Présidence de la FAF: les candidatures de Serrar et Zefizef retenues

ALGER – Deux candidatures à la présidence de la Fédération algérienne de football, celles de Abdelhakim Serrar et Djahid Zefizef, ont été retenues par la commission de candidatures, chargée de préparer les élections, a indiqué l’instance fédérale (FAF) sur son site officiel.
Après examen des dossiers de candidatures, effectué le 27 juin 2022, la commission électorale a accepté les dossiers de Serrar (dirigeant de l’Entente de Sétif) et Djahid Zefizef (manager général de la sélection nationale de football), et a rejeté les dossiers « Non conforme » des deux autres postulants, Beldjoudi Mansour Belaïd Yahia.

Les postulants dont les candidatures ont fait l’objet de rejet peuvent introduire des recours auprès de la Commission des recours. Les recours doivent parvenir à la Commission concernée au plus tard mercredi 29 juin 2022 à 20h00.
L’examen des recours se fera le 30 juin 2022 et la publication de la liste définitive des candidats éligibles aura lieu le même jour au plus tard à 23h00.

Les deux prétendants Abdelhakim Serrar et Djahid Zefizef ont présenté des dossiers de candidatures avec des listes de membres, alors que ceux des candidats Beldjoudi Mansour et Belaïd Yahia n’en comportaient pas.

Deux membres de la liste de Zefizef ont été rejetés: Chettouf Karim (non conforme) et Hachem Mohamed (incomplet). Dans la liste présentée par Serrar, un seul membre, Tedj Bensaoula, a été rejeté (Non conforme).

La liste de Serrar comporte Lakhdar Belloumi, Mabrouk Herrada, El Djoudi Aouchiche, Othmane Ahbane, Rafik Cherak, Ahmed Kherchi, Mohamed Harid, Hamlil Mamoun, Nacer Khedim, Elyès Djendi et Mme Yamili Berkani comme membre féminin.

De son côté, Zefizef a étoffé sa liste avec Mohamed maouche, Mohamed Ghouti, Azeddine Arab, Houssam-Eddine Harkat, Hakim Meddane, Azeddine Bennacer, Djilali Aïdet, Djamel Merbout, Abdelhafid Fergani, et Mme Nassiba Laghouati comme membre féminin.

Côté suppléants, Serrar avait choisi El Hadi Amrane, Houssam Berkat, Youcef Azzouz, Reggadi Redouane et Abdelkader lalem, alors que Zefizef a jeté son dévolu sur Imad Amissi, Abdelhak Khabouz, Touati Derdour, Khalifa Mazeroua et Imad Khedis.

Le nouveau président de la FAF sera appelé à succéder à Charaf-Eddine Amara qui avait annoncé sa démission le jeudi 31 mars dernier, deux jours après l’élimination de l’équipe nationale en barrage de la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre – 18 décembre), au terme de sa double confrontation face au Cameroun (aller : 1-0, retour : 1-2, a.p).

Deux mois plus tôt, les « Verts » avaient été éliminés dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022) au Cameroun.

Charaf-Eddine Amara avait été élu le 15 avril 2021 à la tête de la FAF, en remplacement de Kheïreddine Zetchi, qui avait renoncé à  briguer un second mandat.

APS

CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d’amitié France-Algérie

ALGER – Le président de la Commission des affaires étrangères, de la coopération internationale et de la communauté nationale à l’étranger, Omar Dadi Adoune a reçu, lundi, le président du Groupe d’amitié France-Algérie au Sénat français, Rachid Temal ainsi que la délégation l’accompagnant, a indiqué un communiqué du conseil.

Ont assisté à l’audience, le président du Groupe d’amitié Algérie-France au Conseil de la nation, Benali Benzaghou, des membres de la commission, le président du Groupe parlementaire d’amitié France-Algérie au Sénat français, la maire de Bezons, Nesrine Menhaouara ainsi que des représentants de la société civile française d’origine algérienne, indique-t-on de même source.

La rencontre a permis de passer en revue « des questions en matière d’histoire et de politique, l’état des relations bilatérales, notamment parlementaires, étant un facteur important pour la relance des relations dans le cadre de l’équilibre des intérêts et du partenariat mutuel visant à accompagner la coopération entre les deux gouvernements, à travers l’échange de visites et d’expériences et l’activation des groupes d’amitié et de fraternité entre le Conseil de la nation et le Sénat français », selon le communiqué.

Les deux parties ont également évoqué « les opportunités de la coopération conjointe dans plusieurs domaines, dont le renforcement du rôle de la jeunesse dans l’action politique, la formation diplomatique et la coopération énergétique, et ce dans le cadre de politiques de jumelage à créer entre les collectivités locales des deux pays ».

