ALGER – Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a démenti, mercredi dans un communiqué, les fausses informations relayées concernant l’arrêt de l’exportation des dattes algériennes, les qualifiant d’informations « dénuées de tout fondement ».
Dans son communiqué, le ministère apporte « un démenti catégorique concernant les fausses informations publiées dans un article au journal Echorouk, en date du 06 septembre 2022, et à travers son site électronique, ainsi que sur la version papier publiée mercredi, 7 septembre 2022, indiquant que le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations aurait décidé de l’arrêt immédiat de l’exportation des dattes algériennes ».

« Tout ce qui a été mentionné dans cet article est basé sur des informations injustifiées, dénuées de tout fondement et attentatoire à l’économie nationale et à la richesse que recèle le pays », ajoutant que  » la qualité des dattes algériennes est prisée à tous les niveaux internationaux ».
Le ministère regrette « cet attitude non-professionnelle qui repose sur la non-vérification par l’auteur de l’article, de la véracité de ses informations et sa méconnaissance des informations fiables fournies par les services du ministère », soulignant que « les efforts de ces derniers abondent largement dans le sens de la promotion et de l’encouragement des exportations hors-hydrocarbures ».

Face à cette situation, ajoute la même source, le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, a décidé de prendre toutes les mesures nécessaires à l’encontre de l’auteur de l’article et du journal concerné, dont les poursuites judiciaires devant les juridictions compétentes ».

APS