Président Tebboune: créer un comité arabe de liaison et de coordination en soutien à la Palestine

Président Tebboune: créer un comité arabe de liaison et de coordination en soutien à la Palestine

ALGER – Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a appelé, mardi, à la création d’un comité arabe de liaison et de coordination en soutien à la cause palestinienne, soulignant la disponibilité de l’Algérie à soumettre cette revendication vitale aux Nations unies pour convoquer une Assemblée générale extraordinaire, aux fins d’accorder à l’Etat palestinien la qualité de membre à part entière aux Nations unies.

Dans une allocution prononcée après la remise de la présidence du Sommet arabe à l’Algérie par la Tunisie, le Président Tebboune a souhaité que ce sommet puisse permettre la création d’un comité arabe de liaison et de coordination en soutien à la cause palestinienne.

« L’Algérie est pleinement disposée à soumettre cette revendication vitale aux Nations unies pour convoquer une Assemblée générale extraordinaire, aux fins d’accorder à l’Etat palestinien la qualité de membre à part entière aux Nations unies », a poursuivi le chef de l’Etat.

Selon le Président Tebboune, cette revendication intervient « dans le cadre du respect de notre devoir arabe vis-à-vis de la cause palestinienne, cœur battant de la nation arabe ».

APS

Sommet arabe: arrivée à Alger du président djiboutien

Sommet arabe: arrivée à Alger du président djiboutien

ALGER – Le président de la République de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, est arrivé mardi à Alger pour prendre part à la 31ème session du Sommet arabe dont les travaux débutent cet après-midi à Alger.

M. Guelleh a été accueilli, à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger, par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Après avoir écouté les hymnes nationaux des deux pays, les deux Présidents ont passé en revue un détachement de la Garde républicaine qui leur a rendu les honneurs

APS

Sommet arabe: arrivée à Alger du président tunisien

Sommet arabe: arrivée à Alger du président tunisien

ALGER – Le président tunisien, M. Kaïs Saïed, est arrivé mardi à Alger pour prendre part à la 31ème session du Sommet arabe dont les travaux débuteront cet après-midi à Alger.

Le président tunisien a été accueilli, à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger, par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Après avoir écouté les hymnes nationaux des deux pays, les deux Présidents ont passé en revue un détachement de la Garde républicaine qui leur a rendu les honneurs.

APS

L’engagement des pays arabes à soutenir le sommet d’Alger assurera son succès

L’engagement des pays arabes à soutenir le sommet d’Alger assurera son succès

ALGER – Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a déclaré que l’engagement des pays arabes à soutenir le Sommet arabe d’Alger, qui débutera mardi, assurera son succès et celui de l’action arabe commune, soulignant la nécessité de conjuguer les efforts et de poursuivre l’action commune pour atteindre les objectifs escomptés.

Dans une interview accordée, lundi, à la chaine de télévision Al-Arabiya, M. Lamamra a mis en avant le consensus des ministres arabes des Affaires étrangères, lors de leurs réunions préparatoires au sommet arabe, sur le projet de l’ordre du jour.

Il a précisé, à ce propos, « nous avons accompli un travail sans précédent et avons établi un nouvel ordre du jour sur la base des consensus entre les ministres arabes des Affaires étrangères » pour « faire de la session d’Alger du sommet arabe, une session de renouvellement et de renouveau ».

M. Lamamra a en outre souligné que l’Algérie, qui présidera le sommet, tient à faire de ce sommet « un sommet rassembleur et fédérateur, pour l’unification des arabes, la modernisation de l’action commune et l’ouverture de nouvelles perspectives pour notre action commune ».

Pour ce qui est de la question palestinienne, M. Lamamra a qualifié d' »évènement historique » l’accord de réconciliation signé le 13 octobre à Alger par les factions palestiniennes, souhaitant que « toutes les parties respectent les échéances contenues dans le document historique concernant la reconstruction de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) avec ses structures et le rétablissement du processus électoral démocratique, outre les structures et les institutions de l’Etat de Palestine ».

« Je pense que le peuple palestinien frère sortira vainqueur de ce sommet sachant qu’il bénéficie de l’appui de tous les peuples arabes. Je pense aussi que l’action arabe commune remettra au centre des débats l’Initiative de paix arabe du sommet de Beyrouth », a-t-il conclut.

APS

Sommet arabe: trouver des solutions aux dossiers économiques, à leur tête la sécurité alimentaire

Sommet arabe: trouver des solutions aux dossiers économiques, à leur tête la sécurité alimentaire

ALGER – Le Sommet arabe d’Alger est un sommet décisif qui débouchera sur des décisions très importantes dans le domaine économique, au mieux des intérêts des pays arabes, notamment en matière de sécurité alimentaire, ont indiqué, lundi à Alger, des experts en économie et en relations internationales.

