Le président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil a reçu, dimanche à Alger, l’ambassadeur de la République de Cuba en Algérie, M. Armando Vergara Bueno, qui lui a rendu une visite d’adieu, au terme de sa mission en Algérie, a indiqué un communiqué de la chambre haute du Parlement.

La rencontre a été l’occasion « de passer en revue la profondeur des relations historiques privilégiées entre l’Algérie et Cuba et d’examiner les voies et moyes de les consolider ainsi que d’échanger les points de vue convergents dans leur ensemble, sur plusieurs questions régionales et internationales, lit-on dans le communiqué.

Ces liens « sont encadrés par des relations politiques exemplaires et anciennes qui remontent à six décennies, marquées par le soutien mutuel, la concordance des vues et la coordination des positions dans les fora internationaux officiels et parlementaires et nourries par l’attachement des dirigeants des deux pays, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et son homologue cubain, M. Miguel Diaz-Canel, à élargir leurs perspectives, au mieux des intérêts des deux peuples amis, en phase avec leur glorieuse histoire de lutte commune contre le colonialisme, la tyrannie et l’oppression des peuples ».

A cette occasion, M. Goudjil a affirmé que l’Algérie voue une grande considération à Cuba et partage avec son peuple et ses dirigeants historiques, un vif souvenir de lutte pour les valeurs humaines, soulignant la nécessité d’intensifier les efforts en vue de faire cesser la guerre génocidaire livrée par l’entité sioniste dans la bande de Ghaza et dans les territoires palestiniens occupés.

Il a salué, à cet effet, le soutien indéfectible de la République de Cuba au droit du peuple palestinien à l’établissement de son Etat indépendant et au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance, appelant à exploiter les cadres de coopération et de complémentarité unissant l’Algérie et Cuba, dont le Mouvement des non-alignés (MNA), en vue de trouver les solutions justes aux différentes questions relatives à la décolonisation et à la consécration de la sécurité, de la paix et du développement dans le monde ».

Pour ce faire, a-t-il dit, il est impératif de « renouveler le discours du mouvement, de renoncer au vieux concept imposé par la guerre froide et d’aller vers une contribution active, avec sa neutralité positive, à l’établissement d’un nouvel ordre mondial plus mature et responsable, tel que prôné par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ».

De son côté, l’ambassadeur cubain a fait part de « sa profonde gratitude pour l’hospitalité des Algériennes et Algériens tout au long de son séjour en Algérie, ainsi que pour le soutien des hautes autorités en vue de lui faciliter sa mission pour représenter son pays », exprimant sa satisfaction du « niveau de coopération bilatérale dans de nombreux domaines, notamment la santé, l’éducation et le sport ».

M. Armando Vergara Bueno a également exprimé son admiration pour le développement économique que connaît l’Algérie nouvelle dont les bases sont établies par le président de la République, ainsi que les réformes fructueuses et les réalisations accomplies, se disant confiant quant à l’avenir de la coopération entre les deux pays, « riche en acquis, en partenariats fructueux et en projets communs ».

Il a salué, dans ce sens, « la réputation honorable de la diplomatie algérienne à l’échelle internationale, grâce à sa vocation humanitaire et à ses principes révolutionnaires immuables, ainsi que son soutien aux droits des peuples et ses efforts pour la défense acharnée des causes justes dans le monde, en particulier la cause palestinienne, et ce, depuis son élection en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies », soulignant « la position indéfectible de Cuba en soutien aux causes sahraouie et palestinienne ».