ALGER – La Direction générale des forêts (DGF) et le système des Nations unies en Algérie ont signé un accord pour l’assainissement des forêts et la réalisation des travaux de correction torrentielle, a indiqué lundi à Alger, la directrice de la Coopération internationale auprès de la DGF, Ghania Bessah.
« La DGF a signé un accord avec le système des Nations unies en Algérie pour l’assainissement des forêts, la réalisation des travaux de correction torrentielle, en plus des actions pédagogiques pour sensibiliser les citoyens sur la protection des forêts », a expliqué Mme Bessah.

Elle s’exprimait lors d’une journée de sensibilisation sur les écosystèmes, tenue à la ferme pédagogique de Zeralda, à l’occasion du 76e anniversaire de la création des Nations unies, célébrée cette année sous le slogan, »la forêt au cœur du développement durable ».

La responsable a également affirmé que la DGF développe plusieurs projets de partenariat avec le système des Nations unies en Algérie dans le domaine environnemental, évoquant l’appui du Programme des Nation Unis pour la restauration des écosystèmes forestiers du pays, suite aux incendies de forêts de juillet dernier.
Par ailleurs, Mme Bessah a fait part d’un autre projet relatif à la valorisation des ressources forestières qui sera bientôt lancé avec l’Organisation des Nations Unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO),soulignant qu’il concerne la réhabilitation des forêts de chaîne liège.

« Il s’agit d’une espèce très importante pour l’Algérie, compte tenu de son importance sur le plan écologique mais aussi sur le plan économique « , a-t-elle indiqué.

Elle a aussi souligné un partenariat entre la DGF et le Forum des Nations unies pour élaborer une cartographie des financements des projets forestiers de la DGF.

« Cette cartographie nous permettra d’identifier les bailleurs de fonds nationaux et internationaux pour le financement de la stratégie nationale forestière à l’horizon 2035 », a-t-elle expliqué.
Pour sa part, le directeur général des forêts, Djamel Touahria, a rappelé que l’Algérie avait ratifié de nombreuses conventions et accords internationaux liés aux questions de l’environnement, de la biodiversité, des forêts, ainsi qu’aux menaces qui pèsent sur la planète.

Par ailleurs, il a mis en avant le rôle de la société civile dans la protection de l’environnement, en citant l’implication de plusieurs associations dans la réhabilitation des forêts ravagé par le feu.

Présent à cette rencontre, le coordonnateur résident des activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies en Algérie, Alejandro Alvarez, a rappelé les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 de l’ONU qui prennent en compte la dimension environnementale, en insistant sur les liens entre la lutte contre la pauvreté et la préservation de la planète face aux changements climatiques.
Dans ce contexte, il a mis en exergue « l’importance vitale » des forêts pour la préservation des écosystèmes, en plus de leur « importance » socio-économique dans le monde rural.

« Nous sommes persuadés que les forêts contribuent largement à atténuer les changements climatiques et aident des millions de personnes dans le monde, pour ne pas dire des milliards, à subvenir à leur besoin en nourriture », a-t-il souligné.

La célébration de la 76ème anniversaire de la création de l’Organisation des Nations Unies, a été marquée en Algérie par des activités de plantation d’arbres.

A cette occasion, le ministère de l’Agriculture et du développement rural, à travers la DGF et le Système des Nations Unies en Algérie ont initié des activités d’information, de sensibilisation et d’implication du grand public dans la préservation des écosystèmes naturels.

Un espace à été aménagé pour la plantation de 17 espèces végétales, représentants les 17 Objectifs de développement durable (ODD), répartis selon les 5 domaines clés (les 5P) des ODD de l’Agenda 2030 des Nations Unies, à savoir Planète, Peuple, Prospérité, Partenariat et Paix.