ALGER- Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad a affirmé, samedi à Alger, que l’opération d’insertion des employés dans le secteur des collectivités locales avait touché près de 300.000 agents à travers le pays depuis 2020, en plus des postes de travail créés dans les dix nouvelles wilayas.

Dans son intervention lors de la conférence de presse organisée par le ministère de la Communication sur « l’évaluation de l’opération de recrutement dans divers secteurs », M. Merad a indiqué que l’opération d’insertion des travailleurs dans des postes permanents dans le secteur des collectivités locales avait concerné « environ 300.000 agents entre 2020 et 2023, tandis que la création des dix nouvelles wilayas a permis d’assurer 1.400 postes » en soutien à la ressource humaine.

Il s’agit, a-t-il dit, de 129.696 agents dans le cadre des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), et 148.515 agents dans le cadre du dispositif d’activité d’insertion sociale (DAIS).

Dans le même sens, les services de Sûreté nationale ont été renforcés par 6.700 postes de travail pour les agents de police et assimilés, alors que les services de la Protection civile ont bénéficié de 4.400 postes, selon le ministre qui a souligné la nécessité de créer un environnement propice pour encourager l’entrepreneuriat et l’investissement à travers les communes et les wilayas afin de créer des emplois dans différentes spécialités.

A cet égard, le ministre de l’Intérieur a déclaré que le développement soutenu par des programmes au niveau local et régional constituait un catalyseur direct pour l’emploi.

A ce propos, M. Merad a affirmé que toutes les politiques publiques nationales avaient pour référence le citoyen, ajoutant que malgré les conditions géostratégiques difficiles de la période, l’Etat avait continué à honorer ses engagements, notamment dans les domaines visant à garantir une vie décente pour le citoyen en œuvrant à lui assurer le logement et le raccordement aux différents réseaux mais aussi à éliminer le phénomène du chômage, l’une des principales priorités du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.