Pour sa part, M. Adoune a déclaré que « l’Algérie nouvelle, dont les bases ont été posées par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, veille à consacrer et à conforter l’indépendance de sa décision politique par une indépendance économique effective ».

De son côté, la délégation française a mis l’accent sur « le rôle pivot de l’Algérie en Afrique et au Sahel », soulignant « la nécessité de lever tous les obstacles qui entravent le rapprochement et la coopération entre les deux pays ».

La visite de la délégation française en Algérie s’inscrit dans le cadre des Jeux méditerranéens JM-Oran 2022 (25 juin – 6 juillet), conclut le communiqué

APS

 

Conseil de Sécurité: consultations sur la situation en Libye

NEW YORK (Nations unies) – Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit lundi pour un briefing public, suivi de consultations à huis clos, sur la situation en Libye.
La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo, et un représentant de la société civile devraient faire un exposé sur le développement de la situation en Libye.

Selon des sources diplomatiques, les membres du Conseil souhaiteront peut-être en savoir plus de DiCarlo sur les efforts de la Conseillère spéciale du Secrétaire général sur la Libye, Stephanie Turco Williams, pour servir de médiateur entre les différentes parties afin de tracer une voie consensuelle vers les élections générales, initialement prévues le 24 décembre 2021 mais reportées à une date ultérieure.

Mme Williams a lancé un forum de dialogue, organisé au Caire, pour accélérer la tenue des élections en Libye.

Le 20 juin, les membres du Conseil de sécurité avaient discuté de la Libye, à la demande de la Russie. La réunion a porté sur la feuille de route du Forum de dialogue politique libyen (LPDF) avec un exposé du sous-secrétaire général pour le Moyen-Orient, l’Asie et le Pacifique, Mohamed Khaled Khiari.

La feuille de route politique du LPDF, adoptée le 15 novembre 2020, fixait des objectifs et des délais pour former des institutions capables d’organiser des élections et de mettre en œuvre des réformes politiques, économiques et militaires.
Elle a, en outre, appelé « les présidences des deux chambres (Chambre des représentants et Haut Conseil d’Etat) à se réunir dans un délai de dix jours à un endroit convenu pour résoudre les problèmes en suspens ».

Lors de la réunion, les participants devraient demander la nomination rapide d’un représentant spécial pour la Libye. Dans la résolution 2629 du 29 avril, le Conseil de sécurité a converti le poste d’envoyé spécial en un poste de représentant spécial. Etant donné que Mme Williams devrait quitter son poste ce mois de juin, trouver un candidat pour diriger la mission est devenu encore plus urgent.

La réunion sur la Libye sera également l’occasion pour les membres du Conseil de sécurité de l’ONU de réitérer leurs appels à une voie consensuelle pour organiser des élections générales longtemps retardées.

JM: émission de cinq nouveaux timbres postaux

ALGER- Algérie Poste a procédé à l’émission de cinq nouveaux timbres consacrés à la 19ème édition des Jeux méditerranéens qu’abrite la ville d’Oran du 25 juin en cours au 6 juillet prochain.

L’artiste plasticien algérien Sofiane Dey a dessiné quatre des cinq timbres dévoilés à l’occasion de ces jeux, alors que le cinquième timbre est dessiné par l’autre artiste plasticien algérien, né en Espagne, Pedro Selloum.

D’une valeur de 25 DA pour les quatre premiers timbres et de 100 DA pour le cinquième, ces timbres étaient, samedi et dimanche, en vente au niveau des recettes principales des impôts à travers toutes les wilayas du pays. Ils sont en vente dans les bureaux de poste depuis ce lundi 27 juin.

Le choix du sujet des nouveaux timbres d’Algérie Poste est lié à l’importance de l’évènement. En effet, l’Algérie accueille ces jeux pour la deuxième fois depuis leurs création en 1951.

Les Jeux méditerranéens constituent l’un des événements sportifs les plus importants, organisés tous le 4 ans par les pays méditerranéens.

 

La décision d’organiser ces jeux a été prise après que le président du Comité national olympique égyptien a avancé l’idée d’organiser des Jeux regroupant les pays méditerranéens, lors des Jeux olympiques organisés à Londres en 1948.

Les premiers jeux ont eu lieu trois ans plus tard, en 1951 à Alexandrie (Egypte), puis à Barcelone (Espagne) en 1955, Beyrouth (Liban) en 1959, Naples (Italie) en 1963, Tunis (Tunisie) en 1967, Izmir (Turquie) en 1971, Alger (Algérie) en 1975.

