L’occupation sioniste « a franchi toutes les lignes rouges »

RAMALLAH (Palestine) – L’occupation sioniste « a franchi toutes les lignes rouges » et les accords internationaux par son agression répétée contre El-Aqsa à El-Qods occupée, outre sa tentative d’imposer une réalité qui contredit l’histoire en plus des provocations des colons avec la marche des « drapeaux « dans la vielle ville, a déclaré lundi le Premier ministre palestinien Muhammad Shtayyeh.
M.Shtayyah, cité par l’agence palestinienne de presse, Wafa, a ajouté à l’ouverture de la 160e session du gouvernement tenue à Ramallah en Cisjordenie que les ncursions à la Mosquée sainte et la marche des drapeaux, nous obligent à prendre une position courageuse », exhortant la communauté internationale à adopter une position « sérieuse » sur ces violations et la protection des lieux sacrés.

Le Premier ministre palestinien a indiqué que les condamnations « ne suffisent pas » et que le monde « doit protéger le droit et la légitimité internationale ».

Il a estimé que ce qui s’est passé la veille dans la ville d’El-Qods occupée et la sainte mosquée Al-Aqsa  (marche des drapeaux) « est un changement majeur et dangereux » dans le conflit avec l’occupation et « qui nécessite une pause sérieuse et un véritable examen » des changements qui s’opèrent sous les yeux de la communauté internationale.
Le Conseil des ministres a discuté de la situation en Palestine et des violations à El-Aqsa, outre les agressions contre les Palestiniens dans les territoires palestiniens occupés, y compris à El-Qods où la force occupante pratique une politique d’assassinats prémédités. APS..

JM Oran: la presse nationale appelée à mettre en exergue les dimensions nationale et internationale de l’événement

ORAN- Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a insisté, lundi à Oran, sur le rôle que doit jouer la presse nationale dans la mise en exergue des dimensions nationale et internationale de la 19ème édition des Jeux Méditerranéens, qu’abritera la capitale de l’Ouest du pays du 25 juin au 6 juillet prochains.
Lors d’une conférence de presse organisée en clôture de la dernière séance de travail entre le Comité d’organisation des JM (COJM) et la commission de coordination relevant du Comité international des JM (CIJM), le ministre a affirmé que « le rôle de la presse nationale, aussi bien publique que privée, est très important pour mettre en exergue les dimensions nationale et internationale de la prochaine édition des JM ».

Pour lui, « il est du devoir du journaliste algérien de donner la meilleure image d’Oran et des wilayas avoisinantes et de l’Algérie toute entière lors de cette 19ème édition. Ce travail est d’une grande importance pour refléter l’image réelle du pays ».

Par ailleurs, M. Bouslimani s’est dit « très confiant » quant à « la mobilisation de tous pour la réussite de cette fête méditerranéenne » adressant, dans ce contexte, un appel particulier aux habitants d’Oran et de toutes les villes voisines à « s’engager pleinement dans la réussite de ce rendez-vous sportif en réservant un accueil particulier aux invités de l’Algérie et en participant à la promotion des réalisations nationales dans tous les domaines ».

Le ministre a également saisi l’opportunité de cette conférence de presse pour rappeler les facilités accordées par ses services au profit des médias nationaux et étrangers concernés par la couverture des Jeux Méditerranéens. L’opération de demande des accréditations doit prendre fin ce lundi à minuit, rappelle-t-on.

Dans ce contexte, il a assuré que les services concernés mettront à la disposition des professionnels des médias tous les moyens pour accomplir, dans les meilleures conditions, leur mission au niveau du centre de presse des JM aménagé et doté de tous les moyens de travail.

Lors de son intervention, le ministre n’a pas manqué de relever les grands efforts déployés, ces derniers mois, en matière de réalisation d’infrastructures sportives, « devenues un acquis indiscutable pour le sport national », a-t-il souligné. APS..

Transport ferroviaire: organisation mardi d’une journée de sensibilisation anti-tabac

ALGER- La Société nationale des transports ferroviaire (SNTF) organisera, demain mardi, en partenariat avec l’association nationale « El Badr » d’aide aux malades atteints de cancer une journée de sensibilisation anti-tabac au niveau des gares ferroviaires, a indiqué lundi un communiqué de la société.

« A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le tabac, la SNTF accueille l’association nationale « El Badr » d’aide aux malades atteints de cancer, pour l’organisation de la journée de sensibilisation anti-tabac au niveau des emprises ferroviaires, sous le thème fixé par l’OMS : +le tabac : une menace pour notre environnement+ », a précisé la même source.

Cet évènement, prévu dans les gares d’Agha (Alger), Blida, Bejaia, Oran et Annaba, a pour objectif, la sensibilisation des usagers des trains, ainsi que le personnel de la SNTF, aux méfaits du tabagisme dans les lieux publics, sur la santé et l’environnement, a ajouté la SNTF.

L’activité prévoie la sensibilisation des usagers du train à travers la distribution de flyers, dépliants, et supports de communication, ainsi que  l’organisation d’ateliers de dessins et quizz pour les enfants, souligne-t-on.

