Tlemcen: Aoun inaugure une unité de production de consommable médical

Tlemcen: Aoun inaugure une unité de production de consommable médical

TLEMCEN – Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a inauguré lundi une nouvelle unité privée de production de consommable médical dans la zone industrielle de Chetouane, à la faveur d’une visite de travail dans la wilaya de Tlemcen.

Le ministre a, à cette occasion, affirmé aux investisseurs que toutes les contraintes auxquelles ils faisaient face dans son secteur seront levées, en application des instructions du président de la République visant à encourager l’investissement et à relancer l’économie productive.

Ali Aoun a, également, mis l’accent sur la nécessité de respecter les normes de la qualité, soulignant que son département ministériel sera intransigeant sur la qualité des produits pharmaceutiques et autres consommables.

Cette nouvelle unité est de production de consommable médical est la troisième du genre relevant de la société « Promedal » qui activait depuis 1995 dans l’importation des consommables et autres équipements médicaux et qui s’est convertie à partir de l’année 2008 à la production des bandages et compresses médicaux qui répondent aux normes internationales

Réalisée en collaboration avec un groupe allemand, elle vise à réduire la facture des produits consommables importés de l’étranger, à assurer l’autosuffisance au niveau national et voire même exporter, a-t-on appris lors de la présentation de cette unité.

« Promedal » dispose d’une capacité de production de compresses estimée à 70 millions d’unités par an, en plus de 30 millions de seringues avec la possibilité d’augmenter cette capacité à l’avenir, ainsi que le fil chirurgical avec 2,5 millions d’unités /an.

Selon ses responsables, cette société dispose de capacités de production pouvant satisfaire les besoins du marché national avec la possibilité de doubler la production pour entamer des opérations d’exportation, notamment vers les pays africains.

Cette société a contribué à la création de 60 postes d’emploi permanents avec la possibilité d’atteindre 150 postes au cours des prochains mois, a-t-on encore fait savoir.

APS

L’association « Lumières » commémore les massacres du 17 octobre 1961

L’association « Lumières » commémore les massacres du 17 octobre 1961

ALGER – Un programme de commémoration de la Journée nationale de l’émigration qui marque le 61e anniversaire des massacres du 17 octobre 1961 a été organisé, lundi à Alger, par l’association culturelle « Lumières ».

Organisée près du siège de l’association « Lumières », à la salle mythique de cinéma, « Afrique », cette journée s’est ouverte par la tenue, à 11h00 précise (horaire de recueillement commémoratif unifié à l’échelle nationale), d’une minute de silence, à la mémoire des martyrs des massacres du 17 octobre 1961, suivie de la diffusion de l’Hymne national.

Intervenant lors d’une conférence sur le thème de cette journée historique, le comédien Abdelhamid Rabia est revenu sur la genèse de ces massacres et crimes odieux perpétrés contre des manifestants algériens pacifiques, par la police parisienne sous les ordres du préfet d’alors, Maurice Papon.

Après un court débat avec l’assistance, un documentaire sur la « Caravane du cinéma révolutionnaire » conduite en 2012 par une délégation d’une dizaine d’artistes avec l’objectif de présenter à Paris une grande exposition-photos et plus de 25 films sur la guerre de libération nationale, et réalisé par Ammar Rabia , a été projeté.

Parmi les grandes figures du cinéma algérien présentes à cette journée de commémoration, le réalisateur Ghaouti Bendeddouche, Hassen Benzerari, Bahia Rachedi, Amel Himer et Fouad Bentaleb.

La Journée portes ouvertes en commémoration du 61e anniversaire des massacres du 17 octobre 1961, a pris fin avec la projection du long métrage documentaire de Jacques Panijel, « Octobre à Paris ».

En célébration du 68e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération, l’association prévoit  une exposition de photographies et d’affiches, ainsi que deux projections quotidiennes de films, en lien avec l’histoire de la lutte armée pour le recouvrement de l’indépendance, jusqu’au 1 novembre à la salle « Afrique », a annoncé le président de cette association, Ammar Rabia.

