L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a appelé les commerçants et opérateurs économiques, à prendre les mesures nécessaires pour assurer la disponibilité des produits de première nécessité à des prix raisonnables, notamment après Aïd el fitr pour préserver le pouvoir d’achat du citoyen.

 

Dans une instruction adressée aux présidents des Fédérations relevant de l’UGCAA et aux coordonnateurs de ses bureaux de wilaya, ainsi qu’à tous ses adhérents, commerçants, artisans et opérateurs économiques, l’Union a souligné la nécessité de bien préparer l’Aïd el fitr cette année et de garantir les conditions idoines, à travers la prise des dispositions et mesures nécessaires pour assurer la disponibilité des produits de première nécessité, notamment ceux très demandés en cette occasion, à des prix raisonnables pour renforcer le pouvoir d’achat du citoyen.

A cet effet, l’Union a appelé notamment à baisser des prix des vêtements de l’Aïd et des produits nécessaires à la confection de gâteaux, soulignant l’importance de mener des campagnes pour sensibiliser les marchands de vêtements à l’importance de la solidarité et de l’entraide entre citoyens, en les incitant à proposer des prix raisonnables en cette période de fête.

L’Union a également donné des orientations aux commerçants après avoir écouté leurs préoccupations et pris connaissance des dysfonctionnements émaillant le marché, en vue de les prendre en charge et de les transmettre au ministère de tutelle.

Dans ce contexte, le ministère du Commerce et de la promotion des exportations a autorisé cette année, « à la demande de l’UGCAA », la vente aux rabais et la vente promotionnelle sans autorisation, de façon exceptionnelle pour ce mois de Ramadhan et à l’occasion de l’Aïd, en vue d’encourager les commerçants à baisser les prix, a rappelé l’Union.

Concernant la permanence de l’Aïd, l’Union a souligné l’importance de la coordination entre les directions du commerce et de la mise en place d’un programme commun pour l’ouverture des commerces d’autant que la fête coïncide cette année avec le week-end.

Cela implique de veiller à sensibiliser les commerçants à l’impératif de respecter la permanence, outre la nécessité de reprendre leur activité immédiatement après l’Aid et d’ouvrir leurs magasins le week end, ajoute l’UGCAA.

Quant aux commerçants non concernés par la permanence, « il est essentiel de les encourager à ouvrir leurs magasins volontairement durant ces journées, pour contribuer à assurer l’approvisionnement et la stabilité du marché, et barrer la route aux spéculateurs », selon la même source.

En application de l’accord récemment conclu avec le Croissant-rouge algérien (CRA) visant à soutenir les opérations solidaires au profit des familles démunies, l’UGCAA a appelé à la coordination avec les présidents des comités du CRA pour collecter et encadrer les dons de vêtements et d’habits de l’Aid pour les nécessiteux, les orphelins et les frères palestiniens à Ghaza, dans le cadre du soutien aux efforts de l’Etat dans la promotion de l’action solidaire, caritative et humanitaire », indique l’instruction.

Par ailleurs, l’UGCAA a salué le geste du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a remercié l’organisation, ses cadres et tous les commerçants et les artisans pour leurs efforts pendant le mois de Ramadhan et pour leur sens civique, leur professionnalisme, leur sens de responsabilité sociale et leur compassion envers les citoyens ».

A cet égard, l’Union a appelé à « la nécessité de consentir davantage d’efforts et de poursuivre le travail pour préserver ces acquis et ces réalisations inédites visant à réaliser la stabilité du marché et garantir son approvisionnement en denrées essentielles de large consommation à des prix raisonnables », ajoute l’Union.