ALGER – La presse nationale paraissant dimanche a mis en exergue le succès historique ayant couronné le 7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), s’attardant notamment sur le contenu de la Déclaration d’Alger ainsi que la forte participation des chefs d’Etat à ce forum.

Le quotidien Horizons a ainsi barré sa Une par la déclaration du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a affirmé à la presse nationale et internationale, présente en force pour assurer la couverture médiatique de l’événement, que ce forum a été « un succès », soulignant « l’engagement de l’Algérie à œuvrer pour un avenir commun prometteur pour le gaz naturel ».

Reprenant les déclarations des participants au Sommet d’Alger, le quotidien Alger16, a relevé de son côté, que ce sommet a été « une étape importante pour le renforcement de la défense des intérêts stratégiques des Etats membres, ce qui explique « l’intérêt majeur accordé aux décisions qui en découlent et le haut niveau de respect dont bénéficie l’Algérie auprès des pays producteurs et consommateurs ».

Dans son éditorial intitulé ‘Grands enjeux », le quotidien El Moudjahid a souligné que « la rencontre a été celle des grands enjeux car les participants se sont penchés sur les dossiers de la coopération commune entre les principaux pays producteurs en vue de garantir la stabilité des marchés mondiaux du gaz et relever les défis relatifs à la demande sur cette ressource ».

Dans son commentaire, le même journal a noté que le GECF a été un « challenge réussi », soulignant que « le sommet a enregistré de nouvelles demandes d’adhésion de pays qui aspirent à un meilleur accès et un partage des avantages issus des ressources naturelles qui sont un élément fondamental de l’économie et de la société ».

El Watan a relevé pour sa part que « le gaz naturel, qui a été unanimement qualifié par les chefs d’Etat et de délégations des pays du GECF, comme une énergie d’avenir et propre, doit jouer pleinement son rôle dans la transition énergétique et surtout échapper aux pressions, même sous couvert de défense de la nature, visant à limiter son exploitation par les pays du Sud.

Titrant sur « les messages forts du sommet »‘, Le Soir Algérie a relevé que « la Déclaration d’Alger rappelle le principe non négociable, celui de la souveraineté absolue des pays exportateurs sur leurs ressources en gaz naturel », ajoutant que de cette Déclaration « trace ainsi la voie d’un partenariat fructueux et d’une vision pouvant aboutir à un équilibre du marché gazier ».

La même publication a repris les déclaration du secrétaire général du GECF, Mohamed Hamel, qui a souligné que « l’âge d’or du gaz naturel est devant nous », alors que le SG de l’OPEP Haitham Al Ghais na’ pas manqué de relever «  »que l’Algérie joue un rôle stabilisateur ».

Le quotidien arabophone Ech Chaab a consacré sa Une à ce Forum, titrant que « l’Algérie fait l’événement » tout en reprenant de larges extraits de l’allocution du président de la République M. Abdelmadjid Tebboune qui a renouvelé son attachement à une coopération étroite et à l’instauration d’un dialogue stratégique pour aboutir à vision commune et préserver les intérêts des producteurs et des consommateurs.

S’agissant de la Déclaration d’Alger, le tabloïd a relevé qu’elle comprend pour la première fois des décisions consensuelles et souveraines.

Le quotidien El Masaa a titré à sa Une « Le sommet d’Alger est une victoire historique », soulignant que ce forum « a atteint ses objectifs et réalisé un grand consensus de manière à assurer la stabilité du marché ».

« La Déclaration d’Alger » est « un grand pas à même de faire face aux défis de l’avenir du gaz », a commenté la publication, consacrant une partie importante de son édition aux travaux du sommet, qui a connu une présence médiatique distinguée et une couverture exceptionnelle ».

Pour sa part, El Oumma s’est attardé sur la teneur du discours du président de la République, mettant en exergue l’importance des résolutions de la « Déclaration d’Alger, laquelle a renforcé de la position du GECF au niveau international ».

Pour sa part, le quotidien El Khabar a interviewé le professeur en sciences politiques et de relations internationales à l’université de Genève, Hosni Abidi, qui a estimé que « la situation géopolitique a transformé le Forum du gaz en une organisation influente au niveau internationale », soulignant aussi le rôle pivot de l’Algérie en matière de fourniture d’énergie à l’Europe ainsi que sa relation privilégiée avec les pays producteurs de gaz.

Sous le titre « L’Algérie, citadelle de la souveraineté gazière », Echorouk a noté que la Déclaration d’Alger constitue une « feuille de route pour l’avenir du gaz », soulignant que le GECF s’est distingué par la qualité et le niveau de la représentation.

APS