L’Algérie recevra le Niger, vendredi à 20h au stade Mustapha-Tchaker de Blida, pour le compte de la 3e journée des éliminatoires de la coupe du monde FIFA-Qatar 2022. Un rendez-vous que les Verts ne doivent manquer sous aucun prétexte, surtout que le Burkina Faso, avec lequel l’Algérie est en coude-à-coude, n’aura pas fort à faire face à une sélection de Djibouti qui n’a pas montré de résistance jusqu’ici.

C’est pour cette raison justement que cette 3e journée des éliminatoires s’annonce d’ores et déjà comme un virage décisif dans la route pour le Qatar-2022. L’enjeu étant la première place du groupe, qui ouvre l’accès direct au match barrage, l’Algérie doit impérativement rester en tête. Et cela passe inéluctablement par une victoire face au Niger, vendredi.
C’est en tous les cas tout l’enjeu de cette troisième journée. Car l’on suppose que le Burkina Faso, adversaire direct de l’Algérie pour la seule et unique place qualificative aux barrages, ne risque pas de vivre une soirée compliquée face à une sélection djiboutienne qui n’ pas montré de résistance jusqu’ici. Sur le plan des conditions, l’on peut dire clairement que les Etalons du Burkina sont mieux lotis, du fait qu’ils joueront leurs deux matches face à Djibouti au Maroc. Contrairement aux Verts qui devront se déplacer dans la foulée à Niamey pour le match retour.
Ce qui ne fait que rajouter à la difficulté des capés de Djamel Belmadi qui absolument négocier leurs deux prochains rendez-vous de sorte à se maintenir en tête du groupe A à la fin de la fermeture de la fenêtre FIFA de ce mois d’octobre. Mesurant l’importance de ces deux rendez-vous, le sélectionneur national n’a pas voulu prendre de risques et a fait appel à pratiquement son groupe, les blessés y compris. En effet, quatre joueurs, en l’occurrence Benlamri, Bensebaini, Feghouli et Slimani, entretiennent encore le suspense quant à leur participation au match de demain. Le quatuor n’a, pour le moment, effectué aucune séance d’entraînement avec le groupe. Ce qui laisse supposer qu’ils seront préservés pour la manche retour, dans quatre jours.
Invaincue depuis 29 matches, l’EN a d’autant plus un statut mondial à défendre : celui de la plus grande série d’invisibilité en cours derrière l’Italie.
——————————————–

Paroles de Verts :

Youcef Attal :
« Tous les matchs sont à prendre au sérieux»

« C’est toujours frustrant de ne pas prendre part à un regroupement de l’EN et de ne pas jouer des matchs avec les Verts. Dieu merci, je suis à présent rétabli de ma blessure. Je travaille avec beaucoup de rigueur pour que ça soit la dernière fois que je me blesse. Il n’y a pas de matches faciles. Ils sont tous à prendre au sérieux. On va se donner à fond contre le Niger, en se concentrant sur la manche aller chez nous. Ensuite, on se tournera vers le match de Niamey. Nous corrigeons les fautes de la précédente journée contre le Burkina Faso où nous avons récolté un seul point. Nous travaillons sereinement pour être plus solides défensivement et plus efficaces sur le plan offensif. C’est enrichissant, comme c’est le cas en sélection, d’avoir plusieurs joueurs de qualité dans chaque poste afin de hisser davantage notre niveau de jeu, et ce, pour atteindre nos objectifs à commencer par glaner le maximum de points pour se qualifier au match barrage. Nous n’avons pas droit à l’erreur face au Niger et les six points sont indispensables».

——————————————–

Abdeljalil Medioub :
«Faire le max pour glaner les six points»

« L’ambiance au sein du groupe est formidable. Tout le monde rigole avec tout le monde, il y a une très bonne ambiance et je suis très content de retrouver l’EN », a-t-il déclaré. Le pensionnaire des Girondins de Bordeaux met l’accent sur l’importance de gagner les six points. « Il n’y a aucun match facile en Afrique et on le sait très bien, nous allons faire le maximum pour ramener les six points. Pour ma part, je travaille dur tous les jours pour être à mon meilleur niveau, que ce soit avec mon club où en EN. Peu importe qui sera aligné où qui sera remplaçant, ce qui compte c’est l’atteinte de notre objectif », a-t-il noté.

——————————————–

Ilan Kaïs Kebbal :
«fier de jouer pour mon pays»

«C’est une fierté d’être appelé pour la première fois en sélection. Je suis content de pouvoir représenter mon pays et j’espère que ça va continuer. J’ai été bien accueilli par le groupe qui vit bien. Tous les joueurs m’ont mis à l’aise dès mon entrée en stage. Ça fait plaisir d’être là, notamment avec la motivation et cette joie qui nous anime lorsqu’on a la chance d’évoluer aux côtés de très grands joueurs, tel Mahrez. On va aborder cette double confrontation contre le Niger avec la plus grande détermination et la volonté de glaner le maximum de point. Ce sont des matchs importants et j’espère qu’on va remporter les deux manches contre les Nigériens. Je suis là pour essayer d’apporter quelque chose et de faire mon possible pour être à la hauteur de la confiance faite en ma personne», a-t-il noté.

