ALGER -Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a adressé samedi un message de condoléances à la famille de l’artiste Rabah Driassa, décédé vendredi à 87 ans, dans lequel il a souligné que « l’Algérie perd un des piliers de l’art algérien raffiné et imprégné des valeurs nationales ».

« C’est avec une immense tristesse et une grande affliction que nous avons appris la nouvelle du décès du grand artiste Rabah Driassa, parti en silence rejoindre son Créateur », a écrit M. Boughali dans son message de condoléances.

« Comme tous les Algériens, nous pleurons aujourd’hui le défunt qui fut l’un des piliers de l’art algérien raffiné et imprégné des valeurs nationales, laissant derrière lui un riche patrimoine culturel et une empreinte indélébile grâce à ses œuvres artistiques singulières », a souligné le président de l’APN, ajoutant que « tout au long de sa carrière artistique, le défunt a servi les causes de sa patrie à laquelle il était fière d’appartenir ».

Rabah Driassa était « un trait d’union entre le passé et le présent artistique de l’Algérie », a-t-il poursuivi.

« En cette douloureuse épreuve, je présente aux proches du défunt et à la famille artistique algérienne, au nom des membres de l’APN et en mon nom personnel, mes sincères condoléances, priant Dieu Tout-Puissant d’accorder au défunt Sa sainte miséricorde, de l’accueillir en Son vaste paradis parmi les pieux et de vous prêter réconfort. +Et fais la bonne annonce aux endurants, ceux qui disent, quand un malheur les atteint : Certes à Allah nous appartenons et à Lui nous retournons+ », a conclu M. Boughali son message.

APS