Le thème de la régulation et de l’organisation du marché des smartphones en Algérie à travers l’examen de la possibilité de relancer leur fabrication locale, a été au centre d’une séance de travail conjointe, présidée dimanche à Alger par le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, en compagnie du ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi-Triki, et du ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, indique un communiqué du ministère de l’Industrie.

Lors de cette réunion, qui s’est déroulée en présence du président du Conseil du renouveau économique algérien (CREA), Kamel Moula, et d’opérateurs économiques activant dans le domaine des téléphones mobiles, « les opérateurs économiques ont présenté différentes expériences en matière d’assemblage des téléphones mobiles dans le cadre des anciens systèmes SKD et CKD, saluant l’expérience acquise au cours de cette période et les investissements réalisés, sachant que les chaînes de production sont prêtes à relancer cette industrie », précise le communiqué.

A l’occasion de cette réunion qui s’inscrit dans le cadre de la coordination entre les départements ministériels, le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique a insisté sur la nécessité de recenser toutes les potentialités disponibles en vue de les mobiliser et de conjuguer les efforts pour réussir cette initiative.

Pour sa part, le ministre de la Poste et des Télécommunications a affirmé que son secteur ministériel déploie de grands efforts pour moderniser les infrastructures et fournir l’Internet, relevant la nécessité de fournir des téléphones mobiles pour atteindre l’autosuffisance sur le marché local, à condition qu’ils soient dotés des dernières technologies et d’assurer le service après-vente.

De son côté, le ministre du Commerce a évoqué « la nécessité de contrôler le commerce extérieur et ce en procédant à une évaluation approfondie afin d’éviter les erreurs antérieures, en particulier celles liées à l’intégration », selon la même source.

Les opérateurs présents à la réunion ont exprimé leur satisfaction de la stratégie du Gouvernement visant à relancer cette activité, affirmant leur volonté d’atteindre l’objectif escompté.

Il a été également convenu de « poursuivre les rencontres avec les opérateurs économiques pour tracer les grandes lignes du cahier des charges régissant cette activité », conclut le communiqué.