Ces jeux se sont poursuivis par l’organisation des éditions de Split (Yougoslavie) en 1979, Casablanca (Maroc) en 1983, Lattaquié (Syrie) en 1987, Athènes (Grèce) en 1991, Languedoc-Roussillon (France) 1993, Bari (Italie) 1997, Tunis (Tunisie) 2001, Almeria (Espagne) 2005, Pescara (Italie) 2009, Mersin (Turquie 2013), Tarragone (Espagne) 2018, pour atterrir cette année dans la ville algérienne d’Oran du 25 juin au 6 juillet 2022.

L’événement réunit 3500 athlètes nommés par disciplines et représentants 26 pays méditerranéens pour concourir à nouveau sous le slogan « amitié et fraternité ».

APS..

22e Festival culturel européen: l’Italie et la France à l’honneur

ALGER – Une soirée dédiée au jazz, à la pop et à la Soul Music a marqué, dimanche à Alger, le 22e Festival culturel européen qui a accueilli l’Italie et la France, représentées par les Algériennes, Karima et Yousra Boudah, deux chanteuses aux voix puissantes qui ont enchanté le nombreux public présent.
La scène du théâtre nationale Mahieddine-Bachtarzi (TNA) a vu se succéder deux voix qui feront parler d’elles, au regard de leurs aptitudes à répondre aux exigences musicales et techniques relevées, des répertoires auxquels elles se sont mesurées.

Les deux artistes ont déployé, durant deux heures de temps une quinzaine de pièces chacune, entre reprises et compositions, dans des cadences binaires et ternaires sur lesquelles les grands standards du jazz, de la pop et de la soul music ont été montés.

Présente pour la première fois en Algérie, Karima, soutenue par sa grande famille présente dans le public, a ouvert sont récital en lançant au public, « L’Algérie dans le cœur », avant de rendre, au-delà de quelques standards de jazz et de soul music, les titres de son album « No Filter » (2021), une œuvre « spontanée et immédiate, mais longuement réfléchie », selon elle.

Un orchestre acoustique, animé par, Francesco Ponticelli à la contrebasse, Bernardo Guerra à la batterie et Piero Frassi au piano, trois musiciens, époustouflants de maîtrise et de technique, a porté très haut la voix rauque de Karima, une artiste dotée d’un charisme et d’une présence remarquables, qui adore les improvisations vocales, à la manière d’Ella Fitzgerald.

L’Artiste a entonné entre autres pièces, « Walk on the Wild Side », « Feel like making love, ou encore « Come Together » des Beatles, s’élançant chaque fois dans des solos de voix endiablés, auxquels le public a eu du bon répondant, poussant des youyous et applaudissant longtemps les prouesses techniques de Karima et de ses musiciens.

Karima Ammar Mouhoub a conclu sa prestation en s’investissant dans un duo prolifique inédit avec Mohamed Rouane et sa mandole blanche, pour interpréter deux pièces, dont la dernière, « Volaré », reprise en chœurs avec le public.

Yousra Boudah est, quant à elle, apparue avec un orchestre de cinq musiciens, Nazim bakour (guitare électrique), Hacene Zemrani (saxophone), Rabah Hadjal (batterie) Youcef Bouzidi (basse) et Kaci Ferhat (clavier).

Interprétant essentiellement des reprises qu’elle a voulu comme des marques d’hommages à quelques artistes disparus, Yousra Boudah a entonné entre autres pièces, « Djit Beslam », « Hadi h’kayti », « Ma tebkich » de Hasni Chekroune et « Maradioughal » de Djamel Allam.

Avec une voix présente et bien étoffée, la chanteuse a chanté, dansé, échangé avec le public, fouillant dans son répertoire pour trouver quelques unes de ses préférences qu’elle a interprété au plaisir d’un public conquis.

« L’ancre de tes yeux » de Francis Cabrel, « La vie en rose », « Non, rien de rien » et « Milor » d’Edith Piaf, « La Bohème » de Charles Aznavour, « Le point levé » d’Amel Bent et « Stayin’Alive » des Bee Gees, sont autant de pièces que Yousra Boudah a rendu à l’assistance qui a vécu cette soirée dans la délectation, pour conclure dans l’euphorie avec « I Feel Good » de la légende, James Brown.

Ouvert le 23 juin dernier, le 22e Festival culturel européen, placé sous le slogan, « Musiqu’Elles », se poursuit jusqu’au 1 juillet prochain au TNA, Oran et Constantine et accueille 15 pays d’Europe dont la Suède et la Hongrie, au programme de lundi, représentés par, « West & Abelli, Swedish Duo » et la chanteuse de pop et de musique du monde, « Boggie ». APS..