« La SNTF à travers cette collaboration réitère son engagement envers les citoyens pour le respect de l’environnement et à la promotion de toute activité ou initiative visant au changement positif et à l’amélioration de la santé publique, et ce, dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise », a-t-on affirmé.

APS..

Théâtre pour enfant: un des volets « les plus importants » du programme du TNA

ALGER – Le théâtre pour enfant, un des « plus importants volets » dans la vision du Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), est destiné, au-delà du divertissement, à « éveiller l’imaginaire » de chaque enfant sur les notions de « rationalité et d’esthétique », nécessaires, selon le directeur du TNA, Mohamed Yahiaoui, pour asseoir en lui, les « fondements de l’accomplissement de soi ».
Dans un entretien accordé à l’APS à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Enfant, coïncidant avec le 1er juin de chaque année, le directeur du TNA, Mohamed Yahiaoui a déclaré qu’en 2022, le TNA a consacré une « bonne partie de son programme à l’enfant » pour « éveiller son intérêt pour le 4e Art et aiguiser ses goûts sur la variété et la richesse des disciplines artistiques qui interviennent dans un spectacle ».

Pour ce faire et « après l’établissement de conventions entre le ministère de la Culture et des Arts et celui de l’Education nationale », le TNA a « ouvert ses portes aux écoles », et mis au point un cadre administratif légal avec les trois directions de l’éducation de la wilaya d’Alger, de manière à permettre aux enfants de « se déplacer au théâtre et prendre part à une série d’activités ».

Faisant participer également les associations et coopératives culturelles dédiées à la pratique du théâtre, le TNA, entend ainsi solliciter tout individu ou collectif, susceptible de répondre au cahier des charges issu de la convention établie entre les deux départements.

Le théâtre pour enfant « est programmé tous les mardis, pour les élèves des établissements publics et les jeudis pour les écoles privées », proposant aux écoliers une pièce de théâtre, au message éducatif, déduit, analysé où « les dualités contenues dans les différentes trames, nourrissent le débat et forgent l’esprit d’appréciation et de constatation chez l’enfant qui mettra, ainsi, en marche ses mécanismes intellectuels de réflexion », explique Mohamed Yahiaoui.

Visites guidées du TNA, avec explications sur les différents espaces dédiés aux répétitions, danse, musique, réalisation des costumes et des décors, ainsi que les coulisses et les loges, sont autant de découvertes pour les enfants qui éveillent leur imaginaire et leur intérêt, l’incitant ainsi à se rapprocher plus de la pratique du 4e Art.

Pour l’année 2022, le programme spécial pour les enfants scolarisés a été reconduit depuis le début du mois d’avril, après l’amélioration des conditions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Dans ce cadre pas moins de 4500 jeunes spectateurs ont assisté aux différentes représentations de ce programme spécial, qui compte, neuf productions.

Pour les enfants qui manifestent « une plus grande envie d’apprendre », des ateliers de formations de courtes ou longues durées, ainsi que des concours sanctionnés de prix d’encouragement, sont organisés par le TNA, qui prépare actuellement un nouvel atelier de formation pour les enfants.

Ces mêmes activités ont été conçues avec l’apport « précieux » d’une « équipe de critiques, enseignants, experts et docteurs en psychologie de l’enfant », qui animent tout un département, récemment créé et installé au TNA.

Toujours à l’endroit des enfants, le directeur du TNA a évoqué l’expérience « probante » de la comédienne et metteure en scène Nidal El Djazairi, qui a initié avec le TNA, le projet « Masrah H’Didouene ».

Ce cycle de formation plein par promotions de trois années, est dédié aux enfants de moins de 16 ans, avec un élan pédagogique qui comprend plusieurs ateliers, dont entre autres, ceux de la diction, du jeu du corps avec texte à la main, de l’expression du visage, ou encore de la musique et de la danse.  APS..

Suivi de la mise en œuvre des conclusions de la rencontre nationale sur la modernisation du système de santé

ALGER- Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a présidé, lundi au siège de son département ministériel, une réunion de suivi de la mise en œuvre des conclusions de la Rencontre nationale sur la modernisation du système de santé, tenue janvier dernier, sous le haut patronage du Président de la République, a indiqué un communiqué du ministère de la Santé.
« La réunion a permis d’évaluer et de s’enquérir de la progression des dossiers traités au niveau des différents ateliers et approuvés par les participants à cette rencontre », a précisé la même source, soulignant que « tous les dossiers avaient été traités en profondeur et examinés au cas par cas ».

Le conventionnement, la numérisation, les statuts des affiliés au secteur de la Santé, les ressources humaines, les mécanismes de promotion et de formation des personnels, outre les aspects relatifs à la prévention et à la protection sanitaire et d’autres dossiers ont été examinés lors de cette réunion, selon la même source.

A cette occasion, « le ministre a appelé l’ensemble des cadres et responsables au niveau de son département ministériel à « une meilleure prise en charge des dossiers et à la nécessité d’accélérer la mise en œuvre des conclusions de cette rencontre en vue d’améliorer la qualité des soins médicaux au profit des citoyens, tout en assurant les conditions favorables aux personnels du secteur pour qu’ils puissent s’acquitter pleinement de leurs missions », a conclu le document. APS..