Dans un reportage intitulé «  les illusions sont tombés » diffusé par la télévision nationale, dans la soirée d’hier , les aveux des membres de l’organisation terroriste du Mak neutralisé par les services de police , ont démontré le recours du MAK à la violence ainsi que sa relation avec l’entité sioniste .

Des kalachnikovs sous couverture de la chasse aux « sangliers »
Makhlouf .A, suspect principal. Gérant d’un bar à Tigzirt dont l’étoile de David est bien en évidence sur le plafond. Ancien militant et P/APC du RCD, a reconnu qu’il est un fervent militant du MAK. « J’ai connu Ferhat Mehenni dans le cadre du RCD. Je suis pour l’autonomie régionale et l’indépendance de la Kabylie », avoue-t-il.
Les enquêteurs ont saisi, lors de la perquisition de son domicile, des uniformes militaires et des tenus règlementaires d’intervention de la protection civile, selon les images diffusées lors du reportage.
La perquisition a permis également la saisie d’un lot important d’armes dont des munitions des armes Kalachnikov, dissimulées sous la cage des escaliers ainsi que des fusils de type Semionov, des pistolets silencieux, des paires de jumelles et des sommes importantes d’argent.
Le mis en cause a justifié la détention de ces armes, par la chasse aux sangliers avant de reconnaitre, la fabrication artisanale en acier des douilles des armes Kalachnikov.

Le fournisseur en armes
Tahar. CH, fournisseur du réseau en armes. Il a reconnu de son côté, que Makhlouf. A, lui a demandé de lui fournir 35 balles de Kalachnikov ainsi que des armes. « Je suis un intermédiaire. J’ai refusé au début mais j’ai cédé sous la menace d’en informer les services de sécurité ».
Il a également révélé, que Makhlouf. A est réputé dans la région pour être un « Makiste » engagé et très actif.

2 millions de centimes pour le transport des « mahchoucha »
Akli. M , un fellah , était chargé du transport de l’armement . Il a affirmé que des « gens du MAK » avaient pris attache avec lui pour qu’il leur fournisse des armes.  Ils m’ont remis un sac en plastique. « Quand j’ai vérifié, j’ai trouvé des « mahchoucha » (fusils à canon scié) en contrepartie d’une somme de 38 millions de centimes. On m’a remis 2 millions de centimes ».

Sarah , la mère des deux soldats du Mossad et la page Tamazgha Israël
Kamel. Ch était en contact avec Sarah. T, une sioniste et mère de deux soldats de l’entité sioniste. « Je l’ai connu en 2010 via la page Faceboock TamazghaIsrael ».
Les enquêteurs de la police ont également intercepté des communications téléphoniques, qui démontrent l’implication du MAK dans l’assassinat de Djamel Bensmail et les incendies criminels. Mamou Sifax, placé sous mandat de dépôt dans l’affaire de l’assassinat de Djamel Bensmail , était en contact avec Chérif. M , militant du MAK . Ce dernier lui a assuré sa détermination a réalisé l’autonomie de la Kabylie « par tous les moyens » .

EL MOUDJAHID