La diplomatie russe a condamné hier lundi l’attaque «inacceptable» contre la section consulaire de l’ambassade iranienne à Damas, en Syrie, qui a fait au moins onze morts, accusant l’armée sioniste d’en être responsable. Dans la soirée du 1er avril, l’armée de l’air sioniste «a frappé le bâtiment du consulat iranien à Damas», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

«Nous condamnons fermement cette attaque inacceptable contre la mission consulaire iranienne en Syrie», a-t-il ajouté, assurant que toute attaque contre un bâtiment diplomatique était «inacceptable».

«Nous demandons aux dirigeants» de l’entité sioniste «de cesser les actes de violence armée provocateurs contre le territoire de la Syrie et des pays voisins», a conclu le ministère, mettant en garde contre les «conséquences extrêmement dangereuses» pour la région.

Au moins onze personnes ont été tuées hier lundi dans des frappes aériennes sionistes contre le bâtiment du consulat d’Iran à Damas, selon l’ambassadeur d’Iran en Syrie et d’autres sources.

Les frappes sionistes se sont intensifiées depuis le début le 7 octobre de l’agression génocidaire de l’occupant sioniste contre Ghaza qui a fait, dans un décompte arrêté lundi, 32.845 martyrs et 75.392 blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, et provoqué des destructions massives et une catastrophe humanitaire sans précédent.