Algérie: la lutte gréco-romaine s’illustre en terre oranaise

ORAN – La lutte gréco-romaine a offert à l’Algérie sa première médaille d’or historique aux Jeux méditerranéens, grâce à l’exploit de Sid Azara Bachir qui s’est illustré de fort belle manière lors de l’édition d’Oran-2022.
Après avoir été médaillé d’argent aux Jeux méditerranéens 2018 de Tarragone (Espagne), Sid Azara ou « Rouget Azzaro » pour ses fans, a fait mieux cette fois ci, en allant chercher le métal suprême, dans une des plus prestigieuses compétitions au monde.

Devant le public oranais qui n’a jamais cessé de l’encourager tout au long de la compétition, le natif d’El Harrach a montré tout son talent de « guerrier » devant des adversaires redoutables, notamment Egyptiens, Serbes et Turcs.

Champion d’Afrique en titre à El Jadida au Maroc, l’Algérien de 26 ans possède l’un des meilleurs palmarès du sport algérien, à commencer par la médaille de bronze au championnat du monde junior 2016 à Mâcon en France, en passant par des titres africains et des consécrations lors des différents tournois internationaux.

Avant de battre en finale l’Italien Mirco Minguzzi, Sid Azara s’était débarrassé d’un grand ténor de la lutte gréco-romaine, à savoir le Turc Ali Cengiz (4-0).

La consécration de Sid Azara s’ajoute à celles de ses coéquipiers Abdelkrim Ouakali (77kg) et Ishak Ghaiou ( 67 kg), vainqueurs de la médaille d’argent.

Egalement champion d’Afrique en titre, Ouakali s’est retrouvé en finale devant le Serbe Victor Nemes, champion du monde de la catégorie.

Dans la catégorie des 67 kg, le lutteur Ishak Ghaiou (67kg) a été battu en finale par un grand nom de la lutte européenne, à savoir le Turc Murat Furat, champion d’Europe 2022.

« Je peux dire que je suis très satisfait des résultats obtenus par nos lutteurs, notamment en lutte gréco-romaine. Les objectifs tracés avant le début de la conquête méditerranéenne ont été amplement atteints. Avec une médaille d’or et deux en argent, nous avons amélioré notre récolte par rapport à Tarragone en 2018 », a déclaré à l’APS Arezki Ait-Hocine, directeur des équipes nationales (DEN).
Le DEN de la lutte s’est toutefois montré déçu par rapport aux résultats des athlètes de la lutte libre qui n’ont pu monter sur le podium méditerranéen.

 

La lutte libre loin du niveau méditerranéen, des espoirs pour Mestoura chez les dames
Par ailleurs et contrairement à leurs coéquipiers de la lutte gréco-romaine, les Algériens de la spécialité lutte libre ne se sont pas illustrés.

Abdelkader Ikkal (74 kg), Fateh Benferdjallah (86 kg), Abdelhak Kherbache (65 kg) et Mohamed-Bilel Khelil (125kg) ont tous échoué dans leur quête pour la médaille de bronze.

Abdelkader Ikkal (74 kg) a été battu par l’Albanais Islam Dubaev (8-0), alors qu’Abdelhak kherbache (65 kg) est tombé devant le Macédonien Vladimir Egorov (7-1).

Idem pour Benferdjallah (86 kg) qui a perdu devant le Français Akhmed Aibuev (8-1) et également pour Mohamed-Bilel Khelil (125 kg) dominé par le Turc Salim Ercan (10-0).

En lutte féminine, l’Algérienne Soudani Mestoura (62 kg), éliminée en demi-finale du tournoi méditerranéen de la lutte féminine, a échoué au pied du podium.

Considérée comme l’espoir de la lutte féminine, l’Algérienne a perdu de justesse devant l’Espagnole Perez Tourino (13-11) dans son combat pour la médaille de bronze.

Les cinq autres Algériennes engagées dans ce tournoi méditerranéen de lutte féminine ont toutes été éliminées dès les premiers tours.

La sélection algérienne des luttes associées à pris part au rendez-vous méditerranéen d’Oran avec un effectif composé de 16 athlètes dans les trois styles (gréco-romaine, libre et lutte féminine), sous la conduite des entraîneurs Maazouz Bendjedaa et Messaoud Zeghdane.

Pas moins de 142 athlètes représentant 20 nations étaient présents au tournoi méditerranéen de la lutte associée.aps..

Coronavirus: 11 nouveaux cas, aucun décès ces dernières 24h

ALGER- Onze (11) nouveaux cas confirmés du Coronavirus (Covid-19) et 8 guérisons ont été enregistrés, alors qu’aucun décès n’a été déploré ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué mercredi le ministère de la Santé dans un communiqué.
Le total des cas confirmés s’établit ainsi à 266073, celui des décès demeure inchangé (6875 cas), alors que le nombre total des patients guéris passe à 178526 cas.

En outre, aucun patient n’est actuellement en soins intensifs, précise la même source, relevant que 42 wilayas n’ont recensé aucun nouveau.

