TAMANRASSET – Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a souligné, samedi à Tamanrasset, que le Forum des hommes d’affaires Algérie-Sahel constituait une véritable opportunité pour développer et renforcer le commerce interrégional et réaliser l’intégration économique.

Donnant le coup d’envoi du Forum à l’hôtel Tahat à Tamanrasset, en présence du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi, du ministre du Commerce et l’Industrie du Mali Mohamed Ould Mouloud, du Secrétaire général du ministère du Commerce du Niger, ainsi que des membres du corps diplomatique du Mali, du Niger, de la Mauritanie, du Tchad et du Burkina Faso, M. Rezig a précisé que Tamanrasset « abrite la première rencontre des hommes d’affaires Algérie-Sahel pour débattre des voies et moyens de développement et de renforcement du commerce interrégional ».

Cette rencontre sera aussi une occasion pour discuter de la dynamisation des échanges dans les domaines du commerce et du tourisme, a-t-il dit.

La présence des présidents des chambres de commerce de ces pays permettra de mettre en place la première plateforme d’échange interrégional en vue de jeter des passerelles entre les opérateurs économiques de ces pays, ajoute le ministre.

M.Rezig a salué le rôle important des chambres de commerce et des conseils des chefs d’entreprises dans le rapprochement des points de vue et l’accompagnement des opérateurs économiques dans le développement de leurs échanges.

Rappelant que le volume du commerce intra-africain ne dépasse pas 15 %, soit 2% du commerce mondial, il a appelé les opérateurs économiques à développer le commerce interrégional dans la région du Sahel suivant la règle gagnant-gagnant.

La manifestation Assihar est une opportunité pour accroître les échanges interrégionaux, notamment après la création de la Zone de Libre échange continentale africaine (ZLECAf), a-t-il dit, ajoutant que Tamanrasset constituera une porte vers l’Afrique.

Pour sa part, le ministre du Commerce et de l’Industrie du Mali, Mohamed Ould Mouloud a souligné que le Mali et l’Algérie « entretiennent des relations historiques », précisant que l’intégration économique dans la région exige d’établir des échanges commerciaux.

Dans ce sens, il a mis en exergue la relation commerciale entre l’Algérie et le Mali qui, a-t-il dit, doit être renforcée à travers la mise en place d’un cadre de coopération créateur de richesse.

L’ambassadeur de la République islamique de Mauritanie, Weddady Ould Sidi Haiba a, pour sa part, mis en exergue l’importance de la route reliant Tindouf (Algérie) à Zouerate (Mauritanie) et ses grandes perspectives en vue d’établir les opportunités de partenariat entre ces deux pays  mais aussi entre l’Algérie et les différents Etats africains.

Le diplomate mauritanien a également indiqué que cet axe constituerait un catalyseur du commerce interrégional et encouragerait les hommes d’affaires algériens et mauritaniens à mettre en place davantage de mécanismes d’échange et de coordination afin d’atteindre le niveau des échanges commerciaux escompté.

Le secrétaire général du ministère du Commerce nigérien, Abdou Ibrahim s’est félicité, de son côté, de cette initiative qui constitue, selon lui, un volet essentiel dans l’appui des échanges intra-africains à même de créer un marché africain.

Le président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Kamel Hamani a, quant à lui, fait savoir que le Forum Algérie- Sahel contribuerait à l’impulsion d’une dynamique aux échanges commerciaux interrégionaux, mettant l’accent sur l’importance d’élaborer un arsenal juridique et législatif solide pour organiser ces échanges et atteindre ainsi les objectifs escomptés.

A cette occasion, un mémorandum d’entente a été signé entre la CACI et la Chambre de commerce du Tchad portant la création d’un conseil d’affaires algéro-tchadien.

Ce Forum des hommes d’affaires Algérie-Sahel se tient en marge de l’Assihar, manifestation économique (organisée du 23 décembre 2022 au 6 janvier 2023) dont les travaux ont été lancés vendredi dans la capitale de l’Ahaggar.