GHAZA (Palestine) – La marine de l’occupation sioniste a ouvert le feu samedi sur des pêcheurs palestiniens au large de la bande de Ghaza, rapporte l’agence de presse palestinienne WAFA.

Selon des sources palestiniennes locales, citées par l’agence de presse, des vedettes de la marine israélienne ont tiré des balles réelles et utilisé des canons à eau contre des bateaux de pêche palestiniens. Aucun blessé n’a été signalé.

Les forces d’occupation israéliennes ont également agressé des agriculteurs près de la ville de Khan Younes.

Environ 4.000 pêcheurs de l’enclave palestinienne, ayant quelque 24.000 familles en charge, subissent régulièrement des attaques et des harcèlements des forces navales israéliennes, ce qui affecte négativement la saison de pêche qui a diminué en raison de l’intimidation continue par Israël, outre les répercussions de la pandémie de Covid-19.

La marine israélienne utilise généralement des mitrailleuses lourdes, des obus et des canons à eau pour harceler les bateaux de pêche palestiniens.

L’accès des Palestiniens aux eaux territoriales de Ghaza a aussi été limité, passant à seulement trois milles au large.

La mer de Ghaza devrait s’étendre à 20 milles marins de la côte, conformément aux accords de paix d’Oslo signés par l’entité sioniste et l’Organisation de libération de la Palestine, mais l’occupation a une forte présence navale limitant tout trafic entrant ou sortant de l’enclave, ou encore la distance que les pêcheurs de cette ville peuvent parcourir, nettement moins que la distance prévue dans ces accords.

Deux millions de Palestiniens vivent dans la bande de Ghaza, soumise à un blocus israélien depuis près de 15 ans, qui a détruit l’économie locale et affecté les moyens de subsistance des Palestiniens (chômage élevé et pauvreté sans précédent).

APS