APS

Campagne de nettoiement : plus de 71 tonnes de déchets enlevées depuis le lancement de l’opération

Campagne de nettoiement : plus de 71 tonnes de déchets enlevées depuis le lancement de l’opération

ALGER- Plus de 71 tonnes de déchets ont été enlevées dans le cadre de la campagne nationale de nettoiement de l’environnement et d’élimination des points noirs, lancée fin septembre dernier, a indiqué, lundi, un bilan du ministère de de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

L’opération a permis, depuis son lancement le 30 septembre dernier, en coordination avec les walis, les différents secteurs concernés et les acteurs de la société civile, le recensement de 4409 décharges anarchiques et points noirs au niveau national ayant donné lieu à l’organisation de 2558 opérations de nettoiement et l’enlèvement de 71.226 tonnes de déchets, précisé la même source.

Le ministère a fait état de « 3723 décharges anarchiques et points noirs éliminés sur l’ensemble du territoire national, dont 606 à proximité des oueds, 1063 aux abords des voies et chemins publics, 237 autres à proximité des forêts, 1377 près des places publiques et des marchés de proximité, et 440 à proximité des gares de transport de voyageurs et le long du périmètre des voies ferroviaires ».

Ces points, poursuit la même source, « représentent 84,44% de l’ensemble des décharges anarchiques et des points noirs recensés ».

Les services compétents ont enregistré, dans ce cadre, 192 infractions de jet anarchique d’ordures ménagères et de déchets inertes.

Selon la même source, « 20.000 agents ont été mobilisés pour l’opération sur l’ensemble du territoire national, dont 14.529 agents relevant des Collectivités locales, outre la réquisition de 4700 engins ».

Cette campagne nationale a également vu « la participation de différentes entreprises économiques publiques et locales et une contribution qualitative des acteurs de la société civile à travers la participation de 3052 agents adhérents aux associations nationales et locales, outre un travail de sensibilisation de proximité à travers plus de 795 actions de sensibilisation ».

Le ministère a affirmé que cette opération nationale « se poursuivra en appui aux missions quotidiennes et permanentes du service public d’hygiène assuré par les collectivités locales ».

Les effets positifs de cette campagne sur l’amélioration du cadre de vie dépendent de la coopération des citoyens et des opérateurs économiques et leur contribution effective à la préservation de la propreté de l’environnement.

APS

Ligue 2: les leaders pour poursuivre leur marche en avant

Ligue 2: les leaders pour poursuivre leur marche en avant

ALGER – Les Co-leaders du groupe Centre-Ouest, l’ES Mostaganem et SC Mecheria, tenteront de conserver leur invincibilité à l’occasion de la cinquième journée de Ligue 2 amateur de football prévue mardi, en se déplaçant chez l’ASM Oran et l’O Médéa, alors que dans le groupe Centre-Est, les trois premiers du classement, l’AS Khroub, l’E Sour El Ghozlane et l’US Souf ne devraient pas éprouver de difficultés en accueillant des adversaires mal en point en ce début de saison.

Dans la poule Centre-Ouest, l’ES Mostaganem et le SC Mecheria, vont essayer d’enchainer un cinquième succès de rang, respectivement, face à l’ASM Oran et l’O Médéa, qui occupent conjointement la 11e place avec seulement deux points au compteur.

Les deux nouveaux promus réalisent un début de saison remarquable qui leur permet de trôner en tête du classement devant de sérieux prétendants à l’accession, à l’image du CR Temouchent et le MCB Oued Sly, qui se partagent la quatrième place avec 9 points.

Larges vainqueurs lors de la précédente journée, le CRT et le MCOS évolueront également loin de leurs bases, respectivement, contre le GC Mascara (7e – 6 pts) et le SKAF Khemis Miliana (15e – 1 pts).

De son côté, la JSM Tiaret (3e – 10 pts) effectuera un périlleux déplacement chez le WA Boufarik (7e – 6 pts), qui aura à cœur de gagner devant son public après sa défaite face au SC Mecheria (0-1).

Le RC Kouba largement battu par le MCB Oued Sly (2-5) lors de la précédente journée, tentera de renouer avec le succès à l’occasion de la réception du WA Tlemcen requinqué par sa dernière victoire.

