture de la campagne de récolte dans la wilaya d’El Oued, et son lancement à Mostaganem à la fin du mois courant.

« Nous ne stockons pas la pomme de terre dans un but lucratif, mais pour approvisionner le marché local en cas de besoin, tout en garantissant la stabilité des prix », a soutenu M. Chorfa, notant que le stock national de pomme de terre est actuellement estimé à près de 60.000 tonnes, dont 20.000 tonnes dans la seule wilaya d’Ain Defla.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a, également, effectué une visite d’inspection aux équipements et commodités de la Conservation des forêts d’Ain Defla. Il a annoncé, sur place, le renforcement attendu du dispositif de lutte anti incendies de forêts par des drones et des avions anti incendies, dont le nombre a été porté, cette année, à 13, contre seulement cinq (5) avions l’année dernière.

M.Chorfa est arrivé dans la matinée à Ain Defla, où il a inspecté les chantiers d’un projet de réalisation d’un silo de stockage de céréales d’une capacité de 200.000 qx à El Attaf et d’un complexe frigorifique relevant de l’établissement public économique « FRIGOMEDIT » dans la commune d’Ain Defla.

Il a également effectué une visite du complexe « Ovoozeccar », spécialisé dans la production d’œufs et doté d’une capacité de production théorique de près d’un (1) million d’œufs/Jour.

Il a clos sa visite par la supervision d’une opération de déstockage de pomme de terre au niveau d’une chambre froide de la commune d’Ain Soltane.