——————————————–

Mohamed-Amine Amoura :
«Être à la hauteur  de la confiance du coach»

« Chaque joueur attend avec impatience sa première sélection en équipe nationale A avec son pays. C’est un rêve pour lequel personnellement, je travaille énormément. Le coach m’a fait confiance, notamment après mon parcours la saison passée. Cela prouve que le travail fini toujours par être récompensé. J’espère être à la hauteur de sa confiance. J’ai été très bien accueilli par le groupe et mon intégration se passe très bien. Les deux matchs contre le Niger ne seront pas faciles, j’espère que nous les gagneront. Cela, afin de d’aborder le reste du parcours au mois de novembre, dans une totale sérénité »

——————————————–

Trio ghanéen

La rencontre Algérie-Niger sera dirigée par un trio arbitral ghanéen, conduit par Daniel Nii Ayi Laryea, assisté de ses compatriotes Brobbey Kwasi Acheampong (1er assistant) et Atimaka Paul Kodzo (2e assistant). Le quatrième arbitre est également du Ghana, en l’occurrence Abdul Latif Adaari, alors que le commissaire au match est le Marocain Kaouachu Jamal.

——————————————–

La délégation nigérienne  chaleureusement accueillie

La délégation de l’équipe nationale du Niger est arrivée mardi en début d’après-midi à l’aéroport international d’Alger, avec à sa tête le président de la fédération nigérienne de football (FENIFOOT), Djibrilla Hima HAMIDOU, qui est aussi membre du comité exécutif de la CAF. L’ambassadeur du Niger en Algérie, Elh Malam Manzo AMINOU, et M. Rachid HAMRI, représentant de la FAF étaient présent à son accueil. La délégation nigérienne a eu toutes les facilitations nécessaires au niveau du poste frontière et lors des tests PCR effectués au niveau de l’aéroport. Un accueil chaleureux a été réservé à nos frères et voisins Nigériens, qui ont énormément apprécié l’hospitalité algérienne à leur égard. Une fois acheminé à son lieu d’hébergement à l’hôtel Mercure, la délégation du Niger a trouvé à son accueil cette fois-ci, le Président de la FAF, Amara Charaf-Eddine, qui s’est assuré en personne des conditions confortables des hôtes de l’Algérie. En fin d’après-midi, les protégés de Jean-Michel Cavalli, se sont entraînés sur le terrain du stade communal de Rouiba. Ils se sont exercés hier matin dans la même enceinte.

——————————————–

Le président Charaf-Eddine rend visite aux verts

Le président de la FAF, Amara Charaf-Eddine, a rendu visite mardi soir aux joueurs de l’EN, au centre technique national (CTN) de Sidi Moussa. Le premier responsable de l’instance fédérale a salué les joueurs et les membres du staff technique au moment où ils quittaient le terrain à l’issue de leur deuxième séance d’entraînement. Le président de la fédération a partagé le dîner avec les Verts, dans une superbe ambiance créée par les camarades de Mahrez.

——————————————–

Le point  du groupe A

Point du groupe A du 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 de football (Zone Afrique), avant la 3e journée prévue demain (20h00) :
Stade Mustapha-Tchaker (Blida) : Algérie – Niger
Grand stade de Marrakech (Maroc) : Djibouti – Burkina Faso

Classement : Pts J Diff
1). Algérie 4 2 +8
–). Burkina Faso 4 2 +2
3). Niger 3 2 0
4). Djibouti 0 2 -10

Déjà joués :
Niger – Burkina Faso 0-2
Algérie – Djibouti 8-0
Burkina Faso – Algérie 1-1
Djibouti – Niger 2-4

Reste à jouer :

4e journée, 11-12 octobre 2021 :
Niger – Algérie
Burkina Faso – Djibouti

5e journée, 12 novembre 2021 :
Djibouti – Algérie
Burkina Faso – Niger

6e journée, 15 novembre 2021 :
Algérie – Burkina Faso
Niger – Djibouti

NB : Le premier de chacun des dix groupes se qualifie pour les barrages, prévus au mois de mars 2022. Cinq confrontations en deux manches seront connues à l’issue d’un tirage au sort, en tenant compte du classement de la Fédération internationale (Fifa), pour désigner les cinq représentants africains à la prochaine Coupe du monde, prévue en 2022 au Qatar.

EL MOUDJAHID