ALGER – Trente matchs sans défaite (série en cours), meilleure attaque des qualifications du Mondial-2022, meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale : la sélection algérienne de football et son buteur Islam Slimani, entré dans la légende, continuent d’affoler les compteurs, au terme de la phase aller des éliminatoires.

Grâce à la large victoire face au Niger (6-1) vendredi soir, les « Verts », qui ont joué deux mi-temps distinctes, ont aligné un 30e match sans la moindre défaite (23 victoires et 7 nuls), soit la 6e meilleure série de tous les temps en termes d’invincibilité de l’histoire du football mondial.

L’Algérie reste quelque peu loin de l’Italie et ses 37 matchs sans défaite qui ont pris fin mercredi soir en demi-finales de la Ligue des nations, mais a égalé le chiffre de la France réalisé entre 1993 et 1996 et n’est qu’à un petit match du record de l’Argentine entre 1991 et 1993.

Suivent ensuite le Brésil et l’Espagne et leurs 35 rencontres sans défaite (respectivement 1993-1996 et 2007-2009) et enfin l’Italie de Roberto Mancini, en tête avec 37 matchs consécutifs sans défaite entre 2018 et 2021.

Le festival offensif de vendredi a permis aux hommes de Djamel Belmadi d’avoir l’attaque la plus prolifique de ces qualifications du rendez-vous qatari avec la bagatelle de 15 buts en trois matchs.

Il a permis aussi à l’attaquant Islam Slimani de devenir le meilleur buteur de tous les temps de la sélection algérienne avec 37 réalisations, battant ainsi le record de buts (36) que détenait l’ancien baroudeur de l’EN, Abdelhafid Tasfaout, depuis 19 ans.

Son deuxième but face au Niger n’est pas le plus difficile de sa carrière (il n’a eu qu’à pousser la ballon au fond des filets dans la cage vide), mais il vaut son pesant d’or pour le natif d’Aïn Bénian (Alger), meilleur buteur des éliminatoires africaines du Mondial-2022 avec 6 réalisations.

Même la page Facebook de la FIFA dédiée à la Coupe du monde a salué la performance de « Super Slim » : « Le buteur record des Fennecs du désert. Islam Slimani : une légende algérienne », a-t-elle écrit avec une photo de Slimani, accompagnée d’un Fennec et frappée du chiffre 37.

Seul bémol : la pelouse de Tchaker

La large victoire face au Mena a permis à l’Algérie de consolider son leadership du groupe A des qualifications au Mondial avec 7 points, devançant à la différence de buts le Burkina Faso, et ce avant la 4e journée prévue lundi et mardi.

Mais au terme de la rencontre, des joueurs de l’équipe nationale se sont plaints de l’état de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker de Blida « qui avantage plus les adversaires ».

Très contestée par le sélectionneur national Djamel Belmadi avant le match inaugural des « Verts » face à Djibouti (8-0) le 2 septembre, la pelouse de Mustapha-Tchaker a de nouveau fait l’objet de critiques.

« Je pense que le terrain là-bas (à Niamey, ndlr) sera meilleur qu’ici. C’est triste de le dire mais c’est une réalité. Il faut savoir que le terrain est très abîmé. Il est presque injouable. Il y a du sable, je ne comprends pas comment un pays comme nous puisse avoir une pelouse de la sorte », a réagi le capitaine de l’équipe nationale, Riyad Mahrez, lors d’un point de presse tenu à l’issue de la rencontre.

« C’est grave pour un pays comme l’Algérie de posséder de telles pelouses. Pour aller au Mondial, il faudra mettre tous les atouts de notre côté. Nous au contraire, on donne plus de force à nos adversaires. On vient une fois par mois pour représenter l’Algérie. C’est une catastrophe de trouver les pelouses dans cet état. C’est grave », a regretté de son côté Slimani.

Lors de la 4e journée, l’Algérie se rendra à Niamey pour défier le Niger, mardi au stade Seyni-Kountché (17h00), alors que le Burkina Faso accueillera Djibouti, lundi à Marrakech (17h00). Le premier du groupe se qualifiera au 3e et dernier tour (barrages) prévu en mars 2022.

APS