L’Association internationale des « Amis de la Révolution algérienne » (AIARA) va œuvrer à identifier les différents acteurs à travers le monde qui ont aidé l’Algérie durant la guerre de libération nationale et à leur offrir un espace d’expression pour raconter leur expérience, a indiqué mercredi à Alger, son président, le Moudjahid et ancien diplomate, Noureddine Djoudi.

Lors d’une cérémonie de lancement officiel du site internet en trois langues (arabe-français-anglais) de l’association, M. Djoudi a indiqué que « l’Algérie a un devoir de reconnaissance à l’égard de ceux qui ont été aux côtés de la Révolution algérienne pendant que nous étions en train de nous battre pour notre indépendance ».

« Il y a ce besoin non seulement de reconnaître ou d’exprimer notre gratitude à l’égard de ceux qui ont été avec nous, mais surtout de faire en sorte que cette amitié continue », a-t-il ajouté.

Selon le doyen des diplomates algériens, son association s’inscrit en droite ligne des principes ayant conduit la Révolution algérienne, à savoir « le droit de tous les peuples à la liberté et à la justice ».

Il a souligné que « l’un des principes de base de notre révolution est d’être aux côtés des peuples qui souffrent toujours de l’occupation coloniale comme le Sahara occidental ».

L’association, appelée à avoir un prolongement international, constitue également un « lobby à même de faire face aux ennemis de l’Algérie dans un contexte ou notre pays est visé à cause de ses positions de principe vis-à-vis de la Palestine et du Sahara occidental, et de son soutien indéfectible à des mouvements de libération africains par le passé », a-t-il déclaré.

Selon les organisateurs, le site de l’Association: amisrevolutiondz.com, se veut un moyen de communication avec toutes les amitiés suscitées par la révolution algérienne à travers le monde.

Ces personnes sont notamment appelées à s’exprimer et à parler de leur parcours durant la guerre de libération nationale.

Le site de l’association a aussi pour objectif de donner une idée aux lecteurs sur la révolution algérienne, son impact et l’élan de solidarité qu’elle a suscité à travers le monde.

Ainsi, la plateforme électronique de l’association, à travers des forums, des rencontres et des portraits, veut maintenir la Mémoire de la révolution algérienne toujours vivante à travers de nouvelles déclarations, informations et témoignages.

Elle se décline en plusieurs rubriques dont la rubrique actualité, dédiée à toutes les activités de l’association, qui s’intéressera également aux questions de la liberté des peuples.