Le bureau des médias à Ghaza a annoncé dimanche qu’un journaliste palestinien est mort en martyr dans un bombardement sioniste portant le nombre de journalistes tués à 137 depuis le début de l’agression génocidaire dans la bande de Ghaza, le 7 octobre 2023.

Par le biais d’un communiqué, le bureau a affirmé que « le nombre de journalistes martyrs s’est élevé à 137, depuis le début de la guerre génocidaire dans la bande de Ghaza, après la mort d’Abdel Wahab Awni Abou Aoun ».

Sans préciser la date de sa mort, il a expliqué qu’Abou Aoun était « un photo-journaliste (…) et a été tué lorsque l’occupation a bombardé sa maison dans le camp de Maghazi, au centre de la bande de Ghaza ».

Plus tôt dimanche, la même source, a déclaré que l’entité sioniste avait commis « un nouveau massacre en bombardant les tentes abritant des journalistes et des personnes déplacées à l’hôpital Martyrs d’Al-Aqsa ».

Le 24 mars, le bureau a annoncé l’assassinat de trois journalistes palestiniens, portant le nombre des journalistes martyrs alors à 136.

La guerre sioniste contre Ghaza, qui  en est à son 177ème jour,  a fait des dizaines de milliers de martyrs palestiniens, pour la plupart des enfants et des femmes, des destructions massives d’infrastructures, et une famine qui a coûté la vie à des enfants, selon les autorités palestiniennes et l’ONU.