Dans le bas du classement, le NA Hussein-Dey à la recherche de sa première victoire de la saison, sera en déplacement chez le MC Saida, de même que le RC Relizane qui accueillera l’ES Ben Aknoun.

 

Groupe Centre-Est : le trio de tête en appel

 

Dans le groupe Centre-Est, l’AS Khroub (1er – 8 pts), accrochée lors de la précédente journée par le NRB Teleghma (1-1), tentera de se relancer en accueillant l’USM El Harrach (8e – 5 pts), qui a décroché vendredi sa première victoire de la saison face à la JSM Skikda (4-0).

Les deux autres premiers, l’E Sour El Ghozlane et l’US Souf tenteront, pour leur part, d’enchainer avec un nouveau succès en recevant des équipes en difficulté, à savoir, l’AS Ain M’lila (10e – 4 pts) et le CA Batna (5e – 6 pts).

Derrière le trio de tête, l’USM Annaba (4e – 7 pts) évoluera sur du velours face à la JSM Skikda (12e – 3 pts), en proie à une crise financière et qui évolue avec les joueurs espoirs.

Cinquièmes à une longueur de l’USM Annaba, le MC El Eulma et la JS Bordj Menaiel, seront également en déplacement, respectivement, contre l’IRB Ouargla (12e – 3 pts) et HAMRA Annaba (15e – 2 pts).

Cette cinquième journée sera également marquée par le choc des « mal classés », opposant l’US Chaouia (12e – 3 pts) au MO Constantine (10e – 4 pts), alors que la lanterne rouge l’IB Khemis El Khechna sera opposée au NRB Teleghma.

APS

Palestine: « la Déclaration d’Alger », une nouvelle opportunité pour réaliser l’unité nationale

Palestine: « la Déclaration d’Alger », une nouvelle opportunité pour réaliser l’unité nationale

GAZA- Le membre du Bureau politique du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP), Moutassim Hamada, a appelé l’ensemble des factions palestiniennes à considérer « la Déclaration d’Alger » comme « une nouvelle opportunité pour défendre la cause palestinienne, sortir de l’impasse des divisions et renforcer l’unité nationale ».

Dans une déclaration rapportée, lundi, par les chaînes de télévision et les radios palestiniennes, M. Hamada a précisé que « la volonté de l’Algérie de porter l’accord signé sous les auspices de ses dirigeants politiques, devant le sommet arabe, prévu les 1 et 2 novembre à Alger, constitue une démarche d’une extrême importance qui instaure la confiance, et interpelle toutes les parties à considérer la Déclaration d’Alger comme une nouvelle opportunité pour défendre la cause palestinienne, sortir de l’impasse des divisions et renforcer l’unité nationale ».

Le dirigeant palestinien a souligné l’importance de mettre en œuvre l’accord d’Alger afin de « se débarrasser des restrictions d’Oslo et de soutenir l’Intifada renaissante en Cisjordanie, notamment à Al-Qods, qui commence à se profiler sur la scène palestinienne ».

M.Hamada a exhorté, par ailleurs, les factions palestiniennes à faire preuve de « volonté nationale et à dépasser les intérêts étriqués pour mettre en œuvre la Déclaration d’Alger et amorcer une nouvelle phase qui permettrait la réunification des institutions nationales et la reconstruction du régime politique palestinien sur des bases démocratiques et consensuelles, en rétablissant les valeurs et normes des relations de coalition qui unissaient jadis les mouvements de libération nationale ».

Le membre du FDLP a, également, relevé la nécessité de barrer la route aux parties étrangères, avec à leur tête l’entité sioniste qui cherche à « manipuler la situation en Cisjordanie et à Gaza, dans le cadre d’une politique démasquée visant à faire perdurer, à approfondir et à exploiter la division pour affaiblir et fragmenter les forces nationales, et semer ainsi le désespoir parmi les citoyens ».

Le Premier ministre palestinien, M. Muhammad Shtayyeh, avait affirmé, lundi, que le Conseil des ministres palestinien s’attèle à entreprendre les démarches nécessaires pour la mise en œuvre de « la Déclaration d’Alger », en vue de mettre fin à la division et de réaliser l’unité nationale palestinienne.

APS