ALGER – Le ministère de la Culture et des Arts a organisé, samedi, au palais de la Culture « Moufdi Zakaria » (Alger), une réception en l’honneur des artistes algériens à l’occasion de Aïd El-Fitr, à laquelle ont assisté des artistes de différentes wilayas du pays.

La rencontre a été rehaussée par la présence de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, du Conseiller du président de la République chargé de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la culture, Mohamed Seghir Saadaoui, du Conseiller du président de la République chargé de la Direction générale de la communication, Kamel Sidi Said, et d’artistes de différentes générations parmi des acteurs, des musiciens, des dramaturges, des réalisateurs, des écrivains, des producteurs et autres.

S’exprimant à l’ouverture de cette réception, Mme Mouloudji a indiqué que « la rencontre avec les artistes algériens venant de toutes les régions de notre cher pays et de tous les domaines artistiques et créatifs, dans une atmosphère conviviale et cordiale, nous interpelle à veiller à la généralisation de la beauté du message noble que véhiculent la culture et les arts, non seulement pour rehausser le goût du public, mais aussi pour affirmer l’appartenance nationale à tout ce qui sert notre société et contribue au développement culturel et cognitif de notre pays ». « C’est au nom de ces nobles valeurs que nous exprimons toute notre estime et notre respect à chaque artiste algérien qui croit en la responsabilité culturelle, nationale et civilisationnelle », a-t-elle ajouté.

Et de poursuivre « alors que nous avons accompli, aujourd’hui, notre devoir de reconnaissance envers tous les artistes algériens qui contribuent à renforcer l’action culturelle, nous devons également exprimer notre profonde et sincère gratitude au président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a toujours veillé à la promotion de la scène artistique et de la place des artistes dans notre pays, ainsi qu’à l’encouragement des innovateurs, notamment les jeunes ».

APS