Dans une déclaration à l’APS, l’expert en économie Ishak Kherchi a affirmé que le dossier économique soumis au Sommet arabe, avant sa présentation, mardi, aux chefs d’Etats arabes, « constitue un projet de décisions cruciales convenues à l’unanimité au niveau des délégués et hauts responsables du Conseil économique et social arabe (CESA) et du Conseil des ministres arabes des Affaires étrangères, au profit des peuples arabes ».

Le Sommet d’Alger sera une véritable opportunité pour résoudre plusieurs problèmes économiques notamment la sécurité alimentaire, au vu de la situation économique précaire dans certains pays arabes à l’instar de la Palestine, la Somalie et le Yémen, a-t-il fait observer.

L’expert a souligné que la contribution de l’Algérie au niveau de ce Sommet, à la faveur de la mise en place « d’une feuille de route sûre » et à travers les décisions qui seront adoptées lors de la réunion des chefs d’Etats arabes, devra renforcer les moyens des pays arabes afin de répondre à leurs besoins et leur éviter l’endettement extérieur.

Quant au volet économique dont la question de la sécurité alimentaire, M. Kherchi dira que le sommet d’Alger permettra de trouver des solutions exclusivement « arabes » et d’éviter ainsi beaucoup de problèmes, estimant que l’inscription du dossier de la sécurité alimentaire arabe à l’ordre du jour du sommet vient à point nommé, au vu des mutations politico-économiques dans le monde qui ont aggravé la crise alimentaire dans certains pays arabes.

Pour sa part, le spécialiste en relations internationales, Salim Hamadi a mis en avant le consensus arabe atteint au niveau des délégués, du Conseil économique et social de la Ligue arabe (CESA) et du Conseil des ministres des Affaires étrangères autour de décisions économiques importantes et à leur tête le dossier de la sécurité alimentaire.

Ce sommet se focalise sur l’élaboration d’une stratégie pour assurer la sécurité alimentaire, a-t-il souligné, le qualifiant de « victoire pour les Arabes et l’Algérie ».

Le consensus économique réalisé lors du Sommet d’Alger pour faire face aux enjeux internationaux est « une grande victoire », a-t-il estimé, rappelant la nécessité d’instaurer un climat économique favorable et d’intensifier les échanges interarabes.

L’action arabe commune dans le domaine économique est désormais une nécessité et non une option, compte tenu  des enjeux internationaux actuels, a-t-il expliqué, ajoutant que la coopération économique est une « bouée de sauvetage » pour tous les Arabes.

APS

Sommet arabe : vers la mise en place d’un programme pour l’intégration alimentaire et agricole arabe

Sommet arabe : vers la mise en place d’un programme pour l’intégration alimentaire et agricole arabe

ALGER- Le Directeur général de l’Organisation arabe pour le développement de l’agriculture (OADA), Ibrahim Adam Ahmed El-Dekhairi, a affirmé lundi à Alger que les réunions préparatoires au Sommet arabe ont abouti à plusieurs projets de décisions pour la réalisation de la sécurité alimentaire arabe, à travers un programme d’intégration agricole, soulignant l’importance du Sommet d’Alger dans la coordination entre les pays arabes.

Dans une déclaration à l’APS, M. El-Dekhairi a souligné qu’après avoir pris conscience de l’importance d’assurer leur sécurité alimentaire, les pays arabes ont introduit dans le dossier économique une série de mesures et décisions pour la réalisation de l’intégration agricole, notamment la question de la sécurité alimentaire arabe.

Les principales décisions portent sur « la Grande zone arabe de libre échange (GZALE) et l’Union douanière arabe (UDA) pour faciliter le commerce agricole », a-t-il fait savoir.

Plusieurs décisions ont concerné aussi la production agricole, essentiellement celle relative au programme de sécurité alimentaire arabe qui prévoit 9 points essentiels ».

Il s’agit, selon l’intervenant, « d’augmenter la production agricole, d’accroître la productivité des récoltes, d’optimiser les systèmes agricoles en place, d’encourager les échanges commerciaux, et de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin au gaspillage alimentaire ».

Il a souligné, en outre, « l’importance pour la région arabe de prendre, après le Sommet, les mesures requises pour mettre en œuvre les décisions prises au niveau des dirigeants arabes », affirmant que « ces mesures sont suffisantes pour relever le défi et réaliser la sécurité alimentaire ».

Rappelant les mesures adoptées par les pays arabes avant le 31e Sommet arabe, en termes de stratégies et de plans généraux, M. El-Dekhairi a souligné que le Sommet d’Alger a renforcé la coordination entre les différents pays ».

APS