Le ministère de la Santé rappelle, par la même occasion, la nécessité de maintenir la vigilance, en respectant les règles d’hygiène, la distanciation physique et le port du masque. aps..

La boutique « Disco Maghreb », une nouvelle halte touristique incontournable à Oran

ORAN- Lieu emblématique chargé de nostalgie, acteur culturel incontournable des années 1980, monument culturel discret de la ville d’Oran et témoin de l’âge d’or de l’industrie musicale algérienne, la boutique, bien que fermée depuis longtemps, des édition « Disco Maghreb » s’impose comme un lieu incontournable pour les nombreux visiteurs de la ville d’Oran.

Avant quelques jours l’ouverture des 19e Jeux méditerranéens d’Oran, que la ville abrite jusqu’au 6 juillet prochain déjà, les photos souvenir devant la fameuse cassette audio et l’enseigne de l’éditeur inondent les réseaux sociaux et les médias d’information, transformant ce magasin aux allures de vestige de l’explosion de la musique raï, en véritable attraction touristique.

Artistes, sportifs, journalistes, personnalités publiques ou visiteurs venus à Oran assister aux nombreuses compétitions sportives et au riche programme culturel, tous passent par « Disco Maghreb » situé au bas d’un vieil immeuble de la rue Djaoudi Abderrahmane, et qui a vu défiler les plus grandes stars du raï de Khaled Hadj Brahim à Cheb Mami en passant par l’incontournable et regretté Hasni Chakroun lâchement assassiné par les hordes terroristes en 1994.

Les vestiges de cette maison de disques fondée par Boualem Benhaoua avaient intégré, il y a quelques années, l’imaginaire d’une génération de jeunes artistes algériens qui s’était approprié l’enseigne et la fameuse cassette audio, pour en faire un autre symbole de la pop culture algérienne au même titre que des logos industriels, des répliques et scènes de films ou des stars algériennes du cinéma, du sport et de la chanson.

Ces symboles de la pop culture algérienne ont été déclinés en oeuvre Pop’art franchement inspirées du célèbre mouvement artistique britannique et intimement liées à l’esprit de l’époque allant de 1970 à la fin des années 1990, mais aussi proposés sous forme de plusieurs produits dérivés.

Ce grand regain d’intérêt pour ce lieux emblématique, les éditions le doivent particulièrement au célèbre DJ Snake et son clip à grand succès baptisé, « Disco Maghreb » qui met en scène, entre autres, le retour de Boualem Benhaoua dans sa célèbre boutique figée dans le temps et où les cassettes et affiches de l’époque sont toujours intactes.

Le grand succès de ce clip et l’influence internationale de son auteur ont également fait circuler récemment dans des médias un éventuel retour de cette maison d’édition dans l’industrie musicale.

Sur Internet, de très nombreux visiteurs de la ville d’Oran affichant fièrement leurs photos souhaitent une réhabilitation des lieux tout en en gardant l’authenticité et sont curieux de connaître les détails de l’aventure Disco Maghreb et des autres acteurs de l’époque à l’image de l’incontournable éditeur, producteur et musicien Rachid Baba Ahmed, lui aussi victime du terrorisme en 1995.

Musiciens et chanteurs imaginent, eux-aussi, un temple de la musique raï, une sorte de musée pour raconter l’incroyable évolution de ce style et rassembler les parcours de ses pionniers et ses plus grandes stars dont une grande partie est passée par Disco Maghreb. APS..

Affaires religieuses: l’Aïd El Adha célébré le samedi 9 juillet

ALGER – L’Aïd El Adha sera célébré le samedi 9 juillet, a annoncé mercredi le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs dans un communiqué.

« Le jeudi 30 juin 2022 coïncidera avec le 1er Dhou el Hidja 1443 de l’hégire et le rassemblement sur le Mont Arafat interviendra le vendredi 9 Dhou el Hidja 1443, correspondant au 8 juillet 2022 », a précisé le communiqué ajoutant que « l’Aïd El Adha sera célébré le samedi 10 Dhou el Hidja 1443 correspondant au 9 juillet 2022 ».

Rappelant aux fidèles la tradition du Prophète (QSSSL) d’observer le jeûne le jour de Arafat, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs adresse ses meilleurs vœux à tout le peuple algérien, priant Le Tout-puissant de combler chaque année la nation musulmane de sa bénédiction.APS

La mission de l’ONU au Mali prolongée d’un an

NATIONS UNIES (Etats-Unis) – Le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé mercredi de prolonger d’un an la mission de paix Minusma au Mali.
Une résolution sur le prolongement de la Minusma jusqu’au 30 juin 2023 a été adoptée par 13 voix sur 15, la Russie et la Chine s’abstenant. Moscou a expliqué son abstention par les « formulations intrusives » du texte en matière de droits humains qui s’opposeraient à la souveraineté malienne.

Le document prévoit un maintien des effectifs actuels – 13.289 militaires et 1.920 policiers -, et réclame aux Casques bleus de soutenir l’application de l’Accord de paix de 2015, une transition politique, a protection des civils et des droits humains.
Un rapport est demandé au secrétaire général de l’ONU pour janvier. APS..